Consoles-Fan
19/04/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

2926 articles en ligne

 
God Of War Ascension
Mimi Cracra l’eau elle aime ça
Eeeeuh, mon petit nom c’est Kratos !

Même si le framerate de ce God Of War ne dépasse pas les 30 images par seconde et qu’il s’avère parfois même instable, il ne faut vraiment pas bouder son plaisir. Beaucoup vous diront que ce God Of War est un 3.5 mais à mes yeux il a reçu pas mal de nouveautés en terme de gameplay s’il évolue finalement peu graphiquement. Et c’est normal ! Le 3 nous avait impressionné car il avait sauté de génération de console. Ici, nous sommes tout simplement toujours sur PS3.

JPEG - 41.1 ko

God Of War vous offre une prise en main directe avec un sentiment de puissance renforcé par l’aspect visuel des armes de Kratos : celles-ci n’ont jamais été aussi brillantes et leurs effets lumineux sont somptueux bien qu’ils ont tendance à recouvrir une part importante de l’écran. Les coups proposés sont très nombreux et très rapidement accessibles pour nous laisser accéder à un mode de combat technique dès les premières secondes de jeu. Si vous trouviez God Of War déjà super jouable, ici, vous allez le trouver vraiment magnifique. Repensé en grande partie, God Of War va cette fois-ci vous emmener dans de la haute voltige et dans des chorégraphies aériennes mémorables. Vous aurez aussi la possibilité d’agripper un ennemi façon Scorpion de Mortal Kombat et de continuer à vous battre de votre autre main avant de mettre à mort votre proie.

JPEG - 67.6 ko

Pourtant, le jeu soufre parfois d’un système de positionnement un peu trop exigeant vous obligeant à placer Kratos au millimètre près pour réagir avec des éléments du décors ou pour certains passages de plate-forme.

JPEG - 60 ko

Les mises à mort sont également devenues plus intéressantes car il ne s’agit plus de sauter simplement sur votre proie et de la massacrer via un QTE. Celle-ci tentera de se débattre et il faudra donc parfois esquiver sa réplique. Notons enfin la présence d’une jauge pour les adversaires plus corsés qui vous indiquent, une fois pleine, que celui-ci peut être saisi afin d’être violemment exécuté.

JPEG - 70.9 ko

Les QTE sont mieux gérés (ils apparaissent sur l’écran en respectant la position des touches). Ceux-ci sont choisis avec intelligence car ils correspondent généralement à une direction ou à un choix logique en relation avec l’action du moment.

JPEG - 62.2 ko

Le studio de Sony de Santa Monica a réussi à intégrer de belles idées de gameplay : il y a par exemple des courses folles sur plan inclinés ou en chute libre avec des obstacles à éviter : de là à dire que God Of War se transformerait presque en jeu de voiture, il n’y a qu’un pas.

Dante’s Inferno a fait des émules puisque le jeu propose des passages pas très ragoûtants. Le bestiaire de God Of War a par ailleurs bien été renouvelé.God Of War Ascension cache donc bien son jeu car s’il s’est montré relativement discret jusqu’ici, c’était peut-être pour mieux nous surprendre. Notons aussi une sympathique référence au film 300.

Graphismes : 90%
Très bonne réalisation propre.

Animation : 84%
J’aurais aimé un poil plus fluide.

Jouabilité : 83%
Une très belle amélioration dans les techniques de combat mais la partie plate-forme a nettement vieilli.

Bande Son : 90%
Grandiose comme d’habitude.

Intérêt : 91%
Une durée de vie honnête pour le genre : environ 8 heures prolongées par le jeu en ligne.

Note globale : 88%
God Of War Ascension ne déçoit vraiment pas : les amateurs de la série peuvent donc foncer.


NOTE : 08/10