Consoles-Fan
20/07/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

2984 articles en ligne

 
Metal Gear Solid V : The Phantom Pain
Infiltrons l’Afghanistan...
...et évacuons les chèvres !

Après un prologue qui n’a pas forcément convaincu tout le monde (sans doute en bonne partie à cause de sa durée de vie), Metal Gear Solid V : The Phantom Pain est attendu au tournant par les fans de la série. Mais Hideo Kojima et Konami avaient prévu le coup, et c’est au cours d’une longue conférence que le géniteur de la série est revenu sur ce nouvel épisode, qui s’annonce ultra-riche en possibilités. Explications.

Metal Gear Solid V sera, à l’instar de Ground Zeroes, un jeu en open world. Mais là où le prologue ne nous offrait qu’une base militaire, l’aire de jeu (ici en Afghanistant) s’avère bien plus vaste. Se déroulant 9 ans après les évènements de Ground Zeroes, le jeu nous remet aux commandes d’un Big Boss usé, tant moralement que physiquement, mais toujours déterminer à livrer sa croisade. Pour cela, l’un des objectifs du jeu sera de développer la Mother Base (la base d’opération de Big Boss), en envoyant à celle-ci toutes les ressources que vous pourrez récupérer sur le champ de bataille. Le système est simple : s’appuyant sur le Fulton (un parachute qui envoie en altitude ce à quoi vous l’attachez pour une récupération aérienne), il s’agira d’envoyer véhicules, soldats inconscients, animaux (comme des chèvres et moutons) ou matériaux directement à la maison ! La récompense est évidemment à la hauteur, puisqu’il sera alors possible de se faire livrer gadgets, armes, et troupes, ou d’améliorer son équipement en échange de l’argent gagné.

JPEG - 54.3 ko

Côté équipement, justement, cette présentation fut l’occasion de découvrir essentiellement deux items. Commençons donc par le Phantom Cigar, qui permet tout simplement de passer le temps. Littéralement : sortez le cigare de votre poche et fumez quelques bouffés de ce bon cigare cubain, et le cycle jour/nuit s’affole, permettant de choisir son moment préféré de la journée. Autant dire que la nuit sera bien souvent à privilégier tant les gardes se révèlent parfois plutôt vigilants et collants.

JPEG - 39.9 ko

L’autre nouveauté qui n’en est pas vraiment une, c’est le retour de la fameuse boîte en carton ! Accessoire indispensable de tout Snake qui se respecte, celle-ci se révèle bien plus riche en possibilité grâce à un nouvel éventail de capacités. Il sera ainsi possible de coller des images sur les boîtes : collez-y une photographie de soldat grandeur nature, et vous pourrez vous tenir debout, pour faire croire à un soldat un peu trop naïf (et loin) qu’il a en face de lui un collègue. A l’inverse, si vous voulez attirer du monde, rien de tel qu’un carton décoré de pin-ups pour rameuter tous les morfales des alentours. Vous pourrez alors surgir de plusieurs manières : par un côté de la boîte, afin de sortir hors de vue, ouvrir la boîte du côté où se trouve le garde qui se rince l’œil. L’occasion de lui coller une balle, ou une mandale bien sentie.

JPEG - 67 ko

On notera également des interactions plus occasionnelles et inattendues, mais tellement drôle. Par exemple, il est possible de faire déféquer son cheval (oui, ils y ont pensé…), afin de rendre les routes glissantes, tant pour les soldats que pour les véhicules. Autre combo totalement inattendue, utilisée lors de la démonstration pour se débarrasser d’un hélicoptère : vous n’aviez pas prévu d’armes-anti-aériennes ? Pourquoi ne pas accrocher un pain de C4 à une jeep, et expédier celle-ci dans les airs via un fulton ? Il ne reste alors plus qu’à avoir un bon sens du timing, soit pour percuter l’hélico avec le véhicule terrestre, soit en faisant sauter l’explosif au bon moment. Une tactique très improbable, difficilement exploitable de manière efficace, mais qui a le mérite de prouver les possibilités du jeu !

JPEG - 52.3 ko

Enfin, impossible de ne pas être curieux vis-à-vis des possibilités online du jeu, puisque Kojima semble avoir décidé de jouer les apprentis sorciers : en effet, le multi permettra aux joueurs…d’infiltrer la Mother Base d’un ami ! L’intérêt sera évidemment de lui piquer les ressources qu’il a si durement extrait du terrain. Reste à savoir les conditions d’infiltration et d’intervention pour défendre sa base. Cela viendra probablement avec le temps, vu que Kojima ainsi que Konami n’ont pas encore annoncé la moindre fenêtre de sortie…

JPEG - 51.8 ko

Conclusion :

Si Hideo Kojima prend son temps et dévoile les informations au compte-goutte sur son dernier bébé, il semblerait bien que Metal Gear Solid V soit effectivement à la hauteur de la série. Entre une liberté de mouvements bien plus vaste, un système de ressources et de R&D vraiment sympathique et d’innombrables nouvelles possibilités tactiques plus ou moins saugrenues, le jeu se permet également une réalisation graphique bien au-dessus de Ground Zeroes, qui n’avait pourtant pas grand-chose à se reprocher de ce côté-là. Ajoutez à cela un multijoueur encore peu dévoilé mais dont le concept s’annonce plutôt sympathique, et l’on pourrait bien tenir ici l’apothéose de la licence. Il reste néanmoins de nombreuses interrogations, dont une majeure : à quand une date de sortie ?