Consoles-Fan
12/12/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

3056 articles en ligne

 
The Crew
On vit en équipe...
On conduit en équipe !

Si The Crew m’avait déjà fort impressionné à l’E3, cette année, j’étais impatient de remettre la main dessus histoire de vérifier si les problèmes de gameplay liés à une mauvaise configuration de manette étaient désormais estompés. Et j’ai la grande joie de vous l’annoncer, c’est un grand oui. Cette fois-ci, les développeurs n’avaient plus d’excuses à avancer comme quoi ils venaient à peine de recevoir la manettes Xbox One pour justifier le comportement savonnette des voitures. Et ils n’ont pas eu besoin de le faire, la maîtrise était complète jusqu’au moindre dérapage.

JPEG - 39.7 ko

Du coup, le jeu qui m’avait déjà grandement amusé à l’E3 m’a fait encore meilleure impression, mais aussi pour d’autres raisons. Tout d’abord, la taille de la carte (l’entièreté des Etats-Unis) est tout simplement bluffante. Il n’y a pas que les routes, vous pouvez faire du hors-piste et rouler n’importe où : c’est de la pure folie. Il existe par exemple des missions où vous devez franchir des check points tout en prenant la route que vous estimez la plus directe. Il faut rester efficace en mettant dans la balance le type de sol, le relief et la présence ou non de route. On peut dès lors imaginer une quantité de missions complètement extravagantes.

JPEG - 46.8 ko

De plus, il est possible de voyager librement sur la carte. On s’envoler de la piste et on observe une carte façon googlemap, on choisit où on souhaite atterrir et on entre dans le nouveau décor choisir en 3D. Jamais, le jeu ne charge. Il est donc ainsi possible de parcourir New York – San Francisco en une heure et demie (cela reste du jeu vidéo) mais sans le moindre chargement et avec la diversité des décors que les Etats-Unis peuvent offrir !

JPEG - 43.3 ko

C’est bien simple, lors de cette présentation, il y avait quatre écrans de jeu et tous se déroulaient dans des endroits différents de la carte. J’avais juste l’impression de voir des jeux de voitures différents tant les décors n’avaient absolument rien avoir entre eux. D’habitude, ils respectent une certaine thématique urbaine ou rurale mais là, on a de tout, des villes, des plages, des coins de nature pittoresques, des grandes étendues champêtres, des montagnes enneigées, des paysages à perte de vue, des zones industrielles… Du jamais vu en terme de jeu vidéo mais du déjà vu pour ceux qui connaissent bien les Etats-Unis car vous reconnaîtrez de très nombreux coins. Je n’hésiterai en tous cas vraiment pas, lors du test final, à mettre ce jeu à l’épreuve de mes connaissances géographiques.

JPEG - 55.2 ko