Consoles-Fan
19/10/2018

Auteur
  

3031 articles en ligne

 
Everybody’s Golf
Deux petits vieux jouent au golf. Tu as vu tomber la balle ?
Oui, j’ai une excellente vue mais je ne me souviens plus.

Les jeux de golf sont bien plus nombreux qu’on ne le croit, m

Premier constat, Everybody’s Golf est un jeu assez difficile et j’ai envie de dire, trop difficile à s’en prendre la tête. Il faut vraiment s’entraîner énormément (trop) pour parvenir à bien se classer dans une coupe tant le niveau est exigeant et ce dès les premières parties. D’ailleurs je n’ai pas vraiment ressenti de marge de progression même si forcément les premiers parcours restent basiques et les derniers sont remplis de pièges. Mais il n’en reste pas moins qu’on reste sur une seule impression : c’est dur et c’est tout de suite ! J’ai pour ma part assez peu de patience que pour recommencer encore et encore les mêmes parcours.

En fait, le moteur physique du jeu est impressionnant en ce qui concerne le comportement de la balle vis à vis du vent ou de l’inclinaison du terrain. C’est si impressionnant qu’il ne permet pas la moindre petite erreur et cette rigueur aura eu raison de moi. Certes, on voit que la PS3 est capable de retranscrire un comportement très réaliste, mais dans ce cas-ci, cela dessert un peu au fun du jeu. Car derrière le monde enfantin d’Everybody’s Golf, se cache finalement une simulation assez austère.

Est-ce la faute au gameplay ? Eh bien absolument pas, le gameplay est très complet, très précis et vous assiste très bien. Il existe deux modes de jeu, le mode tir traditionnel et le mode tir avancé. Ce dernier qui semble moins accessible est en réalité beaucoup plus abouti et plus agréable à jouer. Il est intéressant de noter qu’un point blanc indique le point d’impact avant votre coup et en temps réel, en fonction du recul de votre club. Vous n’êtes d’ailleurs pas obligé de valider votre coup et pouvez donc effectuer quelques coups pour du beurre pour jauger. Différents angles de caméra vous permettent aussi de bien gérer la direction, la puissance du coup ou tout simplement d’admirer les décors.

Pourtant, sur le plan technique, on ne peut pas dire qu’Everybody’s Golf fasse dans le grandiose. Les décors sont assez vides et les textures guères impressionnantes. La végétations est constituée de plans en 2D entrecroisés. En bref, à part la résolution, on a l’impression de joueur à un jeu PS2. La gestion de la météo m’a quand même paru être un élément sympathique à vous signaler. J’aime aussi beaucoup le design character des personnages du jeu tous assez rondouillards, un peu super deformed sur les bords. Par contre, les dialogues en français sont un peu neuneu. Les décors sont vides la plupart du temps. On croise cependant parfois quelques petits animaux. Le pire, dans tout ça, c’est que le jeu exige une installation de plus de 4 gigas sur le disque dur de votre console...

Alors pourquoi Everybody’s Golf est-il si dur ? La faute à qui ? Mmmm ? Eh bien c’est tout simplement à cause du système de loyauté instauré... La loyauté augmente de level à la manière d’un RPG plus vous jouez avec un personnage. Celui-ci deviendra donc de plus en plus précis et puissant lorsque vous jouez avec lui. Autrement dis, voilà une idée dont le seul but est d’augmenter la durée de vie du jeu, c’est complètement scandaleux et inutile. D’autant que c’est pour cacher avant tout que le jeu est relativement court et ne propose que 6 parcours.

De fait, Sony a clairement augmenté artificiellement la durée de vie de son titre pas vraiment très abouti techniquement. Dommage car Everybody’s Golf sent fort le jeu qu’on sort rapidement pour augmenter le catalogue de la PS3.

Graphismes : 67%
Un character design esthétique et puis c’est tout : les décors sont vides, aliasés, si le jeu n’était pas en haute définition, on jurerait être sur Playstation 2.

Animation : 90%
Aucun problème à signaler et pour cause, il n’y a quasiment rien à gérer à l’écran.

Jouabilité : 83%
Gameplay intuitif mais difficile à maîtriser tant le niveau d’exigence est élevé.

Bande Son : 63%
Des commentaires et des doublages qui frôlent l’amateurisme.

Intérêt : 76%
Face à la Wii, la PS3 présente un jeu de golf forcément beaucoup plus classique et peut-être aussi beaucoup plus gamer. En tous cas, la difficulté est là.

Note Globale :73%
Je suis partagé entre la qualité indéniable du jeu et une réalisation déjà dépassée.


NOTE : 07/10