Consoles-Fan
20/01/2018

Auteur
  

2889 articles en ligne

 
Fanboy
Un mot qui ne veut pas dire grand-chose
utilis

Fanboy : qui appr

Vous avez certainement du un jour vous faire traiter, au détour d’un forum, de fanboy. Et pour cause, des fanboys, il y en a de toutes sortes si on en croit certaines personnes : Sega, Nintendo, Sony, Microsoft, Capcom, Konami, Taito, Nec, Hudson Soft, SNK et j’en passe et des meilleurs. Il suffit de voir les comportements euphoriques que peuvent provoquer certaines annonces comme un nouveau Final Fantasy, Metal Gear, Mario, Sonic, Star Wars, Sakura Wars ou Bomberman alors que le jeu n’est même pas encore sorti ou qu’on a même pas encore entraperçu la moindre image du jeu. Oui, nous pouvons partir du principe que chacun d’entre nous a des affinités avec tel ou tel type de jeu. De même, certains esprits chagrins, indifférents à l’effet d’annonce, entameront immédiatement une surenchère de critiques. Mais ces deux comportements ne sont-ils tout simplement pas naturels. Ne sont-ils pas nés d’anciens sentiments naturels pour des jeux du passé ?

Si les personnes qui traitent les autres de fanboys avaient raison et que les accusés avaient tord, alors le monde des jeux vidéo serait bien terne puisqu’il n’y aurait du coup plus que des mauvais jeux appréciés injustement par certaines catégories de personnes ou certaines communautés.

J’avoue préférer la version plus optimiste de considérer que bien au contraire, ce sont les "fanboys" qui ont raison, du moins à leur niveau. Je pars juste d’un principe sans prétention et complètement trivial : on sait mieux que quiconque, que ce soit un testeur de jeu vidéo, un forumeur, un ami ou même un parent, ce qui est bon pour nous.

Car on ne naît pas fan, c’est une évidence, et on ne le devient pas non plus sur un coup de dé mais grâce à ses expériences de vie et c’est valable pour n’importe quelle forme d’art. Que ce soit le cinéma, la musique, la peinture ou le jeu vidéo, chacun de nous a des goûts différents. On peut ne pas aimer Picasso mais est-ce un peintre médiocre pour autant ? Je pense qu’il en est de même pour les jeux vidéo mais pour ces derniers, des éléments techniques objectifs viennent se mélanger à une large partie subjective alors qu’en général, l’art est purement subjectif.

Certes, la fluidité fait partie de ces éléments objectifs car parfaitement indentifiable et quantifiable. Mais pour le reste, le dossier est épineux. Qu’est-ce qu’un bon gameplay, un jeu qui utilise un stick et un seul bouton ou un jeu qui utilise chaque touche d’un clavier. Le premier sera considéré comme simpliste ou accessible ou encore très bien pensé alors que le second sera catalogué parmi les riches, complets ou trop compliqués. Les graphismes ? Certes, on peut y trouver quelques considérations purement objectives mais vous m’expliquerez tout de même comment comparer efficacement Mario et Mortal Kombat. J’ai beau chercher, je ne trouve pas. Des graphismes peuvent être très recherchés et avoir demandés beaucoup d’heures de travail mais ils peuvent néanmoins aboutir à quelque chose de froid alors qu’une réalisation plus sommaire ou minimaliste peut être également très esthétique. Chacun y trouvera en tous cas à redire et chacun aura sans doute raison dans l’absolu car j’imagine finalement assez mal que ce que certains appellent un aveuglement ne soit pas tout simplement parti d’un sentiment sincère.

En effet, comment douter de la sincérité de ceux qui apprécient un jeu. J’ai parfois l’impression que l’étiquette "fanboy" permet juste de rassurer celui qui ne l’apprécie pas. Est-ce si grave que ça de ne pas être du même avis ? Ne peut-on pas se limiter à donner son avis sur le jeu sans jugement de personne ?

Si le fan agit de manière assez loyale et voue un culte de fidélité à une marque, celui qui le dénigre, agit finalement exactement de la même manière. Il court exactement dans la même direction, mais dans le sens contraire car lui aussi est souvent fan d’une autre marque et ne supporte pas ceux qui ne suivent pas sa propre idée. Le fan "concurrent" devient donc un fanboy à ses yeux et inversément.

Pourtant, le comportement de chacun de ces individus est tout ce qu’il y a de plus légitime et honnête. Ils aiment réellement ce dont ils se disent fans eux-même. Quel fan pourrait en douter ? Il suffit de prendre son propre exemple pour comprendre que son cas peut bien s’appliquer à d’autres personnes sur bien des sujets. Et la notion de "fanboy" relève finalement plus de l’intolérance de par son aspect péjoratif que purement d’une étiquette distribuée gratuitement, en masse et qui insulte l’intelligence.

Soyez fan, et fier de l’être. Notre site s’appelle justement Consoles-Fan, parce que nous pensons qu’être fan ce n’est pas une tare ou une maladie, c’est un beau comportement humain qui arrive à nous faire vibrer.