Consoles-Fan
20/06/2018

Auteur
A Lire Egalement

  

2958 articles en ligne

 
Death Crimson OX
Ils sont revenus de loin
Heureusement,

Death Crimson OX : rien que le nom fait peur ! Si vous avez bonne m

Le jour et la nuit

On pourrait croire que je m’emballe dans mon test dès le départ, aussi je vous le signale afin de tempérer mon excitation. Mais il faut bien reconnaître qu’entre Death Crimson 2 et OX, de l’eau a coulé sous les ponts. On reconnaît bien les traits et les thèmes du jeu précédent, ce qui n’est pas vraiment une bonne nouvelle puisque Death Crimson 2 était largement (mal) inspiré de The House Of The Dead 2, donc vous l’avez compris, on a de nouveau droit à un clone, mais cette fois-ci, un clone réussi.

S’il est clair que le nombre de polygones n’étonnera personne, un effort particulier a été apporté au mapping qui reprend l’ambiance glauque d’un House Of The Dead 2. Bien entendu, côté réalisation, le maître n’est pas dépassé mais si vous connaissez le jeu d’Arcade de Sega par coeur, eh bien Death Crimson Ox vous proposera un peu de changement.

Les persos bougent toujours comme des automates. Les ennemis ne font plus de la patinette comme dans le deuxième épisode. En fait ce sont les persos principaux qui sont un peu mal fichus mais c’est pas bien grave puisque ça viendra à vous gêner uniquement dans les films en temps réel qui entrecoupent l’action puisque pendant le jeu on ne les voit jamais. Par contre, la vraie bonne nouvelle c’est que lorsque vous canardez vos ennemis ça ne fait plus coin coin (en référence à canarder) (Nd shiryu : marrant les blagues belges ressentent toujours le besoin d’expliquer leurs blagues croyant qu’on rigole pas parce qu’on n’a pas compris :) ouh le vilain shiryu) (Nd Davy1 : Shiryu, les blagues, elles n’expliquent rien !) et il n’y a plus ce bavardage incessant et épuisant.

Le miracle ?

Dire que Dead Crimson Ox est un jeu sans défaut serait bien entendu une grave erreur, cependant il constitue un bon jeu et mérite son achat si vous aimez ce style de jeu. Pour les autres qui restent méfiants, laissez vous malgré tout tenter par ce jeu en deuxième main (traduction de Shiryu occasion) mais vérifiez bien que vous achetez le OX et pas le 2, la confusion pourrait être fatale !

Dead Crimson OX devrait normalement passer inaperçu car il sort presque au même moment que Confidential Mission. Je doute que Death Crimson OX puisse tirer son épingle du jeu face au titre de Sega largement plus médiatisé et pas forcément meilleur. Quoi qu’il arrive, ces deux jeux vont rentrer en concurrence, ce n’est donc pas très malin de les sortir simultanément.

Néanmoins, Dead Crimson OX est assez difficile et constitue un challenge intéressant même si ce dernier n’est pas aussi poussé que dans The House of The Dead 2 (encore lui !). Mais laissez-vous tenter si vous désirez rentabiliser votre gun.

Graphismes : 82%
Du House Of The Dead 2 en un peu moins léché mais une finesse graphique tout à fait potable et un mapping plutôt détaillé.

Animation : 80%
Ce genre de jeu propose rarement des problèmes d’animation puisque les chemins parcourus sont sans surprise pour la machine.

Jouabilité : 82%
Le gun offre un excellent degré de précision.

Bande Son : 76%
Une bonne bande sonore générale qui renforce l’ambiance très arcade du jeu et qui fait oublier les bruitages catastrophiques du deuxième épisode.

Intérêt : 80%
Si vous avez un gun, la question ne se pose même pas mais par pitié, évitez le jeu si vous avez la manette ou vous tueriez l’intérêt.

Note Globale : 79%
On attendait une daube, on a un bon jeu, des surprises comme ça j’en veux encore.


NOTE : 07/10