Consoles-Fan
23/05/2017

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

2785 articles en ligne

 
AC III - La Tyrannie du Roi Washington - Déshonneur
Longue vie...
Au Roi Washington !

Alors que la série des Assassin’s Creed se faisait jusqu’à présent un devoir de légèrement modifier la réalité pour y adapter sa propre version des faits, UbiSoft décide avec les DLC du troisième opus d’explorer une piste inédite : modifier littéralement le cours de l’histoire. Bonne ou mauvaise idée ?

JPEG - 56.4 ko
Dans cette uchronie, Washington est un homme assoiffé de pouvoir et prêt à tout.

La Tyrannie du Roi Washington part en effet du postulat que le Général Washington a mis la main sur la Pomme d’Eden au cours de la guerre d’indépendance. Une fois les anglais repoussé, celui-ci a décidé de se servir de ce pouvoir issu de l’ancienne civilisation pour faire des Etats-Unis d’Amérique une Monarchie Absolue, sur laquelle Washington règne en tyran. Dans cette version des faits, Connor n’a jamais rejoint les assassins, mais se souvient clairement de la réalité, au point de se demander à chaque instant si tout ceci n’est qu’un rêve…ou si son "monde" est l’illusion.

JPEG - 64.6 ko
Le Roi a de méthodes plutôt expéditives.

Cette première partie de la Tyrannie du Roi Washington, intitulée Déshonneur, met donc en place l’intrigue : la mère de Connor ayant tenté de voler le sceptre de Washington sur lequel la Pomme est encastré, celui-ci a décidé d’éliminer tous les indiens de la Frontière, ainsi que les habitants des environs. Malgré toutes les tentatives de Connor pour limiter les dégâts, l’affrontement tourne rapidement au désastre devant la toute-puissance de Washington. Ce n’est qu’avec l’aide de la chamane du village qu’une solution se profile : boire une tisane très nocive, mais qui permet de communier avec les esprits de la nature pour profiter de leurs capacités.

JPEG - 72.5 ko
Les loups sont cette fois vos alliés.

Dans cette première partie, c’est donc avec l’esprit du Loup que vous communierez. Cet esprit vous octroiera deux talents. Le plus basique est la Cape du Loup, qui vous rendra parfaitement invisible même en plein combat, au prix d’une baisse de santé continue. Cette capacité n’en demeure pas moins monstrueuse puisqu’elle facilite outrageusement l’infiltration sans le moindre effort. Libre à vous en effet d’assassiner un peloton entier de soldats avant de filer vous reposer dans un buisson ou une quelconque planque à proximité. Mais vous pourrez également faire appel directement à trois loups, qui se chargeront alors d’éliminer chacun un de vos adversaires à proximité en sautant à la gorge de ces derniers. Résultat, Connor devient plus puissant que jamais, au point de se demander si tout cela ne nuit pas à la difficulté de l’extension. En effet, difficile dans ses conditions de se faire repérer, même si les chiens de garde sont capables de voir à travers ce camouflage parfait.

JPEG - 54.5 ko
La Cape du Loup rend Connor vraiment surpuissant.

Cependant, en-dehors de ces deux nouveaux talents, l’aventure est ici vue et revue : aucune phase de jeu n’apportera réellement son lot de surprises, dans ce début d’histoire qui n’a pour lui que son scénario atypique. Difficile de rester de marbre quand on voit ce bon vieux Georges user et abuser du pouvoir de la Pomme pour parvenir à ses fins, et certains alliés ou ennemis de l’intrigue principale se retrouvent de fait dans des camps bien différents de ceux qui étaient les leurs à l’origine. L’idée est bonne, mais reste pour le moment qu’une simple introduction : cette "première partie" se concentre exclusivement sur la Frontière, et ne devrait pas prendre plus de trois heures pour être bouclée…une durée de vie un peu famélique quand on voit le prix de 800 MS Points demandés…

JPEG - 68.7 ko
Les combats sont plutôt nombreux, mais vite expédiés.

Graphismes : 16/20

Si le moteur utilisé est le même, les bugs graphiques semblent plus nombreux, étrangement. On regrettera également l’absence de surprises au niveau des environnements, cette extension se contentant de reprendre la Frontière en rajoutant des scènes de désolation au petit bonheur.

Gameplay : 15/20

Si l’idée d’ajouter des pouvoirs surnaturels à Connor est plutôt bonne, il faut avouer que celle-ci est plutôt mal équilibrée : les pouvoirs du loup transforment notre héros en surhomme, capable de ravager les rangs adverses sans trop de peine.

Bande-son : 18/20

On retrouve ici les compositions du jeu de base, et des doublages français toujours de qualité.

Scénario : 16/20

Les amateurs d’uchronie vont être servis : avoir à faire face à Georges Washington, devenu un tyran absolu au contact de la pomme d’Eden a un côté assez savoureux. Néanmoins, on attendra d’en découvrir davantage avant d’émettre un avis définitif sur le scénario qui est ici essentiellement une introduction pour la suite.

Durée de vie : 10/20

La grosse faiblesse de cette "première partie" d’un scénario découpé en trois morceaux : difficile de ne pas se sentir floué quand on paye près de 10€ pour ajouter à peine trois heures de jeu au compteur, et ce en fouillant la zone de fond en comble et en accomplissant tous les défis.

Conclusion : 13/20

A 400 MS Points, cette première partie qui fait office d’introduction aurait été une excellente mise en bouche. Malheureusement, vu le tarif appliqué, les joueurs qui se lanceront dans l’aventure de la Tyrannie du Roi Washington risquent fortement de rester sur leur faim avec cette première partie assez famélique. Si les nouveaux pouvoirs de Connor ajoutent un peu de nouveauté, ceux-ci sont bien trop puissants pour que les joueurs ayant fini l’aventure solo de base soient mis en difficulté dans cette extension. On attendra donc de juger sur les deux parties suivantes.


NOTE : 06/10