Consoles-Fan
11/12/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

3056 articles en ligne

 
Injustice : Les Dieux sont parmis nous
Et si Superman...
...pétait les plombs ?

Après un très bon opus Mortal Kombat faisant hommage aux premiers opus de la série, NetherRealm veut prouver que le studio maîtrise les jeux de baston en proposant cette fois Injustice, qui met en scène des affrontements entre les super-héros de DC Comics. Et il faut bien l’avouer, il semblerait bien que ses concepteurs aient trouvé la formule pour faire d’excellents jeux de bastons !

JPEG - 46 ko
jokerVsBatman

Injustice part d’un scénario franchement atypique puisque le jeu a beau se passer dans l’univers DC Comics, celui-ci va être rapidement fortement altéré : dans un monde parallèle, Superman va devenir fou furieux à la mort de Lois Lane, tuée par le Joker. Dans un accès de rage, le héros le plus stéréotypé de DC va en effet péter un câble et tuer le Joker, pour ensuite instaure un état totalitaire où il règne en dictateur tout puissant grâce à ses super-pouvoirs : impossible de lutter contre un ennemi qui est plus fort et plus rapide, maîtrise les éléments, et peut tout entendre ! Résultat, les "gentils" et les "méchants" sont bien moins séparés, puisque Superman a appliqué le même traitement à tous en laissant le choix à chacun : le rejoindre, ou mourir. On se retrouve donc avec un Superman épaulé par plusieurs vilains et héros malgré eux, par simple crainte de se faire massacrer par celui-ci.

JPEG - 48.6 ko
Les mondes parallèles sont l’occasion de rencontres originales, comme ici, Green Lantern contre Yellow Lantern.

A cette histoire plutôt originale vient se greffer un système de combat vraiment bien fichu. Ainsi, il est possible de frapper avec trois niveaux d’intensité et de varier les coups pour un nombre de combos assez impressionnant pour chaque protagoniste. Tous disposent également d’attaques spéciales en faisant quelques manipulation simples de déplacements et de coups (avant/arrière + frappe, quart de cercle avant ou arrière…) : gadgets en tout genre pour Batman et le Joker, souffle glacial ou yeux lasers pour superman en sont de beaux exemples. Ajoutez à cela le bouton B, qui permet à chaque personnage de recourir à une action particulière. Batman s’entoure de Batarang automatiques, Green Lantern frappe dans sa lanterne, dopant ses pouvoirs temporairement, tandis que Flash ralentit le temps quelques instants, permettant des combos de fou furieux.

JPEG - 61.6 ko
La mise en scène lors des combats est vraiment plaisante.

A ce système de combat plutôt bien fichu vient s’ajouter une attaque ultime par personnage, utilisable lorsque la jauge de spécial en bas de l’écran est pleine. Celle-ci s’avère dans tous les cas très spectaculaire à condition de toucher votre adversaire. Mention spéciale à Superman qui envoie valdinguer son ennemi dans l’espace d’un simple uppercut, ou à Flash qui fait le tour du monde à une vitesse supersonique pour venir percuter son adversaire ! La jauge de spéciale est également utilisée pour alourdir la puissance des attaques spéciales, ce qui amène un côté très tactique aux affrontements : préférez-vous frapper plus fort mais ne pas recourir à l’attaque ultime, ou au contraire réserver la jauge uniquement pour démolir l’adversaire d’un coup risqué ?

JPEG - 72.3 ko
Deathstroke est rapide, puissant, et dispose également d’un large arsenal à distance. Le perso idéal ?

Ce côté pari tactique se retrouve également dans le système de Wager : une fois votre personnage sérieusement amoché, il devient possible d’interrompre un combo ennemi à tout moment pour déclencher une séquence spéciale : chaque joueur se retrouve avec un choix de touches à appuyer, fonction de sa charge de spécial : un joueur ayant économisé toute sa jauge aura alors le choix entre A, B, X, ou Y. Chacun consommera un niveau plus ou moins élevé de jauge (un quart pour le plus faible jusqu’à l’intégralité pour le maximum). La "mise" se fait en caché, et vous ne saurez donc qu’au moment de l’impact ce qu’a décidé de dépenser votre opposant. Evidemment, celui qui gagne aura droit à un joli bonus : si vous êtiez en train de subir les coups, vous récupérez instantanément 33% de votre santé. Au contraire, vous infligerez des dégâts si vous dépensez plus que celui en défense. Résultat, on se retrouve là aussi avec un système qui incite à économiser la jauge de super sans l’utiliser en une fois pour éviter de se retrouver juste après dans la situation délicate où l’adversaire déclenche son Wager alors que votre jauge est complètement vide, lui permettant de se remettre facilement d’une partie des dégâts subis.

JPEG - 54.7 ko
Le mode histoire est l’occasion de quelques mini-jeux.

Graphismes : 16/20

Si on pourra regretter des personnages féminins trop carrés au niveau du visage, le jeu est dans l’ensemble très joli. Les animations sont fluides, et les attaques spéciales de chaque super-héros sont totalement démesurées.

Gameplay : 17/20

Très technique, le système de combat d’Injustice devrait ravir les amateurs de jeux de baston. Avec un système de parade, de coups chargés, d’attaques spéciales renforcées, d’attaque ultime et le Wager, l’on se retrouve en présence d’un jeu de baston aux possibilités multiples. Ajoutez à cela un casting avec des personnages aux prises en main radicalement différentes les unes des autres et vous obtenez un jeu de baston vraiment sympathique.

Bande-son : 16/20

Encore une fois avec un jeu DC Comics, on se retrouve avec une VF étonnamment convaincante, entre autres grâce à la participation des doubleurs de ces héros et méchants dans les dessins animés. Les musiques sont plus discrètes, mais le résultat au final est très bon.

Scénario : 17/20

Injustice prend le parti de proposer un scénario vraiment détonnant dans l’univers DC en nous proposant un monde alternatif où les rôles sont largement redistribués. Certaines séquences surprennent vraiment, et l’on suit avec intérêt cette plongée dans un monde totalitaire dirigée par Superman.

Durée de vie : 17/20

Le mode solo vous occupera presque une dizaine d’heures. Une bien belle performance pour un jeu de baston. Ajoutez à cela de nombreuses variantes de jeux en solo, et le multi en local comme en ligne pour obtenir un contenu plus que robuste. Pas de personnages cachés à débloquer, mais vous pourrez en revanche mettre la main sur bien des costumes et des artworks au fil des combats.

Conclusion : 17/20

Violent, exigeant et prenant, Injustice a tout pour plaire tant aux fans de l’univers DC Comics qu’aux amateurs de jeux de bastons. Le pari est doublement réussi pour les développeurs en proposant en prime un mode histoire riche en surprises qui saura tenir les joueurs en haleine tout en les habituant au gameplay du titre. Plaisant à jouer et bien fichu, c’est sans conteste un incontournable pour les amoureux de Batman, Superman et consorts, ou même plus simplement des jeux de combats.


NOTE : 08/10