Consoles-Fan
20/04/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

2927 articles en ligne

 
Splatoon
Splash Toon
et Platoon

Une nouvelle licence chez Nintendo, cela ne se présente pas tous les jours. Ce n’est pas non plus facire à convertir en succès. Qu’en est-il de ce mystérieux Splatoon ?

Présenté à l’E3 2014, Splatoon m’a tout de suite plu même si la richesse du jeu n’avait pas directement été révélé. Je n’avais pas donc pas grande crainte pour Splatoon et franchement, cette version finale n’est vraiment pas décevante. Elle comprend de nombreuses armes et offre au joueur pas mal de variété dans le gameplay, avec un système de coup spécial et de grenades à larguer.

02

L’univers de Splatoon fait penser à celui de Jet Set Radio. Le fait de pouvoir tout repeindre dans la couleur de votre équipe rappelle un certain de Blob. Prenez les règles du mode peinture de Bomberman et vous obtenez Splatoon. Le jeu consiste en effet à repeindre la plus grande surface possible de jeu dans la couleur de sa propre équipe. Seule la peinture au sol compte. Pour peindre, des pistolets de peinture, des gros rouleaux ou des pinceaux sont à votre disposition. La peinture adverse vous blesse et vous ralentit. Si un ennemi vous détruit, cela sera tenu en compte dans le résultat final. Pour recharger votre réserve de peinture, vous devez vous transformer en calamar afin de progresser en apnée sous la peinture de votre couleur. Cela a aussi pour effet de vous déplacer plus rapidement et d’escalder les murs verticaux pour autant qu’ils soient peints dans votre couleur. Il faut donc parfois penser à arroser un mur préalablement. Transformé en calamar, vous pouvez également passer sous une grille. en revanche, vous ne pouvez pas tirer ou peindre.

Le jeu en ligne fonctionne très bien et les parties s’enchaînent très facilement et dans un fun omniprésent. Nintendo n’a cependant pas oublié pour autant un storymode qui ressemble plus à un tutorial mais qui vous proposera tout de même d’affronter des boss intéressants.

03

Techniquement parlant, le jeu est plutôt joli, détaillé, bien propre et très fluide. Les développeurs ont plutôt abusé sur les effets de reflet il y en a partout mais au final cela donne un certain style plastoc au jeu pas trop mal réussi. Même les tignasses des personnages brillent. La réalisation est vraiment au poil. Il est possible de jouer à deux en local. Un joueur utilise alors la TV et l’autre le WiiU Gamepad. Pas d’écran splitté donc ni la possibilité de jouer à 4. Un choix dommageable mais compréhensible tant le jeu semble gourmand. En effet, lorsque la Wii U doit gérer deux écrans différents sur l’écran TV et le WiiU Gamepad, le framerate diminue mais reste stable.

Dans son ensemble, Splatoon est plutôt bien conçu et complet en terme d’habillage. Le menu du jeu se présente un peu sous la forme d’un univers à visiter. Les éléments à acheter et donc à débloquer sont assez nombreux. Certes, les joueurs apprécieront certainement les affrontements en ligne. Ceux-ci ne sont en effet pas du tout lassant. Et il reste aussi un mode scénario avec des boss qui vient compléter le tableau. Fun et convivial, Splatoon est bien la bombe que l’on attendait !

01

Graphismes : 92%
Un des plus jolis jeux de la WiiU. Bourré d’effets techniques.

Animation : 86%
Le framerate est stable mais baisse à plusieurs ou dans l’interface générale.

Jouabilité : 93%
Un gameplay maîtrisé et immédiatement fun.

Bande Son : 92%
Une bande-son qui te rentre dans la tête et qu’on oublie plus.

Intérêt : 95%
Un excellent titre multi-joueurs doté d’un mode scénario convenable pour un tout vraiment très amusant, original et joli à regarder.

Note Globale : 93%
Nintendo a fait un excellent boulot avec Splatoon : de la conception jusqu’à sa commercialisation puisque le jeu n’a pas eu le moindre mal à trouver son public.


NOTE : 09/10