Consoles-Fan
20/08/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

2998 articles en ligne

 
Amped Freestyle Snowboarding
Le rail entre les jambes
Quand Microsoft fabrique sa premi

Toujours dans cette vis

Le grand blanc

Préliminaires. Le jeu est magnifique ! Le champ de vue est ahurissant, les textures sont de toute beauté (utilisant le bump-mapping, visible à tout moment, que ce soit lors des tronçons de pistes damés que sur les pistes verglacées). La neige nous vient dans le cou, et à chaque saut vous montera un grand frisson, une véritable sensation de liberté. La fluidité des mouvements n’a d’égal que la blancheur de la neige. Le réalisme est surprenant ; adieu les dizaines de tours sur soi de SSX, voici une nouvelle vision du Snowboard.

En effet nous avons affaire ici à une véritable simulation (à quelques points près) qui ravira les fans du genre qui étaient sûrement restés, si je ne m’abuse, sur 1080 °. D’un point de vue technique, il n’y a rien d’autre à dire, c’est quasi-parfait… On remarquera cependant des légers ralentissements dans le menu du jeu (si si !), et pour cause je vous le demande ? Le disque dur interne ! Bien joué !

Modes & Mode

Le jeu est très bien fourni. Premièrement un mode Carrière commun désormais à tous les jeux de Snowboard ; sauf que celui-ci est beaucoup plus riche ! Tout d’abord vous créez votre personnage, tous les paramètres sont modifiables. Ainsi vous pourrez changer la tenue vestimentaire de votre surfeur, tout autant que son équipement que vous aurez, au préalable, remporté grâce à vos sponsors. Vient après le temps des compétitions, des « spots » à gagner, et moult autres choses qui feront de ce jeu l’un des plus long de sa catégorie.

Sur les pistes, il existe deux objectifs principaux : des records de points (gagnés en faisant des figures) qui vous permettront, si vous réussissez les challenges, d’augmenter vos caractéristiques (vitesses, jump etc…).

Puis les records de points « spécial Sponsor ». Je m’explique : vous verrez sur la piste de nombreuses personnes munies d’un appareil photo, spécifiées grâce à un immense icône au dessus de leur tête. Si vous faites un « trick » dans leur champ de vision, l’écran se modifie et devient une sorte d’objectif d’appareil photo. Une fois les points cumulés, si vous atteignez un score voulu, vous aurez droit à un nouveau sponsor qui débloquera des vêtements, ou bien des équipements.

Dernier point important de ce mode carrière : le rang mondial. A chaque objectif Sponsor atteint, en plus de gagner des objets, vous monterez d’un rang votre niveau pour arriver, je l’espère, sur la scène des 10 premiers au monde. Et croyez moi ! C’est du boulot !
Autre et dernier mode d’Amped : le mode libre. Rien à dire, c’est, ma foi, très classique : vous choisissez votre surfeur (des trouzaines, au choix), votre descente (qu’il faut gagner dans le mode carrière) et hop, sur la piste, pour gagner de nouveaux records et j’en passe, et des meilleurs…

Bibelots et Machins

Ne cherchez pas, je n’ai aucun talent pour trouver des titres accrocheurs… Bref, parlons des choses diverses qui composent Amped… Les musiques ! Il vous est proposé environ 120 titres de musiques hétéroclites ! Rien que ça ! Cela dit, la qualité des morceaux laisse parfois à désirer. Tous les genres sont représentés, Punk, Rock, Techno… Le must, c’est que vous pouvez importer votre propre musique, chargée dans un premier temps de vos CD sur votre Xbox (DD Rulez).

Par la suite, une petite chose non négligeable, la place des marques dans Amped ! Effectivement, vous retrouverez, si vous êtes un amateur du look « surfer branché » les plus grandes marques du milieu telles que Volcom, ou .. je sais plus (et non, je ne suis pas un "surfer branché" :D)

Dans le cœur même du jeu, des pros viendront vous défier ; une sorte de course où il faudra prendre les mêmes « Jump » que ces derniers et obtenir, bien sûr, un meilleur score qu’eux. Assez simple vers le début, ce genre de challenge se corse assez vite, ce qui rallonge, une nouvelle fois, la durée de vie déjà immense de ce jeu.

Pour terminer, il existe un mode multi-joueurs mais qui n’est pas jouable simultanément et qui n’a donc aucun interêt selon moi ... (marre d’attendre que le pignouf qui vous sert d’ami ait fini de se vautrer dans les rochers)

Conclusion

Des graphismes fins, fins à l’extrême, une jouabilité très bien pensée, un mode carrière d’une durée de vie très poussée, bref vous l’aurez compris : les superlatifs ne manquent pas pour le premier jeu de Snowboard de Microsoft. Un coup de maître que vous vous devez de posséder, même en n’étant qu’un tant soit peu amateur de surf des neiges.

Matsuke


NOTE : 08/10