Consoles-Fan
16/01/2018

Auteur
A Lire Egalement

  

2888 articles en ligne

 
Knack
knack knack knack
on heaven’s door

C’est plutôt fou de voir arriver un titre comme Knack pour soutenir le lancement de la PS4 parce que Knack est un petit peu tout ce qu’il ne faut pas faire pour anter la puissance d’une nouvelle console. Le jeu serait sorti sur PS3, il aurait déjà fait grincer les dents, alors imaginez sur une toute nouelle console si puissante. Oui, Knack est franchement laid. Le desigh character est basique et surtout, le jeu ne propose même pas un affichage des plus fluides. Comment en est-on arrivé là ?

Tout n’est cependant pas si sombre. La distance d’affichage est loin d’être mauvaise et musicalement, le jeu est très abouti : on se croirait dans une production Disney. Même les dialogues et les doublages sont au poil.

JPEG - 95.8 ko

Même si la technique de Knack est à la ramasse (le jeu n’offre même pas une fluidité exemplaire alors que la caméra est sur un rail), Knack reste un jeu plaisant à jouer car il jouit d’un très bon gameplay même si le level design est lui, plus contestable.

JPEG - 81.6 ko

Linéaire et bardé d’erreurs de débutant, Knack est néanmoins très amusant. Comme dirait "Ralph la casse" : "j’vais tout casser !" Car Knack est tantôt petit, tantôt très grand, capable de tout écraser sur son passage grâce à une multitude de particules qu’il est capable de récupérer. Une attaque spéciale est aussi disponible via une jauge qui se remplit au fur et à mesure qu’il récupère des cristaux jaunes.

JPEG - 60.6 ko

Certes, le jeu est très classique : double saut, grimpette sur les murs, frapper sur tout ce qui bouge. Knack se déplace même plutôt lentemennt. Et pourtant, un sentiment de puissance est bel et bien présent et c’est plutôt jouissif. A noter le système de furtivité qui propose du gameplay à la Prince Of Persia.

JPEG - 66.8 ko

Les programmeurs ont été en revanche assez parresseux au niveau des décors car certains passages sont souvent répétés. Un angle de caméra différent tente d’apporter un peu de variété mais c’est nettement insuffisant. En revanche, les cinématiques sont nombreuses et rythment l’aventure

JPEG - 61.9 ko

Au final, Knack n’est absolument pas un titre de seconde zone comme on a bien voulu nous le faire croire, il reste cependant en retrait des productions actuelles mais reste un bon jeu fun et captivant.

Graphismes : 68%
Pas superbes et assez repétitifs, cependant, je lui reconnais une cohérence en terme d’univers et de design.

Animation : 85%
30 images par seconde mais c’est stable. Le hic, c’est qu’il n’y a pas grand chose à l’écran si ce n’est les polygones qui constituent les nombreux objets du Knack.

Jouabilité : 90%
C’est clairement le point fort du jeu, en fait Knack est très amusant à jouer et les enfants accrochent bien au style de ce nouveau héros.

Bande Son : 93%
De belles musiques et un doublage de très bonne facture donnent à Knack une ambiance solide.

Intérêt : 91%
Malgré sa réalisation un peu dépassée, Knack a été pour moi un excellent moment de divertissement. Même le scénario et le rythme sont au rendez-vous.

Note Globale : 80%
Une note d’encouragement pour un titre qui n’a pas forcément trouvé son public.


NOTE : 08/10