Consoles-Fan
13/12/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

3056 articles en ligne

 
Lego City Undercover
Les films d’actions...
...parodiés en briques !

Après avoir parodié bien des univers de films et de livres, TT Games s’attaque maintenant à un univers créé de toutes pièces (ou presque) avec Lego City Undercover. L’occasion d’offrir aux joueurs un open-world très déjanté dans un univers fortement inspiré de toute une génération de films et de séries américaines.

JPEG - 54.7 ko
La ville étant vaste, les véhicules s’avèrent vraiment utiles.

Lego City Undercover vous met aux commandes de Chase McCain, un super-flic qui revient dans la ville où il était devenu un héros après plusieurs années d’errances. Evidemment, les choses vont vite s’emballer avec le retour du pire ennemi de celui-ci, et des catastrophes qui vont survenir aux quatre coins de Lego City.

JPEG - 43 ko
Les situations sont toujours aussi saugrenues.

Reprenant largement le gameplay GTA, Lego City Undercover ouvre rapidement un terrain de jeu incroyablement vaste pour un jeu estampillé Lego : si Lego Batman 2 nous avait déjà offert une ville de Gotham plutôt vaste, l’on a cette fois droit à une ville d’un tout autre calibre, qui dispose de quartiers commerciaux, d’un port, d’un aéroport…bref, une ville, miniaturisée en Lego, dans laquelle on se retrouve libre de faire tout et n’importe quoi. Les véhicules sont légions, les objets annexes à récupérer nombreux, et il est largement possible de se contenter d’errer dans la ville à faire tout et n’importe quoi, sauf le scénario…et cela serait une belle erreur.

JPEG - 61.8 ko
Les niveaux de l’histoire sont toujours aussi linéaires et reposent sur l’alternance de costumes.

Car Lego City Undercover assure encore plus dans sa campagne solo, qui offre une histoire totalement rocambolesque et directement inspiré d’énormément de références cinématographiques. L’intégralité des policiers est un gigantesque hommage à tous les super-flics hollywoodien : l’Inspecteur Harry, Colombo, Starksy & Hutch et bien d’autres sont tous parodiés ici, jusque dans leurs répliques ou scènes cultes, au cours de dialogues très second degré.

JPEG - 35.8 ko
Toute ressemblance avec un certain détective de série policière serait purement voulue.

Résultat, on est curieux de savoir la suite, au point d’enchaîner les niveaux plus fermés, habituels des jeux Lego : chaque avancée dans l’histoire s’accompagne d’une séquence qui enchaîne affrontements et puzzles, qui permettent de mettre en pratique de plus en plus de tenues différentes pour Chase. Policier, pompier, minier, cosmonaute…les tenues s’ajoutent au fur et à mesure de l’aventure, multipliant de fait les possibilités de gameplay. Comme d’habitude, ne comptez pas tout voir du premier niveau avec uniquement la première tenue, puisqu’il faudra systématiquement l’ensemble des tenues du héros pour pouvoir tout explorer.

JPEG - 35.4 ko
Les chutes libres font partie des séquences originales pour ce jeu.

Ce Lego City Undercover est aussi l’occasion de découvrir un double système monétaire : en plus des habituelles pièces Lego permettant d’acheter les véhicules et briques rouges du jeu, il faudra également économiser des briques. Celles-ci permettront de construire des ponts, des garages et des bâtiments ayant une utilité (ou pas). Pour accumuler celles-ci, il faudra démolir tous les objets Lego de la ville, ou alors trouver des Super-Briques, fournissant en une seule fois des montants considérables. Ces super-briques seront d’ailleurs repérables grâce au pad WiiU qui est ici exploité de manière assez raisonnable : l’appareil affiche le plus clair de son temps une mini-map, et sert également de moyen de communication pour les protagonistes, ainsi que d’appareil photo à l’occasion.

JPEG - 72.4 ko
Car même les héros ont besoin de se détendre.

Au final, on se retrouve à ne regretter qu’une chose de cet opus WiiU : la disparition d’une des composantes essentielles des autres jeux Lego, à savoir la coopération à deux joueurs. Si l’on comprend que deux joueurs auraient pu être un problème technique durant les phases en open world, qu’est-ce qui empêchait de doter Chase d’un acolyte ayant des capacités similaires aux siennes afin de parcourir les niveaux fermés en équipe ?

Gameplay : 16/20

Reprenant le gameplay des autres jeux Lego déjà sortis, City Undercover l’adapte à un open world bien plus vaste qu’à l’habitude. Les véhicules sont toujours des savonettes, et il faudra comme d’habitude switcher entre les différents personnages pour parvenir à accéder à toutes les zones du jeu. On regrettera juste la disparition du mode deux joueurs, que l’on croyait pourtant incontournable dans les jeux Lego.

Graphismes : 15/20

Très coloré, le jeu profite des capacités de la console sans pour autant la pousser à bloc. Le jeu ne souffre néanmoins d’aucun ralentissement alors que la distance d’affichage est plutôt impressionnante.

Bande-son : 15/20

La version française est plutôt convaincante, et les musiques sont très funky/disco, rappelant les films et séries d’actions des années 80/90.

Durée de vie : 17/20

L’intrigue principale vous prendra environ une dizaine d’heures en ligne droite. Ajoutez à cela une quantité phénoménale de petites missions annexes et de tâches diverses à effectuer, et vous triplez facilement celle-ci, d’autant que comme à l’habitude, les niveaux ne sont pas entièrement explorables au premier passage.

Scénario : 16/20

Très orienté second degré, le scénario de Lego City Undercover est surtout une occasion de faire fuser les références aux séries policières et aux films d’actions dans tous les sens : Starsky & Hutch, Colombo, Dirty Harry, les Die Hard et bien d’autres ont tous droit à leur petit moment de gloire au fil d’un scénario plein de dialogues bien idiots/absurdes. Du bon boulot.

Conclusion : 16/20

Pour une première incursion sur WiiU, les Lego s’offrent une grande aventure : véritable open world avec bien des secrets et des missions annexes, Lego City Undercover est sans doute le jeu Lego le plus riche à l’heure actuelle. On retrouve évidemment un gameplay déjà vu ailleurs et dans d’autres univers/ambiance, mais le résultat est là : un très bon jeu pour la WiiU.


NOTE : 08/10