Consoles-Fan
20/07/2018

Auteur
A Lire Egalement

  

2984 articles en ligne

 
Project Cars
Lassés de Forza et Gran Turismo ?
Ca pourrait vous plaire.

Alors qu’une guerre désormais bien établie se déroule régulièrement entre Gran Turismo et Forza Motorsport, Namco Bandai essaie de s’y mêler en proposant sa propre vision de la course automobile : Project Cars, qui offre un contenu différent des deux autres simulations références.

Contrairement aux jeux de Sony et Microsoft, Project Cars est une simulation de sports automobiles au sens large du terme : allant des karts aux voitures de courses de vitesse sur piste en passant par les voitures de tourismes et rétro, le jeu offre un panel plus large que celui des jeux du genre. L’occasion de découvrir des courses assez inédites, notamment quand il s’agit de karting, qui offrent des sensations bien différentes d’une voiture.

Le coeur du jeu est évidemment le mode carrière où, après avoir décidé de votre catégorie de véhicules, il sera question de choisir une écurie pour laquelle courir. Le choix s’avère plutôt anecdotique puisque les contrats n’imposent pas de restrictions (sauf celle de concourir dans la catégorie choisie pour une période donnée), ni de bonus. C’est d’ailleurs dès ce moment que l’on se rend compte du principal défaut de Project Cars : son manque de lisibilité dans les menus. Entre un calendrier d’évènements peu lisibles, et une interface façon "réseau social" où l’on ne sait jamais avec quoi on peut intéragir (notamment les mails qui semblent nous inviter à des events sans jamais nous donner la possibilité de valider ou non la participation), on se retrouve un peu perdu dans l’interface, qui n’invite pas franchement à creuser en profondeur les possibilités de réglages des véhicules, même si la profondeur de ceux-ci devraient plaire aux fanas de customisations.

Heureusement, les courses, elles, s’avèrent très plaisantes : la difficulté des IA adverses est ajustable, tout comme la prise en main. Libre à vous de conduire dans des conditions réelles ou au contraire d’activer les nombreuses assistances à la conduite disponibles. Côté circuits, on a droit à de nombreux circuits bien réels, qui nous emmène aux quatre coins du monde, et incluant le circuit des 24 heures du Mans.

Du côté de la réalisation graphique, force est de constater que Project Cars est réussi : les voitures sont très bien modélisées, et les circuits issus de véritables lieux sont très reconaissables. Néanmoins, une tâche vient obscurcir ce bilan : certains circuits semblent souffrir d’un freeze à certains endroits, qui laissent à penser que le jeu charge brièvement le reste du terrain au moment du virage. Si le freeze est très bref et discret, il n’en demeure pas moins remarquable, d’autant qu’il semble intervenir à chaque tour de circuit...à corriger dans un prochain patch ?

Graphismes : 15/20

Plutôt joli, le jeu souffre néanmoins de quelques soucis de fluidités par moments. Les voitures sont bien modélisées, et les circuits bénéficient également d’un joli rendu.

Gameplay : 16/20

A l’instar d’un Forza Motorsport, il est ici possible de configurer la difficulté dans les moindres détails, mais aussi de faire une quantité effroyable de petits ajustements au niveau des véhicules. Ajoutez à cela une prise en main assez rapide et agréable des bolides, couplée au confort de la manette de la Xbox One pour les jeux du genre, et vous obtenez un très bon titre. En revanche, on pestera contre les menus, qui sont tout sauf intuitifs.

Bande-son : 16/20

Les moteurs rugissent et les menus sont accompagnés de musiques sympathiques. On restera plus sceptique sur le bruit produit lors des contacts entre voitures, mais le jeu ne se veut pas une simulation de crashs automobiles.

Durée de vie : 18/20

Avec de très nombreuses classes de voitures (incluant le karting et des catégories de voitures plus proches de la Formule 1), Project Cars compense son nombre de voitures plus faibles qu’un Forza en offrant plus de variété dans ses compétitions, ce qui offre une belle durée de vie au soft.

Conclusion : 16/20

Hormis des menus plutôt rebutants, il faut bien reconnaître que Project Cars assure une expérience très ouverte et riche, tant pour les amateurs de simulation que de conduite plus arcade. Avec une expérience très customisable et une variété dans le choix des types de véhicules, le jeu s’assure de ne laisser aucun amateur de voiture sur le côté.


NOTE : 08/10