Consoles-Fan
21/09/2018

Auteur
A Lire Egalement

  

3013 articles en ligne

 
Sunset Overdrive
Insomniac Games
sous LSD

Même si Sunset Overdrive est une nouvelle franchise exclusive à la Xbox One et développé par Insomniac Games pourtant habitué à développer en exclusivité pour la PS4 (Ratchet and Clank, Resistance...), l’inspiration de Jet Set Radio (pour l’ambiance colorée et les nombreux grinds) et de Dead Rising (pour les armes délirantes et les gros monstres à dégommer) est difficile à cacher.

JPEG - 1 Mo

Bien évidemment, les développeurs peuvent se targuer que les journalistes fassent référénce à ces titres aussi mythiques et il est probable que cette stratégie n’est pas un hasard puisque le jeu essaie de séduire le hardcore-gamer en son sein.

Révélé l’année passée via un trailer, Sunset Overdrive n’avait finalement laissé filé que quelques éléments de gameplay quelques semaines avant l’E3. Nous avons pu mettre la main sur le mode multijoueurs qui s’est avéré extrêmement spectaculaire. C’est du non-stop action, avec des explosions et des feux d’artifice dans tous les coins. Alors que l’on est occupé à grinder ou à se raccrocher à des cables, il est possible de tirer et d’effectuer de très belles figures. Sunset Overdrive, c’est un peu faire du frag avec style, tout en n’étant pas sérieux pour un sou. Difficile de l’être quand vos armes balancent des 33-tours, des ours en peluche, des fusées de feu d’artifice ou congèlent vos adversaires.

J’ai ainsi du tenir l’assaut de sales bestioles afin de protéger des réservoirs de la boisson énergisante responsable de leur mutation. S’il s’agit d’un mode co-op, la console établiera tout de même un classement des joueurs en fin de partie. Votre serviteur a même terminé 2ème du groupe, le premier étant un développeur du jeu. Mais quel bordel à l’écran : si vous avez envie d’un jeu spectaculaire, Sunset Overdrive est le jeu qu’il vous faut.

Le mode story de Sunset Overdrive semble lui aussi très réussi avec les différents respawns humoristiques et les boss dont il faut trouver leur point faible : c’est du jeu à l’ancienne comme on les aime et certainement pas du bête "pan je tue, pan t’es mort".

JPEG - 2.3 Mo