Consoles-Fan
20/01/2018

Auteur
  

2889 articles en ligne

 
Murdered : Soul Suspect
Enquêter sur son propre meurtre.
Un suspens mortel !

La vie après la mort. Si ce thème un peu sinistre a souvent été évoqué au cinéma, cela reste nettement moins répandu dans les jeux-vidéos. Murdered Soul Suspect s’y ose, essayant d’offrir un jeu d’aventure surnaturel pour le moins culloté...mais pas toujours bien inspiré.

JPEG - 53.3 ko

Vous dirigerez ici Ronan, détective privé officiant dans la ville de Salem. Un ancien policier reconverti dans le privé, ayant eu une carrière pour le moins chaotique. Néanmoins, cette carrière touche à sa fin dès le début de cette aventure : notre héros est froidement abattu par le serial killer sur lequel il enquêtait. Néanmoins, la mort ne représentera pas votre fin : obsédé par son enquête, le détective va alors découvrir qu’il ne pourra passer dans l’Au-Delà qu’une fois son âme en paix. Et pour cela, il va devoir retrouver le coupable.

JPEG - 73.3 ko

Partant de ce pitch pour le moins original, Murdered Soul Suspect vous met donc aux commandes d’un détective fantôme. Vos interactions avec le monde des vivants seront donc extrèmement limitées, mais vousoctroieront de nouvelles capacités bien utiles : traversée de la plupart des murs, lecture dans les pensées des mortels, ainsi que la possibilité de parler également aux victimes des meurtres.

JPEG - 52.4 ko

Mais alors que le jeu avait tout d’un point’n’click jusqu’alors, avec sa gestion d’inventaire et ses nombreux dialogues et enquêtes, vous découvrirez rapidement que le jeu intègre également une composante ’infiltration/action’ nettement plus étonnante et déroutante : des spectres rôdent dans Salem, et ils sont bien décidés à dévorer votre âme. Il faudra donc se faufiler à leur insu, ou les surprendre par-derrière pour s’en débarasser au terme d’un court QTE. Pas très inspirées, ces scènes sont un peu maladroites dans leur prise en main, la faute à des déplacements parfois lourdauds, et pas forcément évident vu la possibilité de passer au travers des murs.

JPEG - 30.5 ko

Si ces phases ne sont clairement pas aussi bonnes que celles de réflexion, on émettra cependant un second bémol quant aux phases de réflexion : les déductions. Vouloir forcer le joueur à ne pas se tromper est unebonne idée, mais pas amenée de cette manière : au bout de trois erreurs, les affaires optionnelles sont définitivement en échec, vous forçant à recharger la partie. Un peu sévère, d’autant plus que certaines associations d’idées sont parfois pas si évidentes, ou que plusieurs possibilités s’avèrent parfaitement logique mais qu’une seule est considérée comme bonne.

JPEG - 57.2 ko

Graphismes : 15/20

Plutôt joli, Murdered a surtout pour lui de proposer une réalisation orientée réalisme pour un jeu de fantastique. L’aspect terne est clairement assumé, et la modélisation des protagonistes réussie.

Bande-son : 14/20

Evitez le doublage français qui s’avère peu convainquant pour privilégier la version anglaise. Les musiques sont discrètes mais sympathiques.

Gameplay : 12/20

Rarement on a vu un jeu aussi rigide ! Le personnage est molasson, et si la partie point’n’click s’avère plutôt bien pensée dans l’ensemble (on pestera simplement contre l’idée saugrenue de pouvoir ’rater’ les déductions de manière définitive), la lutte contre les autres êtres éthérés s’avère au final fastidieuse et peu gratifiante. Le système de logique et d’association d’idée aurait gagné à être davantage expliqué.

Scénario : 17/20

Clairement le point fort du jeu. Mélangez serial killer, fantastique et enquête policière et vous obtenez un cocktail particulièrement savoureux. Même les quêtes annexes s’avèrent plutôt bien scénarisées et l’idée de pouvoir lire dans les pensées des différents personnages donne quelques situations drôles ou inattendues

Durée de vie : 15/20

Comptez une bonne quinzaine d’heures pour voir le bout de vos aventures. C’est plutôt honnête pour un jeu du genre.

Conclusion : 14/20

Partant d’un pitch plutôt bien trouvé, Murdered Soul Suspect pêche en voulant trop en faire dans son gameplay. Bon dans le point’n’click (même si les phases d’enquêtes s’avèrent un poil décevantes), le jeu pêche en revanche dans sa partie action avec un gameplay plutôt peu maîtrisé et trop axé sur une furtivité mal gérée. Il n’en demeure pas moins un jeu d’aventure vraiment surprenant par son ambiance film noir plutôt réussie.


NOTE : 07/10