Consoles-Fan
25/06/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

2964 articles en ligne

 
South Park : The Stick of Truth
Connard
Putain de bordel de merde

Ce n’est pas la première fois que South Park se voit adapter en jeux video. On a déjà eu un FPS et un jeu de kart mais cela faisait tout de même longtemps qu’on avait plus vu la bande à Cartman. Ils nous reviennent aujourd’hui pour un RPG vraiment pas linéaire dans un monde ouvert en 2D. Certes, les différentes missions sont linéaires et se débloquent au fur et à mesure mais plusieurs missions peuvent être en cours et s’effectuer donc dans le désordre.

JPEG - 44 ko

Irrévérencieux à souhait, Southpark n’est pourtant pas un titre destiné uniquement aux fans de la série. Si le jeu ne s’appelait pas Southpark, eh bien nous aurions affaire à un très bon RPG, en terme de mécanique de gameplay. Les combats sont effectivement loin d’être anecdotiques. Il faudra être attentif à développer une bonne stratégie. Par exemple, vous pouvez effectuer deux petits coups daffilée ou un gros coup très puissant. Mais le gros coup très puissant ne sera pas toujours l’attaque à préconiser. En effet, si l’ennemi est en garde, il ne servira à rien. En revanche, si vous effectuez deux petits coups, le premier coup brisera la garde et le deuxième touchera l’ennemi. Mais si l’ennemi est prêt à frapper, inutile de vous approcher de lui, il vous frappera d’office. Il vaut mieux dès lors rester à distance et vous servir de votre arc. Chaque coup doit être validé une seconde foix lorsqu’une surbrillance apparaît près de l’arme. Elle permet de donner plus ou moins d’efficacité à votre coup et enlever plus ou moins de points de vie à votre adversaire. Le concept est assez comparable à Legend Of Dragoons sur Psone, une bien belle référence.

JPEG - 55.1 ko

Vous diposez également de potions pour booster vos compétences, reprendre de la vie ou opérer des résurrections. Des magies débiles sont aussi de la partie. On retrouve par exemple le marteau de Thor prêt à électrifier la ville entière.

JPEG - 38.8 ko

Mais comme ce n’est pas un simple RPG tout par tour, mais bien un jeu South Park, il faut bien ajouter à tout cela des ingrédients bien épicés. Des éléments du décor sont interactifs. A l’air de votre arc, vous pouvez viser dans le décor et récupérer des items. Je pense plus particulièrement à des petits monstres à collectionner qui font furieusement référence aux Pokemon : attrapez-les tous. Vous pourrez déféquer dans le jeu en appuyant sur A like a crazy. C’est ça aussi la magie South Park.

JPEG - 57.8 ko

Question customisation, le jeu vous propose de quoi bien délirer avec un soin de détail assez poussé puisque vos choix auront un léger impact sur les dialogues et parfois l’environnement graphique. Les personnages que vous rencontrerez pourront être ajoutés à votre Facebook. A vous de découvrir, sur votre page Facebook, les commentaires de tous ces protagonistes. Cela ne sert absolument à rien, c’est juste poilant.

JPEG - 68.5 ko

Les cut-scènes sont assez nombreuses et longues dans le jeu. De fait, on a l’impression d’assister à un long épisode de South Park jouable. L’écriture est bien maîtrisée, caustique et souvent hilarante s’il faut en croire l’assemblée de journalistes réunies pour cette preview exclusive. Le seul petit reproche à faire au jeu est sans doute la lisibilité qui ne permet pas aux personnages de marcher au niveau des routes. Les changements de rues doivent se faire via les trottoirs. C’est vrai, les enfants, il ne faut pas marcher sur la route, mais là, on est dans South Park quoi ! Enfin, vu le niveau de réalisation général du titre (on dirait un jeu flash) , une fluidité exemplaire aurait été quand même requise. Reste donc à voir ce que donnera la version finale du jeu.

JPEG - 53.2 ko