Consoles-Fan
19/09/2018

Auteur
  

3012 articles en ligne

 
Dragons 2
Comment élever un dragon...
...et se crasher.

Nouvelle licence des studios Dreamworks, Dragons (ou "How to train your dragon" en version originale) avait surpris tant cinématographiquement que ludiquement avec un univers attachant, et, pour son adaptation console, un jeu plutôt bien ficelé et riche en gameplays différents, réalisé par le studio Etrange Libellules.

Quatre années plus tard, néanmoins, c’est aux mains du studio Torus qu’est remise la charge de réaliser ce Dragons 2. Si le nom ne vous parle pas, sachez qu’ils ont à leur actif de nombreuses adaptations cinématographiques ou de dessins animés, et malheureusement peu de réussites : Barbie, Madagascar 3, Les cinq légendes…peu de jeux ont su convaincre, mais il y a un début à tout, non ?

JPEG - 31.7 ko

Malheureusement, ce Dragons 2 commence mal dès le lancement, avec une "cinématique" réalisée avec le moteur du jeu. L’occasion de découvrir des environnements qui sont plus proches d’une Playstation 2 que d’une 360, même si la profondeur du champ de vision sans brouillard arrive à nous convaincre du contraire. L’île des Vikings est ici entièrement explorable. Comprenez par-là que si vous ne pouvez pas descendre de votre dragon, vous pouvez en revanche faire le tour de l’île et de son relief plutôt escarpé.

JPEG - 62.6 ko

Mais alors que Dragons 1 offrait de nombreuses phases de jeux différentes et une aventure plutôt palpitante, Dragons 2 se contente du service minimum en termes d’exploitation de l’univers en offrant au joueur essentiellement un seul mode : les mini-jeux. Ainsi, l’on se retrouve à aller d’un perchoir à dragons à un autre afin de réaliser une épreuve. Course, tirs sur cibles, passage au travers d’anneaux…les épreuves sont assez basiques, mais très étrangement difficiles du fait de la prise en main, et d’une IA particulièrement aléatoire. Tantôt pacifiste et molle, tantôt acharnée et impitoyable, elle s’avère au final plutôt ardue à corriger, en particulier sur certaines épreuves.

JPEG - 49.3 ko

Le problème, c’est que ces épreuves peinent toutes à convaincre. Que ce soit la course qui se veut un "mario kart" en 3D avec des items mous et peu utiles, le tir sur cible où l’IA se contente d’aller sauvagement d’une cible à l’autre de manière un peu trop automatique, ou les épreuves demandant plus d’adresse comme le passage d’anneaux ou le ramassage de moutons, tout est hélas plombé par la maniabilité pénible, et une gestion des dégâts et collision qui semble vraiment piocher dans l’aléatoire : parfois, un choc en plein mur n’aura aucune conséquence, tandis qu’un simple choc du bout des pattes avec le sol vous fera tomber de votre monture. Idem, l’idée de pouvoir verrouiller les adversaires est une bonne chose, mais la caméra, très proche, garantit à 100% de prendre toutes les attaques venant de l’arrière, à moins de réflexes dignes d’un moine shaolin…

Graphismes : 5/20

Le jeu aurait été acceptable sur 360…s’il était sorti en même temps que la console ! Le rendu de l’eau est vraiment peu convaincant, les animations des dragons relativement simplistes, et le jeu manque parfois de lisibilité, notamment lors des courses.

Gameplay : 7/20

Difficile d’être à l’aise aux commandes de nos dragons : la maniabilité s’avère imprécise, et la caméra amène son lot de moments pénibles. Ajoutez à cela le fait que Dragons 2 n’est qu’une succession de mini-jeux où l’ordinateur se révèle parfois totalement à la ramasse, et d’autres fois impitoyable, et vous obtenez un cocktail qui risque d’agacer les têtes blondes.

Durée de vie : 13/20

Si les mini-jeux ont du mal à se renouveler (on tourne rapidement sur les mêmes défis, dans des endroits différents), il faut avouer que le titre dispose d’une belle longévité, pour ceux qui s’y accrocheront. Collecte de badges, épreuves à classements, multijoueur et défis sauront offrir un long contenu au jeu.

Bandes-son : 6/20

Chaque personnage ne disposant que de quelques répliques, on fait rapidement le tour de celles-ci. A noter que les voix anglaises sont imposées, ce qui rend celles-ci incompréhensibles pour les enfants.

Scénario : -/20

Les vikings décident d’organiser des défis pour les chevaucheurs de dragons. Le scénario est basique, et n’exploite pas forcément très bien les personnages, et sert plutôt d’excuse aux différentes épreuves.

Conclusion : 7/20

Difficile d’être convaincu par la prestation de Dragon 2 : au lieu de proposer une aventure pleine de rebondissements, le jeu se contente d’enchaîner des mini-jeux pas franchement inspirés. Graphiquement à la ramasse, il fait partie des jeux à licence sortis bien trop vite, juste pour coller avec la date de sortie du film.