Consoles-Fan
20/04/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

2927 articles en ligne

 
The Crew
C’est pour une visite des Etats-Unis ?
Suivez le guide !

Ce n’est pas le plus beau jeu de voiture du siècle (mais la taille de la plaine de jeu est hallucinante) et il n’a certainement pas non plus une conduite réaliste mais pour ma part, ça me va, j’aime la conduite Arcade. En revanche tout l’aspect tuning machin bazarre, je laisse ça pour les spécialistes, The Crew en regorge mais ça ne m’intéresse pas du tout.

JPEG - 893 ko

Penchons-nous plutôt sur ce qu’apporte The Crew dans le petit monde du jeu vidéo. Eh bien pas mal de chose. Force est de constater qu’il y aura un avant et un après The Crew. Tout d’abord, le terrain de jeu qui est gigantesque. Les Etats-Unis, peuchère. Ou plutôt il est vrai une version réduite des Etats-Unis puisque 150 minutes suffisent pour aller de New York à San Francisco. Mais quand même ! Vous vous imaginez tous les tracés possibles ? Quel travail de titan.

Et pour les gens qui sont déjà allés sur place, c’est vraiment excellent. On retrouve le même plaisir que dans un Metropolis Street Racer. Tout n’est pas à l’identique mais les ressemblances sont évidentes. De ce fait, la variété du relief américain garantit une grande variété de décors. Citadin ou champêtre, The Crew vous invite à visiter le grand canyon, les montagnes rocheuses, Las Vegas, New York ou les plages californiennes. Teh Crew est réellement un jeu contemplatif dont la réalisation étonne car pour une telle air de jeu, Ubisoft n’a pas du faire des concessions gigantesques. Graphiquement, il est correct. Les environnements sont vivants. Les arbres sont brassés par le vent. Il y a de la fumée, des véhicules, des avions, des hélicoptères. En terme de script, on retrouve le même plaisir de jeu que dans un Hydro Thunder tellement il y a d’évènements dans le jeu. Seul point noir au tableau, la présence de clipping parfois un peu trop fortement marqué. Mais quand on sait qu’il est possible d’avoir un accès à la carte complète façon google earth avec la possibilité de s’envoler d’un point à l’autre de la carte sans loading (ou du moins ils sont camouflés) : chapeau !

JPEG - 738.1 ko

Qui l’eut Crew ?

Le jeu vous permet d’ailleurs de passer d’une mission à l’autre grâce à un système de déplacement rapide. Pour ma part, je ne l’utilise pas, je ne voudrais pas rater l’aspect découverte qui se fait surtout entre les missions. Cela permet d’apprivoiser le terrain.

Les missions sont variées mais résolument axées multijoueurs. En effet, si vous devez faire un takedown sur une voiture, il sera bien évidemment plus facile de la coincer si vous jouez avec votre crew plutôt que si vous êtes son seul poursuivant. Le jeu seul n’est cependant pas impossible du tout même si le mode multi est clairement privilégié et encourragé. D’ailleurs, le titre est pourvu d’un scénario comme dans Driver.

Le jeu propose de véritables bagnoles. Pour ma part, je m’en fiche un pe et l’aspect tuning et customisation de la voiture ne m’intéresse guère. Cela a l’air plutôt poussé sur ce point-là et d’ailleurs ça m’a plus dérangé qu’autre chose vu que je n’y connais franchement rien. C’est vraiment le seul aspect du jeu qui m’a déplu car pour le reste, The Crew donne le vertige. Ubisoft est un peu devenu le roi du contenu : il n’y a qu’à voir avec Assassin’s Creed Unity ou Far Cry 4 : de la pure folie. La carte se dévoile d’ailleurs peu à peu en suivant des mécaniques de jeu plutôt similaires.

Niveau contenu exhaustif, Ubi a donc remis le couvert. Lorsqu’on dézoome la carte, on se rend compte qu’on en a vraiment pour son argent d’autant qu’on a qu’une seule envie, découvrir tous les recoins de la carte tant elle est variée.

JPEG - 727.7 ko

Je suis venu te faire un petit Crew Crew

Les missions font appel à des scripts pour vous en mettre plein la vue que ce soit des avions qui survolent la course ou des feux d’artifice en arrière-plan. C’est vraiment super chouette et les sensations sont très Arcade. Pour ma part, je pense que The Crew est un titre intemporel tant j’aurai toujours envie e le ressortir pour découvrir ou redécouvrir des endroits pas encore explorés. Il est graphiquement très honnête si l’on considère l’aire de jeu phénoménale : du jamais vu dans un jeu de caisse. Mais il est vrai que je suis plus sensible aux décors qu’à la voiture dans un jeu de voiture : The Crew est vraiment très contemplatif.

Le côté MMORPG du jeu décevra peut-être les puristes de la conduite car au final, pour rendre une mission plus facile, il suffit d’aller farmer. Les différences s’en ressentent fortement au niveau de la difficulté, du fait, ce n’est pas vraiment avec plus de skill que l’on progressera dans l’aventure, ce qui peut être déroutant pour un jeu de voiture, j’en conviens, mais c’est un choix délibéré des programmeurs qui va de pair avec la gigantesque aire de jeu. Une aire qui explique aussi le côté très tardif de mon test. The Crew est juste gigantesque à visiter et il est vraiment difficile de se lasser d’un tel jeu. Je ne l’ai pas dégusté d’une traite, il est vrai, à cause de sa durée de vie interminable mais au moins, rien que pour cela c’est un très bon investissement.

JPEG - 475.6 ko

Graphismes : 93%
Pour un monde ouvert, c’est vraiment très bien fini et j’ai adoré la très grande variété des décors : une travail d’orfèvre, une prouesse technique.

Animation : 94%
Une animation tout à fait honorable au vu de la taille hallucinante de l’aire de jeu (sans doute la plus grande aire que j’ai pu visiter jusqu’à aujourd’hui dans un jeu vidéo). De plus, de très nombreux scripts viennent agrémenter les décors, rendant le tout super vivant avec des hélicoptères, des avions, des feux d’artifice pendant les missions : top !

Jouabilité : 81%
Très orienté Arcade mais parfois un peu trop sensible à mon goût.

Bande Son : 72%
Assez banale : j’avoue que j’aurais aimé une playlist aussi forte que celle d’un GTA plutôt que d’ingurgiter de la soupe à outrance. C’est un peu ce qui manque au jeu, toute une série de radio, pour vraiment prendre son pied et visiter les Etats-Unis.

Intérêt : 98%
Une durée de vie affolante et de nombreux lieux à reconnaître : tout amoureux des Etats-Unis va adorer The Crew !

Note Globale : 93%
Avec ce projet ambitieux, Ubi Soft avait fort à faire pour ne pas décevoir tant les promesses à tenir étaient nombreuses. Au final, j’ai malgré tout été encore plus surpris par la richesse du jeu qui dépasse l’entendement en terme de contenu. Malgré la difficulté de gestion d’un monde ouvert, un mode scénario à la Driver a été rajouté avec comme principal de défaut de faire une découverte des Etats-Unis pas à pas là où on aimerait plus rapidement passe d’une ville à l’autre pour changer d’environnement. Certaines villes se font attendre et il faut parfois s’y rendre par ses propres moyens si on est trop curieux : c’est plutôt long ! On finit donc par se laisser guider par le scénario qui nous lance dans une visite un peu trop linéaire mais c’est finalement un choix très raisonnable à suivre pour ne pas se retrouver perdu et optimiser son temps de jeu car The Crew est vraiment très chronophage pour qui veut s’investir vraiment dans le jeu.


NOTE : 09/10