Consoles-Fan
18/07/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

2984 articles en ligne

 
Halo 4
Master Chief...
Will be back.

Après une trilogie et deux spin-off de haute volée, Bungie s’est finalement résolu à abandonner Halo, son bébé, pour s’essayer à d’autres projets. Mais la licence orpheline a rapidement été adoptée par 343 Industries. Déjà en partie en charge du développement du remake d’Halo premier du nom et d’un DLC pour Halo : Reach, le studio fait donc son véritable baptême du feu avec ce volet qui devrait ouvrir une nouvelle trilogie..qui semble bien partie pour convaincre.

Halo 4 nous remettra donc aux commandes du Masterchief (pas le cuisinier, le Spartan), reprenant les évènements 4 ans après la fin d’Halo 3, ce nouvel opus sera donc l’occasion de renouer avec le plus héroïques et puissants des Spartans, qui était en train de dériver dans l’espace à bord d’un croiseur de guerre à moitié en ruine. La situation va évidemment dégénérer et il va vous falloir rejoindre une nouvelle fois le combat, aidé en cela par Cortana, dont la présence et la relation avec le Master Chief devrait être plus importante dans cet opus.

Commençant à bord du vaisseau à la dérive, la première mission de cette campagne solo s’apparentait donc davantage à un didacticiel qu’à une mission à part entière : on retrouve les ennemis classiques de la série, les Covenants, et l’on (ré-)apprend à se servir des armes habituels des forces humaines et aliens. Première constatation : Halo 4 offre un rendu graphique supérieur à Halo Anniversary Edition, en bénéficiant d’une atmosphère Science-Fiction bien plus sérieuse. L’esprit de la série est toujours là, mais les environnements se révèlent plus réalistes, oppressants.

Et si la suite des missions nous amène rapidement dans une atmosphère plus coloré et légère (la deuxième mission dévoilée nous plongeait dans un jungle luxuriante), cette mission était aussi et surtout l’occasion de retrouver un gameplay plus ouvert, avec un environnement suffisamment vaste pour laisser la part belle aux véhicules, mais aussi aux Promothéens, les nouveaux ennemis du jeu. Bien plus agiles et sournois que les Elites Covenants, ceux-ci sont également mieux organisés, avec des troupes légères et volantes capables de soigner les unités au sol, ou même de ranimer les soldats tombés au combat. Côté design, ces nouveaux ennemis tranchent beaucoup avec l’ensemble du bestiaire de Halo, en offrant des ennemis aux looks très futuristes, à mi-chemin entre le robotique et l’organique. Ces nouveaux ennemis apportent en plus d’un lot de nouvelles tactiques (ne comptez pas vaincre des Prothéens aussi facilement que des grognards Covenants), ceux-ci apportent également de nouvelles armes à votre arsenal, qui permettent donc de varier les plaisirs et de compléter encore davantage les possibilités en termes de cadence, de précision et de puissance de feu.

La campagne solo plutôt ambitieuse semble donc bien partie, mais Halo étant aussi une franchise très tournée multijoueurs, 343Industries est aussi attendu au tournant sur les possibilités en ligne. Heureusement, les développeurs le savent bien, et nous ont concocté deux morceaux de choix : Spartan Ops et War Games. Commençons donc par le second, qui est une reprise des modes les plus fameux du multi des FPS compétitif (Roi de la Coline, Deathmatch), agrémenté de quelques modernisations. Ainsi, les killstreaks ouvriront des améliorations temporaires, tandis qu’un système de classe est de retour. Bien plus personnalisable que dans Halo Reach, il sera ici possible de modifier le paquetage (armes, module...) afin de pouvoir faire son guerrier ultime. Un système d’XP sur 60 niveaux fait d’ailleurs son apparition pour modifier son personnage, que ça soit son apparence, son paquetage ou ses compétences. De quoi se faire plaisir sur la durée...

D’autant que le mode Spartan Ops n’est pas en reste : mode coopératif scénarisé, celui-ci vous mettra aux commandes d’une nouvelle unité de Spartan, pour réaliser des objectifs plutôt basiques sur de vastes maps. Démolition d’objectifs, élimination d’ennemis...ce scénario devrait se développer au fil des semaines sous la forme d’épisodes à télécharger (le premier sera gratuit, les suivants à un prix non annoncé). Là aussi, le paquetage sera customisable et l’expérience partagée avec les modes compétitifs.

Conclusion :

Avec une campagne solo plus dynamique et scénarisée, un bestiaire et des armes renouvelées, ainsi qu’un multijoueur plus massif que jamais, Halo 4 semble bien parti pour être le gros blockbuster que les joueurs de Xbox 360 attendent. Reste à voir si la campagne tiendra toutes ses promesses concernant la durée, et l’on espère aussi rapidement avoir des nouvelles de l’incontournable Mode Forge de la série pour confirmer que 343Industries a relevé le défi avec brio. Réponse quoi qu’il en soit à sa sortie, prévue pour le 6 Novembre 2012 chez nous.