Consoles-Fan
23/07/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

2984 articles en ligne

 
E3 2015 : la conférence de Sony
Des annonces et des jeux !
Mais pas pour tout de suite.

Jamais une conférence de Sony n’aura été aussi réussie lors d’un E3. A vrai dire, leur conférence est souvent décevante et manque singulièremet de rythme. Mais cette fois-ci, en se calquant sur la recette de Microsoft de balancer trailer après trailer, l’audience s’est prise un grand nombre de coup de massue dans la nuque.

Le démarrage de conférence est généralement un moment fort. Ici, Sony est arrivé les mains dans les poches et a surpris tout le monde avec le jeu que beaucoup pensait abandonné : The Last Guardian. Banco. La salle est chauffée à blanc. L’annonce fait en tous cas plus dans l’émotion que dans la qualité car si la poésie à la Ico est bien présente, on peut se demander sur quelle console le jeu tourne.

Une fois le moment d’émotion passé, Sony invite le studio hollandais Guerilla respondable des jeux Killzone et ceux-ci nous ont réservé Horizon Zero Dawn, une toute nouvelle franchise avec un univers absolument stupéfiant avec des bestioles préhistoriques robotisées et des décors à couper le souffle. Sony a appuyé sur l’accélérateur.

Le prochain titre ne sera qu’un trailer de présentation d’Hitman qui semble faire de très belles promesses au joueur mais en toute objectivité, on ne sait rien du jeu. Néanmoins, le rythme ne faiblit pas.

No Man’s Sky revient se montrer (avec ses couleurs bizarres). Le jeu se veut audacieux même si la présentation semble éclaircir son système de fonctionnement de la gestion de cet univers.

Media Molecule arrive alors pour présenter Dreams, un système qui semble venir concurrencer Project Spak, avec une bonne dose de créativité et des graphismes vraiment osés. J’ai été très intrigué par le titre même si on ne sait pas encore vraiment quelle direction prendra ce jeu. En tous cas, c’est original et donc frais.

Le passage mou de la conférence, nous le devrons donc à Destiny et l’annonce de son extension. Je sais pas mais moi je trouve qu’annoncer une extension à une conférence de cette ampleur, c’est du réchauffé. Y’a plus sexy quoi !

Par exemple avec le trailer qui suit et qui nous révèle l’arrivée de Final Fantasy VII mais en vrai remake. Il faudra quand même encore attendre pour voir le jeu et l’ampleur de la conversion car nous n’avons droit qu’à une cinématique pour l’instant.

L’hallucination continuer avec l’arrivée de Yu Suzuki sur scène pour nous présenter le kickstarter de Shenmue 3 (le jeu a réuni les 2 millions de dollars nécessaires dans les 8 heures qui ont suivi la conférence). Shenmue, c’est une de mes plus grandes frustration de gamer. autant vous dire tout de suite que je suis un des co-producteurs du jeu. Pour moi, voir ce kickstarter se planter était inimaginable. Le sort de Shenmue est entre les joueurs. Du coup, l’annonce de Sony, aussi euphorisante soit-elle (on s’est tous levé pour le coup dans la salle), fait un peu office d’annonce de clochard. Sony n’a pas su s’engager sur ce titre et c’est bien dommage. Trop d’ignorance ? Quand on voit comment ce kickstarter a été accueilli par les fans, on est en droit de se poser la question. Et quand on pense que c’est la Playstation 2 qui a enterré la Dreamcast, cette annonce a un drôle d’écho. En tous cas, sur le moment, j’ai été ravi de voir Yu Suzuki sur scène, en vrai, pour la première fois de ma vie. The Last Guardian, Final Fantasy VII, Shenmue 3... Sony y est allé crescendo. Et je me suis demandé si je n’étais pas en train de rêver tant les émotions étaient fortes. On a quand même frôlé l’hystérie, la larme à l’œil.

Après un court intermède sur Morpheus, Call Of Duty : Black Ops III fait son entrée. Le jeu sera jouable à 4 en co-op. Place ensuite à l’impressionnant Star Wars Battlefront : certainement un des plus beaux jeux du salon.

La conférence s’achèvera avec un autre très beau jeu : Uncharted 4. direct oblige, il a fallu redémarrer la démo qui a buggé un début de partie. Heureusement, ce méfait a été rapidement oublié tant Uncharted 4 a pu se montrer convaincant. il faudra cependant se montrer patient puisque le jeu n’arrivera pas avant le printemps 2016.

C’était d’ailleurs un petit peu la tendance générale chez Sony : beaucoup d’annonces et de promesses mais contrairement à chez Microsoft où l’on pourra bien s’amuser en 2015, les playstationneux devront continuer à ronger leur frein.