Consoles-Fan
19/01/2018

Auteur
  

2888 articles en ligne

 
Hotline Miami 2
Mettez des animaux
dans votre PS4

Autant vous le dire tout de suite, Holine Miami 2 sur PS4 sur un écran 65 pouces, ça pique un peu les yeux. Mais c’est pas grave. En revanche, y jouer sur un si grand écran, c’est un peu comme y jouer en mode hard. Impossible d’avoir les yeux partout à la fois. La PS Vita semble bien plus adaptée. C’est forcément plus fin (et ce n’est pas du luxe) et la vue d’ensemble est nettement plus claire. Néanmoins, j’aime les challenges, c’est donc sur PS4 qu’aura lieu le test d’Hotline Miami 2, faute de place sur la carte mémoire de ma PS Vita dont la liste d’attente de jeux à installer ne fait que s’allonger de jour en jour. Pas mal pour une console "sans jeux" vous ne trouvez pas ?

Si la PS Vita possède un écran tactile qui permet de scruter le terrain et de repérer les lieux, la PS4 n’est pas en reste grâce à son pavé tactile. Une gâchette permet même une vue rapide plus éloignée dans la direction dans laquelle vous regardez ou permet aussi de découvrir un éventuel ennemi que votre lock aurait repéré. Celui-ci doit être activé par le joueur pour chaque nouvel ennemi, il n’est en effet pas automatique.

Hotline Miami 2 est un jeu exigeant car il ne laisse quasiment pas la place à l’erreur. Aussi, préparer le terrain en scrutant le stage afin de voir les routines de déplacement des ennemis est une nécessité. Ceux-ci sont alertés au moindre bruit, même un bruit de pas donc soyez vraiment discret.

Après, à vous de choisir de la jouer bourrin en tirant dans le tas, ce qui peut être très efficace et pratique finalement : il suffit dès lors d’aligner les ennemis. Mais gare au temps de recharge du shotgun qui ne laisse pas le droit à l’erreur. Si vous manquez votre adversaire, lui, ne vous manquera pas.

C’est sans doute pour cela qu’utiliser le système de lock est plus qu’intéressant histoire de ne pas rater son premier coup. Si d’autres ennemis sont alertés, là par contre, il faudra être le plus rapide car il n’est possible que de locker un ennemi à la fois. Chaque arme a donc ses avantages et ses inconvénients.

Le coup de poing ne permet que d’assommer votre adversaire, il faudra donc l’achever à terre, ce qui vous rend clairement vulnérable. Oublier un ennemi à terre peut se révéler fatal car celui-ci se relèvera rapidement pour vous attaquer à nouveau. Il est vrai qu’il arrive que l’on se retrouve dans une belle confusion générale ou seuls vos réflexes pourront vous sauver.

Le couteau peut lui tuer votre adversaire directement et vous éviter ce genre de problème. D’autant qu’un ennemi à terre ne peut être tué par une arme à feu, il doit être achevé à la main puisque vous tirez à priori à hauteur du torse.Il peut aussi être lancé, à vous de voir si vous êtes sûr de pouvoir récupérer rapidement ce dernier ou une autre arme sans vous faire capter par un autre ennemi.

Tout est question finalement de choix dans Hotline Miami 2. Et à la moindre erreur, il faudra recommencer. Donc, le tout, est finalement de faire les bons choix et de vous la jouer un minimum stratégique. Sans cesse, il faut évaluer les risques et les chances de gagner en fonction de l’emplacement des ennemis et de l’arme en votre possession.

En général, les ennemis dans une autre pièce au-delà de la pièce voisine de votre emplacement interviennent peu, en particulier si la porte est fermée. Autant de règles à assimiler pour devenir un Dieu sur ce jeu.

Les musiques électroniques trippantes et à la fois lancinantes seraient très certainement approuvées par Kavinsky.

Les fenêtres apportent énormément au gameplay car si on ne peut les traverser, on peut tout de même tirer à travers, ce qui peut-être un bel élément stratégique quand il est bien utilisé. Même si d’autres ennemis sont alertés, ils devront faire le tour pour vous attaquer, c’est idéal pour leur tendre un piège. Mais si vous n’avez pas repéré certaines fenêtres, elles peuvent jouer en votre défaveur car l’ennemi sait lui aussi très bien en tirer parti !

Graphismes : 65%
Des décors parfois un peu bordéliques mais le concept est clairement assumé.

Animation : 85%
De très bonne facture mais évidemment l’inverse fût étonnant.

Jouabilité : 93%
Millimétré à l’extrême, le jeu surfe sur le "Die and retry" et ça marche vraiment très très bien.

Bande Son : 97%
L’électro est sublime et dans la veine d’un Kavinsky.

Intérêt : 93%
Un titre cross-plate-forme PS4-PS3-PSVita avec la possibilité de zapper de l’un à l’autre en récupérant sa sauvegarde.

Note Globale : 90%
Un titre indépendant fantastique surprenant et avec une mécanique de gameplay absolument géniale.


NOTE : 09/10