Consoles-Fan
19/07/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

2984 articles en ligne

 
The Legend of Zelda : Wind Waker HD
Comment prendre un bon Zelda...
...et en enlever tous les défauts.

Si un épisode de la série The Legend of Zelda avait su faire parler de lui à sa sortie, c’était bien The Wind Waker : alors que Nintendo avait dévoilé lors du premier E3 annonçant la Game Cube une vidéo montrant un Link adulte croisant le fer avec Ganondorf dans un style très proche d’Ocarina of Time, la firme japonaise avait pris tout le monde à contre-pied avec au final un Zelda tout mignon avec une direction artistique très cartoon. Quelques errements de game design (les voyages en bâteau restent dans les mémoire pour leur côté barbant) finirent d’en faire un Zelda qui a partagé les fans : original, riche en contenu et mignon ou frustrant et immature. Mais il faut bien avouer que ce remake HD risque bien de mettre tout le monde d’accord : Wind Waker est un grand cru !

JPEG - 59.4 ko
La refonte graphique est vraiment magnifique.

The Wind Waker commence plusieurs centaines d’années après Ocarina of Time : le monde a depuis bien changé, et l’aventure commence sur une petite île paisible perdue au milieu d’un vaste océan, où la tradition veut que les enfants endossent une tenue verte à bonnet le jour de leur passage à l’adolescence. Vous incarnerez donc Link, qui vient tout juste d’atteindre cet âge. Malheureusement, les fêtes vont tourner court quand sa soeur va se faire kidnapper par un oiseau géant, poussant le jeune garçon à partir sur les mers pour sauver sa frangine.

JPEG - 53.2 ko
Il est pas trognon, ce p’tit Link ?

Déjà cartoon sur Game Cube, Wind Waker profite de son passage en HD sur WiiU pour s’offrir une seconde jeunesse graphique renversante : le jeu rayonne à l’écran ! Ultra-coloré, le jeu ne subit plus d’aliasing ni de brouillard, offrant au jeu une profondeur de champ de vision, et surtout un rendu vraiment digne d’un dessin animé. La bouille de Link est juste hilarante, et tout le casting de l’épisode est dans ces tons joyeux et mignons.

JPEG - 39.7 ko
Les voyages en bateau ont été revus.

Mais le grand plaisir de ce remake est surtout de voir à quel point la WiiU apporte en souplesse à une jouabilité qu’une partie des joueurs trouvait lourde. Première bonne nouvelle : la mablette permet d’afficher en permanence l’inventaire et la carte du monde ou du donjon. L’occasion de gagner en fluidite, puisque l’on ne passe en pause que lors des combats si l’on a besoin de modifier son équipement. Autre ajout : la gestion de la gyroscopie de la tablette pour gérer la visée des armes à distance. Ainsi, boomerang, arc et grappin deviennent bien plus précis.

JPEG - 45.3 ko
Le GamePad WiiU est mis à contribution pour la map : un bonheur d’ergonomie.

La chose est d’ailleurs encore plus appréciable lorsque l’on passe d’une simple pression de la touche (-) au mode gamepad uniquement. L’on se retrouve alors avec un jeu toujours aussi beau, mais directement sur la petite tablette. L’action y reste parfaitement lisible, et s’il devient nécessaire de mettre la pause pour accéder aux menus, ce mode devrait vraiment plaire à ceux qui préfèrent s’installer confortablement dans un canapé ou un lit pour jouer façon console portable à un jeu de salon.

JPEG - 45.3 ko
La baguette des vents est plus rapide et moins soûlante d’utilisation.

Toujours du côté des améliorations, on notera également une refonte de tout le système de navigation. La baguette des vents est beaucoup moins longue à l’utilisation (Link ne répète pas un air réussi), la carte est toujours affichée sur la tablette, et les voyages en mer sont beaucoup, BEAUCOUP plus rapides. Un vrai plaisir. Sans parler de la voile rapide obtenue plus tard dans le jeu, qui permet purement et simplement d’ignorer le sens du vent. Et il faut bien avouer que quand on débarasse ce Wind Waker du peu de ses défauts d’origine, on obtient alors un épisode exemplaire.

JPEG - 37.3 ko
On retrouve les poissons qui fournissent maps et indices.

Graphismes : 17/20

Si l’opus Game Cube était très joli, ce remake WiiU profite des capacités de la console pour offrir à Link une aventure encore plus colorée et charmante. La distance d’affichage a été de plus revue à la hausse en mer, rendant la balade plus ravissante que jamais. La possibilité de jouer directement sur la mablette en guise de téléviseur est également impressionnante tant le jeu rayonne même sur l’écran de la manette.

Gameplay : 19/20

Nintendo a profité de la refonte HD pour supprimer tous les éléments qui généraient des lourdeurs dans l’exploration : les traversées en bâteau sont plus rapides, les mélodies jouées ne sont pas répétées, etc. Mieux, la tablette apporte un réel confort de jeu en affichant en permanence la carte et l’inventaire, ou d’autres informations utiles (la liste des mélodies apprises lorsque l’on sort la baguette, par exemple).

Bande-son : 18/20

Déjà sublime à l’époque, la bande-son est l’élément qui avait le moins besoin d’être revu, c’est pourquoi on sera ravi de retrouver l’ensemble des airs de celles-ci. On y retrouve donc de nombreux hommages aux épisodes précédents, et quelques thèmes inédits sympathiques.

Durée de vie : 17/20

Si l’aventure principale est plus courte qu’à l’accoutumée avec un nombre de donjons assez restreint, il faut se tourner vers les activités annexes pour découvrir une multitude de quêtes à laquelle la série ne nous avait pas habitué. Mini-jeux et chasse au trésor vous occuperont de longues heures, et à cela s’ajoutent les très nombreuses îles optionnelles sur lesquelles vous attendent toujours quelques surprises.

Scénario : 17/20

Wind Waker s’inscrit de manière assez étonnante dans la chronologie Zelda, ce qui amène un scénario assez intéressant et plein de clins d’oeils à certains opus, Ocarina of Time en tête.

Conclusion : 18/20

En gommant les rares défauts de l’original et en peaufinant encore l’enrobage graphique, Nintendo offre une seconde jeunesse à Wind Waker. Moins lourd dans les déplacements maritimes et plus agréable à prendre en main grâce aux nombreuses fonctions de la mablette, le jeu a également profité de l’occasion pour devenir plus beau que jamais. Sans aucun doute un incontournable pour ceux ne l’ayant jamais essayé, il saura aussi convaincre ceux qui en ont gardé un bon souvenir malgré ses défauts d’alors.


NOTE : 09/10