Consoles-Fan
22/10/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

3032 articles en ligne

 
Short Peace
un beat-them-all
qui se prend pour un shoot

Eh ben dites donc, le moins que l’on puisse dire, c’est que les développeurs se sont fait plaisir avec cette galette bourrée de cinématiques. Il faut dire qu’elle contient déjà à la base 4 films courts et un jeu de tir signé Suda 51 ponctué par de nombreux extraits animés d’excellente facture. Il est temps de creuser pour voir si le contenu est au rendez-vous dans ce puzzle.

Ranko Tsukigime’s Longest Day

JPEG - 52.1 ko

Venez planer dans cette montagne russe bien speedé présentée sous la forme d’un jeu de plate-forme et d’un beat-them-all. Un long scrolling nous présente des décors qui parraissent irréels. Les explosions semblent représenter des blessures bariolées de peinture. La musique électronique est bien choisie pour rajouter une ambiance énergique et japanisante. On court, on saute mais finalement l’expérience proposée semble comparable à un de ces titres développés rapidement sur smartphone : de quoi procurer un plaisir et une addiction immédiate avec un gameplay très simpliste. On comprendre directement ce qu’il faut faire et on s’amuse tout de suite. Ranko Tsukigime’s Longest Day ne laisse donc aucune place à l’ennui tout comme il n’offre au final qu’un expérience de jeu assez classique doublée, il est vrai, pas une ambiance originale et assez plaisante. Je regretterai tout de même des saccades dans l’animation, en particulier pour les déplacements verticaux de la caméra. C’est tout juste incompréhensible vu le niveau de réalisation du titre.

JPEG - 116.6 ko

Clairement axé sur le temps et le score attack, Ranko Tsukigime’s Longest Day aura néanmoins su me proposer des sensations vidéoludiques oldschool bienvenues façon Strider. On comprend plus difficilement en revanche le positionnement du prix de l’éditeur pour un titre qui rivalise avec des jeux à télécharger sur le PSN.

Le but du jeu ? Foncer comme un dingue et se frayer un passage entre les ennemis afin de ne pas être retardé dans sa course sinon les grosses mains vertes qui vous poursuivent vous attraperont. il est possible de s’en débarasser en tirant sur ces dernières mais une jauge limite la disponibilité de ce dernier. En les voyant se rapprocher, vous ne pouvez donc plus que prier que la jauge se remplisse à nouveau. C’est à ce moment du jeu qu’il faudra aussi éviter à tout prix de trébucher !

JPEG - 158 ko

Frapper un ennemi à temps vous empêcher de vous cogner à lui. En revanche, les zones de boost vous rendront temporairement invincibles : c’est le moment de foncer sans vous arrêter. Bien entendu, il faudra composer avec des décors dont les reliefs vous rendront la tache de plus en plus ardue. Si vous tombez dans un trou, il faudra bien remonter en sautillant sur les murs à la façon d’un prince de Perse. Mais toutes ces pertes de temps verront votre écran verdir, annonçant l’arrivée toute proche des mains vertes ! Brrr ! Mine de rien, on peut parker d’un level design plutôt bien fichu, avec une véritable progression bien dosée du challenge.

JPEG - 116.5 ko

Des armes qui nettoieront votre écran viendront vous prêter main forte temporairement en fonction des items que vous ramasserez. Les éclats colorés dont je vous parlais plus haut vous permettront d’exploser plusieurs ennemis en cascade un peu à la manière d’un Every Extend Extra ou un Twinkle Star Sprite et ce, sans devoir toucher pour autant chaque ennemis. Cela permet de réaliser de jolis combos mais leur réalisation ne relève toutefois pas d’une énorme technicité.

Certes, il est accompagné par de fort jolis court-métrages animés en qualité blu-ray mais, justement, n’était-ce pas l’occasion de vendre ce jeu hybride pour le prix d’un blu-ray ? La démarche aurait sans doute été plus honnête.

Graphismes : 65%
Limités pour un jeu boîte, on dirait plutôt un jeu PSN, dommage du coup que le prix du jeu ne soit pas plus doux.

Animation : 60%
De sérieux problèmes de saccades, essentiellement lorsque la caméra bouge verticalement. Rassurez-vous cependant, le scrolling est plutôt horizontal et cela ne gêne pas le gameplay mais il est incompréhensible de ne pas avoir la perfection pour ce type de réalisation.

Jouabilité : 83%
Basique dans son approche mais très efficace.

Bande Son : 92%
Très très bon musicalement. De la musique électronique bien entraînante qui colle parfaitement au genre.

Intérêt : 86%
Relativement court mais le jeu dispose d’une très bonne replay value grâce à son aspect score attack.

Note Globale : 83%
A réserver définitivement pour les hardcore-gamers qui vont adorer.


Le jeu est accompagné par 4 cours-métrages animés de toute beauté et disponibles sur votre PS3 via votre lecteur blu-ray. Il ne faut donc pas lancer le jeu pour pouvoir les visionner.
NOTE : 08/10