Consoles-Fan
25/06/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

2964 articles en ligne

 
Lego : The Hobbit
Des briques barbues.
Manquait plus que ça !

Depuis maintenant bientôt dix ans, Traveller’s Tale a adapté à la sauce Lego d’innombrables licences : Harry Potter, Batman, Marvel sont ainsi passés à la moulinette à briques pour un résultat de plus en plus probant, les développeurs incorporant à chaque fois quelques nouvelles idées tout en élaguant les moins convaincantes. C’est donc avec une certaine curiosité que l’on a pu s’approcher du dernier-né de la famille, qui nous propose cette fois-ci de revivre l’aventure du Hobbit, la fameuse préquelle au Seigneur des Anneaux.

JPEG - 187 ko
Je pars pour une aventure !

Et comme d’habitude avec les jeux Lego, on se retrouve donc rapidement en terrain connu, avec le retour en version parodique des plus grandes scènes, directement inspirées essentiellement des films davantage que des livres, puisque l’histoire devrait d’ailleurs s’arrêter à la fin de la Désolation de Smaug, le deuxième opus de la trilogie de Peter Jackson. On incarnera donc ici Bilbo, Gandalf, ainsi que la compagnie de nains de Thorin Oakenshield qui seront rejoints plus ponctuellement par d’autres personnages apparaissant au fil de l’histoire (comme LEGO-las). Chaque personnage dispose de capacités propres : Gandalf manipule la magie, Kili et Ori peuvent combattre à distance, un nain peut se servir de sa pioche pour déterrer des trésors…on trouve de tout, dans le seul but de progresser et d’obtenir les précieuses pièces LEGO, qui permettront d’acheter des personnages supplémentaires ou des briques rouges qui apportent comme toujours l’équivalent de cheats codes au jeu.

JPEG - 117.1 ko
Toutes les scènes cultes des deux premiers films répondent présentes.

Mais comme d’habitude, Traveler’s Tale a adapté sa recette pour l’emmener vers de nouveaux concepts : les mini-jeux. Si l’essentiel de l’aventure se déroulera via des niveaux scénarisés dans lesquels on pourra incarner un nombre restreint de personnages, les mini-jeux seront l’occasion de se détendre un peu. Rien de bien compliqué ici, le jeu reste pensé pour les enfants, et ceux-ci relèvent plus de la QTE facile d’accès que du matraquage de boutons de Track’n’Field. L’autre nouveau concept est la coopération entre deux personnages : alors que jusqu’à présent, les interactions avec le décor ou les boss se limitaient à utiliser le bon perso sur le bon élément, il faudra ici parfois combiner les compétences de deux personnages pour débloquer la situation. Là aussi, pas de panique, tout est clairement indiqué pour que les plus jeunes comprennent vite ce qu’on attend d’eux…

JPEG - 164.4 ko
Les ennemis sont plus nombreux qu’à l’accoutumé.

Conclusion :

Comme d’habitude avec les jeux LEGO, la prise de risque est minimale, mais force est de reconnaître que le nouvel opus des parodies en brique s’avère aussi sympathique pour les enfants que pour les adultes. Toujours aussi riche en second degré et accessible malgré tout aux plus petits, Lego The Hobbit pourrait bien être l’occasion de faire découvrir l’œuvre de JRR Tolkien aux plus jeunes. Ou de s’y replonger avec nostalgie pour les plus grands !

JPEG - 160.7 ko
Prosternez-vous devant le Roi ! Ou pas.