Consoles-Fan
23/07/2019

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

3108 articles en ligne

 
Lego City Undercover : The Chase Begins
des braquages...
et des briques.

Après une relative réussite sur Wii U, Lego City Undercover nous arrive dans une adaptation 3DS .Reste à savoir si les briques en 3D de ce volet portable ont autant de succès que leurs prédécesseurs. Amoureux de monde en plastique démontable en avant !!


JPEG - 44.9 ko

Chase McCain (non je ne ferai pas de blagues sur les frites...) est un flic fraichement débarqué au commissariat de Lego City. Sa mission (s’il accepte et il a intérêt) sera de nettoyer la ville de ses voyous et notamment du patibulaire (ça peut être patibulaire un lego ?) Rex Furry. Ne cherchez pas de scénario, il n’y en a tout simplement pas. Vous êtes lâché dans cette ville pleine de briques et vous n’aurez qu’à suivre vos objectifs qui s’afficheront sur l’écran du bas via votre carte. Les premières tâches qui vous incombent consisteront à retrouver un chien, amener des dounuts (indispensables dans tout commissariat qui se respecte) au poste de police ou encore arrêter une tondeuse devenue folle...Quel rapport avec l’histoire d’un flic sous couverture ??? aucun pour le moment....

Vous pourrez vous balader dans un environnement ouvert plutôt sympathique et soigné où vous pouvez bien évidemment conduire la plupart des véhicules disponibles. Ceci dit, si poussez l’exploration un peu loin, vous aurez droit à un charmant écran de chargement qui va durer au bas mot 2 à 3 bonnes minutes. Contrariant voir carrément honteux pour une console portable. A tel point qu’au lancement du jeu, j’ai même cru qu’il avait planté.

JPEG - 68 ko

Qu’importe !!! il faut plus que de nombreux et longs temps de chargement pour faire renoncer votre serviteur. Je poursuis donc l’aventure. Au fil de celle-ci vous débloquerez de nouveaux costumes qui vous procureront de nouvelles aptitudes. Par exemple le costume de voleur vous permettra de forcer certaines portes et d’ouvrir des coffres-fort via un mini jeu assez ridicule.La tenue de cow boy vous octroiera la compétence de voler grâce à une poule que vous tiendrez au-dessus de votre tête ( ??!!). A savoir qu’en tout, 7 costumes sont à débloquer.

Un mot sur les autres gadgets disponibles. le grappin de McCain (le pauvre, il n’a même pas un pistolet à bille ou un tazer, question de budget je suppose...) qui lui permettra d’atteindre des sommets tel un Batman de supérette...ou d’opérette. D’ailleurs les armes à feu sont bannis de ce jeu Lego City. Les fonctionnalités gyroscopiques de la 3DS sont mis à contribution afin de capter des conversations à distance ou en écoutant aux portes (c’est pas beau ça).

JPEG - 38.9 ko

Revenons rapidement sur les missions. Elles n’ont aucun lien entre elles, manquent énormément d’intérêt et utilise toujours la même mécanique. Je vais à un point A, je me bats (enfin il s’agit plus d’un système de parade très simpliste et bien trop facile même pour nos petites têtes blondes ou brunes ou rousses,je sauve un personnage ou je ramène un objet quelconque. L’humour qui fait la saveur et la réussite des précédents volets dont je suis fan est ici quasi inexistant. Probablement la faute à un manque flagrant de vraie structure narrative contrairement autres jeux Lego qui avaient la chance de s’appuyer sur des personnages charismatiques et drôles ainsi qu’une trame scénaristique construite.

Lego City Undercover dans sa mouture 3DS manque cruellement de saveur et d’humour. Seules quelques cinématiques parlées(le reste est muet uniquement en texte) nous font un peu sourire grâce à leur côté potache.

JPEG - 30.9 ko

Graphismes : 7.5/10

Les environnements et la modélisation des personnages sont étonnamment soignés pour une version portable. C’est la première chose qui sautent au yeux. ensuite on peut regretter quelques saccades en voiture et du clipping qui fait souvent apparaitre les autres véhicules au dernier moment sous votre nez.

Gameplay : 6.5/10

La gestion manuelle de la caméra est un peu molle. Les personnages répondent plutôt bien aux commandes tandis que les véhicules bénéficient d’une inertie vraiment pénible. Enfin le système de "combat" avec 2 boutons manque vraiment de peps contrairement aux autres volets.

Bande-son : 6.5/10

Une musique de polar des 70’ plutôt entrainante. L’absence des dialogues ou de mimics parlés durant le jeu se fait tout de même sentir.

Durée de vie : 6/10

Peu d’à côté. Vous n’aurez alors d’autres choix que de suivre les missions une à une sans vous soucier d’explorer une ville qui vous fera subir des loadings insupportables. Et puis pour trouver quoi d’ailleurs ?

Conclusion : 6.5/10

Comme dit ci-dessus, Lego City Undercover aura du mal à susciter votre intérêt ou celui des plus jeunes de manière durable vu son manque de contenu. Il n’a pas non plus l’humour parodique de ses ainés ce qui fait le sel de la licence. Je ne vous parle pas de l’impossibilité de jouer à 2. On serait même en droit de se demander s’il a la prétention de s’inscrire dans la saga des jeux Lego. Probablement pas. Il a malgré tout pour lui le fait de susciter l’amusement des plus jeunes, une esthétique réussie et un environnement ouvert. Chose peu commune sur 3DS.


Editeur : Nintendo

Developpeur : TT Games

Date de sortie : 26 avril 2013

Genre : Action

Mode multi : non