Consoles-Fan
26/04/2018

Auteur
  

2930 articles en ligne

 
Lords Of The Fallen
Pour ceux qui aiment
les grosses brutes

En attendant Dark Souls III ou Bloodborn, il fallait bien proposer quelque chose dans le même genre aux joueurs sur next-gen. D’autant qu’avec sa réalisation moisie, Dark Souls n’attendait qu’une seule chose, se faire exploser par le prochain jeu du genre, du moins d’un point de vue technique. Et c’est clairement chose faire. Si Lords Of The Fallen n’est pas encore complètement fluide, il propose quand même une trentaine d’images par seconde. Je dis bien trentaine car le framerate n’est pas toujours stable et étrangement, pas toujours aux moments attendus. Parfois, une cinématique un peu impressionnante peut faire ramer la XBox One.

Lords Of The Fallen est ambitieux. Il s’ait d’un action-RPG qui ne masque vraiment pas son inspiration. L’équipe de développement a été rejointe pas le producteur de The Witcher 2. En fait, Lords Of The Fallen part de bien belles sources mais au final, les combats faussement techniques et essentiellement basés sur le rythme et qui consomment de l’énergie finissent par fatiguer le gamer qui progresse dans un univers au final très linéaire. Cela n’aurait pas été pour me déplaire si cela avait été un beat-them-all où l’on cherche essentiellement à se concentrer sur les combos, mais pour un jeu basé plus sur l’exploration et donc la plupart des ennemis ne sont pas intéressants, cela sonne un peu creux.

3 types de profil seront disponibles d’emblée, faisant varier votre rapidité, votre défense, votre attaque et le type de magie que vous maîtriserez. Mais plutôt que de chercher à vous soigner, la meilleure méthode pour survivre reste de ne pas se prendre de coups. Pour se faire, une parade au bouclier ou mieux, une roulade d’esquive fera parfaitement l’affaire.

Les combats sont ardus et longs. Franchement, si vous vous amusez à attendre un moment de faiblesse de certains gros ennemis, eh bien, vous allez pouvoir attendre longtemps. Pour ma part, c’est vraiment trop long et je préfère franchement faire des fautes quitte à utiliser un peu de magie quitte à bourriner un peu dans le bosse pour lui pomper sa jauge de vie que de tourner pendant des heures autour de lui et attendre un moment de déconcentration de sa part qui ne vient presque jamais. Désolé les gars, je commence à me faire vieux et j’ai encore beaucoup de jeux à jouer : pas de temps à perdre.

Le jeu ne vous encourage pas vraiment à être prudent comme dans Dark Souls puisque si vous mourrez, vous ferez le plein de potion. Certes, vous repartirez d’un check point mais les actions accomplies comme l’ouverture d’une porte seront sauvegardées. Vous repartirez donc avec un plein de potion et irez juste récupérez votre expérience sur le dernier lieu de votre mort. Au pire des cas, il existe une potion vous permettant de la récupérer sans vous déplacer.

03

Les ennemis reviennent sans cesse dans les endroits visités et cela rajoute un stress complémentaire car on est jamais vraiment tranquille. Et il faudra revisiter parfois certains lieux puisqu’à part le but de votre quête principale, il n’y aura pas grande aide à se mettre sous la dent. Heureusement, on ne tourne pas trop en rond comme je l’ai dit plus haut : vous ne serez jamais bloqué.

Graphismes : 84%
Très joli dans son ensemble, il ravira les amateurs du genre. On a presque envie de dire : enfin un beau Dark Souls.

Animation : 72%
Pas toujours stable mais assez pour être respectable.

Jouabilité : 86%
Parfaitement millimétré en terme de timing : impressionnant si on cherche à le maîtriser.

Bande Son : 86%
Une ambiance assez forte avec des cut-scènes pas trop mal réussies.

Intérêt : 61%
C’est là où le bas blesse. En effet, si Lords Of The Fallen pose des bases exigeantes, la finition n’est pas au rendez-vous en terme de mécaniques de jeu qui poussent le joueur à faire le gros balourd au lieu de jouer finalement comme on aurait pu l’espérer avec une telle mise-en-place. Le choix de respawn pas trop pénalisant est à l’origine de cette frustration qui casualise un titre pourtant ciblé très gamer.

Note Globale : 70%
Une note d’encouragement pour un genre où la réalisation est souvent mise de côté au profit de l’intérêt. Ici, c’est un peu le contraire qui se passe mais pour un premier essais, ce n’est quand même pas si mal. Il reste à mieux régler la difficulté du jeu car malgré ses affrontements difficiles, la progression est aisée : un paradoxe à résoudre pour la prochaine fois.


NOTE : 07/10