Consoles-Fan
12/12/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

3056 articles en ligne

 
Dragon Ball Z Xenoverse
Avant, j’avais les boules
Mais ça, c’était avant

Dragon Ball Z... Cela fait quelques épisodes que j’ai laissé tomber. Avant, j’étais fan. Mais ça, comme le dit la pub, c’était avant. Il y avait même eu ces épisodes spéciaux sur Pc Engine et sur Saturn avec un système de jeu très particulier mais qui donnait des affrontements magistraux à l’écran. C’était le bon temps.

JPEG - 148.7 ko

Mais forcément, quand Dragon Ball Xenoverse a déjà le bon goût de nous proposer le générique original chanté, c’est bon signe. Hélas, une intro animée très discutable tant dans la qualité de son animation que pour son côté pêchu nous est servie en même temps.

Si habituellement les introductions sont vendeuses et souvent meilleures que le jeu en lui-même, ici, c’est tout le contraire. L’intro est ratée mais tout le jeu est très qualitatif. Dimps s’est surpassé, on a enfin des affrontements dignes de dessins animés. C’est certain, le passage à la next-gen a fait beaucoup de bien à la série et rattrape désormais un certain Naruto.

La qualité d’affichage est exemplaire, l’aliasing absent et la fluidité est irréprochable. On assiste à un véritable dessin animé. Et de fait, l’idée de pouvoir créer son personnage apporte un véritable plus. C’est d’ailleurs la grosse nouveauté de cet épisode. Et question personnalisation, c’est assez complet. On peut choisir entre plusieurs races et modifier son apparence physique à souhait. Choisissez bien, cependant, car il ne sera plus possible de modifier votre personnage par après. Vous pourrez néanmoins toujours lui acheter des vêtements.

JPEG - 115.8 ko

Pour ma part, je suis plus un fan de Dragon Ball que de Dragon Ball Z. Alors, pour moi, cette customisation vaut tout l’or du monde car j’ai pu créer un personnage rigolo qui s’apparente plus à ce que la série de base avait à nous offrir.

Pourquoi avoir introduit un personnage externe à la série ? Eh bien pour des raisons principalement scénaristiques. En effet, dans Dragon Ball Z Xenoverse, les méchants sont en train de modifier le cours de l’histoire. Vous allez devoir intervenir pour rétablir l’histoire originale en faisant pencher le combat en faveur des héros.

JPEG - 279.1 ko

Les combats s’enchaînent parfaitement dans ce jeu rythmé à souhait. Le gameplay est très intuitif. Cependant, on pourra quand même pester sur l’intelligence artificielle quasi inexistante. Vos alliés ne vous seront pas de grand secours et à la limite, c’est vous qui devrez nettoyer tous les ennemis du tableau même si dans la pratique, leur présence reste un plus visuel en terme de chorégraphie. Parfois, ils seront même de sacrés boulets à protéger. Le difficulté du jeu vient donc plus de la grande résistance de certains ennemis et pour surmonter cela, il faudra effectuer un peu de level-up en passant faire un tour du côté des quêtes annexes. Pour sûr, le jeu est plutôt généreux en contenu.

Finalement, ce que l’on constate, c’est que la série Dragon Ball est bien remise sur rail après quelques années de disette ludique. Fans de Dragon Ball, cela fait bien longtemps que Namco Bandai ne vous a plus aussi bien servi, alors, ne boudez pas votre plaisir.

JPEG - 151.9 ko

Graphismes : 92%
A part les phases animées, c’est vraiment super joli.

Animation : 90%
Ca claque dans tous les sens et c’est vraiment très pêchu même si on sent encore parfois un peu de retenue.

Jouabilité : 94%
Accessible voire même plutôt basique, de DBZ a choisi la direction du fun.

Bande Son : 94%
Une ambiance très authentique avec les vois japonaises présentes. Il est possible aussi d’y jouer en anglais mais qui va faire ça, franchement... ;)

Intérêt : 92%
Mission accomplie pour ce DBZ à la fois riche en contenu et fort plaisant à prendre en main. Et comme le spectacle est aussi au rendez-vous, vous pouvez foncer.

Note Globale : 93%
Ca faisait longtemps qu’un DBZ ne m’avait plus fait vibrer.


NOTE : 09/10