Consoles-Fan
19/04/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

2926 articles en ligne

 
Forza Horizon 2
J’ai mal à mon
Drive Club

Il ne faut pas plus de quelques secondes pour se rendre compte de l’évidence : Forza Horizon 2 est le plus beau jeu de course de cette génération de console sorti jusqu’à présent. C’est même un des plus jolis jeux, tout court. Etre joli, c’est bien, très bien, mais pour le reste ? Faut un peu creuser.

Musicalement parlant, on ne peut pas parler d’esprit créatif puisque Microsoft s’est contenté d’allonger les billets afin d’aligner une playlist très Dancefloor, un choix très festif idéal pour un Forza Horizon résolument arcade et fun. Et attention, ce parti pris n’est pas une critique, du tout. GTA fait bien la même chose. Et la playlist est vraiment "Deluxe" avec la présence de Duck Sauce, Eric Prydz, Nero, Chromeo qui n’hésitent pas à côtoyer Mozart, Beethoven, Vivaldi ou encore Wagner !

Forza Horizon 2 prend place dans le nord de l’Italie et dans le sud de la France pour une ambiance très méditerranéenne. La fête est clairement au rendez-vous, mais aussi la liberté. Nouvelle génération de console oblige, il est désormais possible d’aller où bon vous semble pour autant que cela soit physiquement possible. sortir de la route et rouler au milieu des champs est désormais possible. Tout comme dans Forza horizon 5, les décors lointains sont réellement modélisés et rejoignables. On se prendrait presque parfois pour des touristes.

Dans la pratique, lors des courses, il s’agit de passer entre des check points représentés par des fumigènes. Et pour cela, il faudra utiliser la route ou pourquoi pas effectuer quelques raccourcis à travers champs, avec les plantes qui viennent frapper sur votre pare-brise, limitant la visibilité et augmentant donc le risque d’accident. Le joueur a vraiment le contrôle et la prise de décision.

Adieu mode puzzle

Les programmeurs ont eu la sagesse d’écouter les critiques du passé concernant Forza Horizon 5 et sa politique de micropayement puisque Forza Horizon 2 arrive bel et bien complet. Et ça, ça fait plaisir.

Forza Horizon 2 reste vraiment dans la lignée de l’opus précédent en terme de missions et de contenu. Il y a donc pas mal d’idées assez variées mais après en avoir fait le tour, le jeu a un peu tendance à proposer toujours la même chose, en changeant simplement les tracés.

Il faut toujours se faire flasher par les radars. Bref, tout est fait pour vous inciter à opter pour une conduite agressive. Le jeu est donc toujours aussi impeccable en terme de gameplay et c’est un vrai plaisir de conduite à toute berzingue. Ce qui change, finalement, c’est le moteur du jeu puisque le jeu bénéficie désormais du moteur de Forza Motorsport 5. Et franchement, je pense que les carrosseries sont vêtues de textures encore plus belles. Les gouttes d’eau qui les carressent sont du plus bel effet. Avec Forza horizon 2, on ne se prend pas une claque, on est carrément roué de coups.

Graphismes : 99%
Tu l’as sentie la claque ?

Animation : 92%
Ca fonce et c’est super fluide.

Jouabilité : 92%
La conduite est excellente et le sentiment de liberté offert par le hors-piste est complètement jouissif.

Bande Son : 93%
Il s’agit certes d’une playlist mais même les dialogues sont très réussis et je ne vous parle pas des vombrissements du moteur. L’ambiance de ce titre est juste formidable.

Intérêt : 96%
A la longue répétitif mais sur le marché, il n’a pas d’équivallent pour l’instant.

Note Globale : 94%
Mission accomplie pour Microsoft qui offre sur XBox One le meilleur de la simulation avec Forza Motorsport 5 et le meilleur de l’arcade avec forza Horizon 2.


NOTE : 09/10