Consoles-Fan
20/09/2020

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

3176 articles en ligne

 
Borderland 2
l’objectif numéro 1
Les coffffrrrres !

Cela fais désormais 3 ans que le premier opus de Gearbox Borderlands est sorti, il avait à l’époque crée à lui seul un genre, à la fois survitaminé et complètement timbré, le jeu avait su conquérir bon nombre de joueurs avertis ou invertis. C’est donc avec énormément d’attente que toute les fans déchainés des armes de marcus, patientaient avant l’arrivée de ce second titre t’en attendu, sera-t-il seulement à la hauteur de toutes ces espérances, et bien c’est ce que nous allons voir.

L’histoire se déroule 5 ans après l’ouverture de l’arche, celle-ci a créé l’apparition d’iridium sur toute la surface de la planète, sorte de minerai surpuissant et donc d’une valeur inestimable, cette apparition arrive à l’oreille de l’une des plus grandes firmes d’armement, Hypérion. Celle-ci est dirigée par un grand malade, mégalo, sans aucune éthique, Le Beau Jack prêt à réduire en miettes, tout ce qui s’opposera à l’extraction du minerai et de ses caprices. C’est dans cette ambiance que vous incarnez un chasseur de l’arche laissé pour mort par Jack et sauvé par…. Un clap trap. Y’a pas à dire rien que pour le fait d’avoir était sauvé par un clap trap, UN CLAP TRAP !!!! Le Beau Jack doit mourir.

Pour ce faire, vous aurez le choix entre quatre classes de personnages : Salvador, le Défourailleur, comme sa classe l’indique c’est le bourrin de l’équipe, sa capacité spéciale lui permet de s’équiper momentanément de deux armes à la fois tout en régénérant sa santé. Il conviendra à tous ceux qui aiment rentrer dans le tas. Axton le commando du groupe dispose d’une tourelle scorpion 2.0 plus puissante, plus grosse, et plus réaliste que celle du précédent opus, ajouté à cela une barre de vie conséquente, et vous obtenez une bonne classe de soutien. Zer0 est quant à lui l’assassin du groupe, encore plus mystérieux que son prédécesseur, comme ce dernier il est redoutable à longue distance, mais également à courte distance grâce au Leurr3 permettant de disparaitre durant 5 secondes pour asséner un coup critique dans le dos de vos adversaires. Enfin Maya la sirène, possède le pouvoir de mettre les ennemis en « stase » durant quelques secondes ou de soigner ses alliés, une classe de grande valeur si vous jouez en multi-joueurs. Une cinquième classe, la Mécromancienne fera son apparition dans un dlc ultérieurement.

On ne va pas se leurrer borderland 2 reprend toutes les bases du gameplay précédent. Forte heureusement ses bases sont déjà plus qu’acceptables, toujours aussi maniable et facile d’accès. Le nombre d’équipements proposé à lui exploser ce sont des millions d’armes, boucliers, mods d’arme. Quelques nouveautés sont tout de même notables : Les arbres de compétences ont été complètement rastérisé, chaque classe est donc complètement différente comparé au premier opus, ceci permet de redécouvrir sous un autre angle les capacités de chacun des personnages. La seconde vraie nouveauté est l’apparition des niveaux de brutasse on les obtient en effectuant différents défis. Ces niveaux de brutasse donne des jetons d’améliorations permanents vos caractéristiques (dégâts des armes, capacité du bouclier, ect…). Niveau armement ce sont les armes Tediore qui font leur apparition. Elles ont la particularité de ne pas être rechargeable, une fois vide il vous faudra la jeter sur vos ennemis afin d’en obtenir une nouvelle.

Les quêtes sont-elles aussi en quantité impressionnante, toujours d’aussi bonne qualité et bourré de référence à de nombreuses œuvres à la fois cinématographiques, vidéo ludique et animé. On note l’apparition de nombreux nouveaux ennemis plus impressionnants les uns, que les autres. De nouveaux biomes sont également de la partie, pandore s’est agrandis et a fait peau neuve, on passe des toundras glacées, aux terres arides en passant par les plaines verdoyantes.

Graphismes 19/20

Gearbox Software réussi une fois de plus à créer un univers charismatique, humoristique et post apocalyptique, sans unique reposé sur ses acquis. Le doute en nous en mettant plein la vue avec son parti pris pour le cel shading. Le seul bémol que l’on pourrait retenir serait sur le chargement des textures, mais ceci n’est qu’un détail vu le travail fourni et la qualité proposée par les développeurs.

Jouabilité 19/20

Rien à reprocher au titre de 2009 et encore moins à celui-ci qui est une amélioration de ce dernier, plus fluide plus dynamique, plus tactique, car oui l’IA ayant été fortement modifié chaque prise de « position » vous vous prendrez à étudier la meilleure approche en vue de vos capacités , armement, ennemis ect …Même si aucune amélioration majeure n’est à note tous ces petits rajouts et mises à jour font de borderlans 2 un titre possède une mécanique de jeu bien rodé. Et comme on dit pourquoi changer une équipe qui marche ?

Durée de vie 19/20

Bien plus grand que son aîné borderlande 2 est riche d’environnements, d’ennemis, de quêtes, et d’équipements ! Tous simplement riche de contenu ! De quoi vous divertir durant de longue aprèm, ajoutez à cela le pack Season qui promet lui aussi des heures de contenu additionnel.

Bande son 19/20

Tous simplement parfaite tout comme le jeu, les musiques collent d’une impressionnante justesse avec les différentes phases de jeu, les bruitages sont réalistes, et les personnages qu’ils soient ennemis ou alliés auront toujours un mot pour vous faire rire.

Scénario 17/20

L’histoire est basique, pleine d’humour parfois doute, de personnages complètement aliénés, mais c’est ça qui en fait sa force.

Note générale 19/20

Gearbox Software nous servent sans doute le GAME OF THE YEAR, ce titre est fluide, énergique, tactique, addictif en solo et encore plus en multi, il saura combler toutes les journées pluvieuses de votre hiver. De plus, une foule de contenus supplémentaires est attendue dans les mois à venir. Donc si vous ne possédez pas borderland 2 sur votre étagère, shame on you !


NOTE : 10/10