Consoles-Fan
20/01/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

2889 articles en ligne

 
E3 2015 : Conférence Bethesda
Des démons, un hiver nucléaire, et des parchemins.
Tout un programme !

Il faut bien le reconnaître : Bethesda n’a peur de rien. Fort de ses succès récents, l’éditeur a décidé cette année d’ouvrir le bal des conférences, un jour plus tôt que les habitués de l’exercice. Première conférence qui prend en prime pour cadre le Dolby Theater de Hollywood Boulevard, celle même où se déroulent chaque année les Oscars. Et ceux qui pensaient que Bethesda n’avait pas de quoi justifier une heure de conférence ont pu voir à quel point l’éditeur avait de la ressource !

La conférence a démarré en trombes et en gerbes de sang, avec un présentation de gameplay du mode solo de Doom. Explorant une usine sur Mars, notre héros a vite mis la main sur une bonne partie de l’arsenal habituel des Doom. Fusil à pompe, shotgun à double canon scié, tronçonneuse, plasma rifle se sont rapidement invités à la boucherie. Alors que Doom 3 se voulait plus tourné vers le FPS horrifique, ce nouvel épisode s’avère lui bien plus old school, avec des affrontements rapides et sanglants. Mention spéciales aux éliminations qui permettent par exemple d’arracher une jambe de son adversaire pour la lui planter dans la tête.

Doom a de plus eu droit à une deuxième vidéo, plus courte, pour présenter brièvement le multijoueur du titre. Logique venant de la licence ayant quasiment inventé le Deathmatch à elle seule. Le résultat s’avère là aussi convainquant, avec la possibilité d’acquérir quelques pouvoirs démoniaques pour éclater ses adversaires plus aisément.

Décidément à l’honneur, Doom a eu les honneurs ensuite de deux autres présentations : pour commencer, Snapmap, un outil qui sera ouvert à tous et permettant la personnalisation et la création d’environnements et de modes de jeux. Ultra-riche au premier abord, celui-ci va permettre de décupler la durée de vie du titre. A noter que Snapmap sera également de la partie sur PS4 & Xbox One, ce qui est assez rare pour le mentionner !

Enfin, la session a pu se finir sur une seconde vidéo de gameplay, cette fois dans les Enfers. Autant dire que l’action y était particulièrement intense, avec des fusillades dans tous les sens et un niveau de difficulté bien plus élevé, même si les démons vaincus avaient tendance à lâcher suffisament de santé pour remettre d’aplomb le Marine le plus bourrin de Mars. La vidéo se terminait en cliffhanger alors qu’un énorme démon et notre héros chargeaient chacun un tir de leur plus puissante arme.

Après ce début plutôt impressionnant, c’est au tour des français d’Arkane studios de monter sur scène. Pour annoncer Dishonored 2, pas de gameplay malheureusement. Il faudra se contenter d’un trailer en pré-calculé. Autre annonce sans gameplay, celle de Elders Scroll Legends, un jeu de cartes stratégique en ligne. Free2Play, le jeu devrait logiquement s’inscrire dans la logique de Hearthstone, en reprenant l’univers des RPG de Bethesda pour offrir un gameplay inédit. A noter également l’annonce des prochains gros évènements qui chambouleront le monde de Tamriel dans Elder Scrolls Online, avec l’ajout du siège de la capitale de Cyrodil (contrôlée par les démons), et les Terres des Orques.

Vient le tour des développeurs de Fallout 4 de monter sur scène. Après avoir brièvement présenté le système de création (ultra-poussé et intuitif) de personnages, une petite présentation du début de l’aventure permet de se rendre compte que ce Fallout partira d’un petit twist inattendu : votre personnage a assisté à la Guerre nucléaire ayant mené à l’univers Fallout tel que nous le connaissons. L’occasion de découvrir également que le héros sera accompagné d’un chien, qui sera utile par bien des aspects (ramassage d’objets, combats...). Les combats sont fidèles à ce qui avait été fait pour Fallout 3, avec le même système de choix de zone de tir.

Plus surprenant et inédit dans la série, il sera cette fois possible de recycler l’essentiel des objets inutiles de Fallout pour en faire des matières premières. Celles-ci seront réutilisables afin d’améliorer vos armes...mais aussi de construire des colonies de survivants ! Générateurs d’énergie, comptoirs d’échanges, demeures...cette partie du jeu sera totalement optionnelle mais s’avèrera lucrative et intéressante, puisqu’elle inclura de se défendre face à des hordes de pillards. A noter que Fallout 4 (prévu pour le 10 Novembre 2015) sortira en édition collector, nommée "Pip-Boy Edition", qui inclura une réplique du fameux Pip-Boy, sorte de PC/Bracelet qui sert à afficher l’inventaire. Cette réplique sera fonctionnelle en y insérant son smartphone et en utilisant une application dédiée.

La conférence s’est close sur l’annonce de Fallout Shelter, un jeu d’ores et déjà disponible sur appareils Apple (pas d’infos pour une date Android pour le moment). Il s’agira ici de gérer un abri anti-nucléaire en regroupant des survivants et en produisant des ressources.

Entre petites surprises et gros jeux AAA très attendus, la conférence Bethesda a su tenir un très bon rythme en offrant à Doom une renaissance bienvenue tandis que Fallout 4 a prouvé toute la maîtrise de Bethesda sur ses licences. Un sacré démarrage pour un éditeur qui ne faisait pas de conférence habituellement !