Consoles-Fan
19/12/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

3061 articles en ligne

 
Hatoful Boyfriend
Pour vous,
nous ne roucoulons devant rien

Les jeux vidéo regorgent de pépites bizarres (des simulations de chèvre, de caillou...) mais dans le genre étrange, Hatoful Boyfriend est quand même bien barré puisque vous allez vous retrouver dans une école de volatiles surdoués dans le cadre d’une simulation de drague pour oiseaux. Il y a de tout : des cailles, des pigeons. Même les professeurs sont des oiseaux. Il n’y a finalement que vous qui êtes humaine. Et vous allez vivre romance et amitié dans ce monde de plumes.

01
04

03 La réalisation du jeu est assez simpliste puisque le jeu se contente d’une succession d’images en haute définition avec des oiseaux digitalisés. Comme pour se rassurer, il y a une option qui permet de voir quelle apparence (dans un style anime) les pigeons auraient s’ils étaient humains. Dommage, on dirait presque que le jeu n’a pas su assumer son délire jusqu’au bout ! Mais si vous le souhaitez, cette options peut-être annulée.

Il est vrai que sur PS4, on a déjà vu bien mieux en digital comics et sur les anciennes consoles aussi, serait-on tenté de dire. Clairement, le budget a manqué pour faire d’Hatoful Boyfriend une référence en la matière mais le public cible est tellement réduit que cela peut se comprendre. De plus, c’est le projet d’une seule personne, Moa Hato, mangakade son état. Il faut en tous cas avoir une sacré dose de second degré pour lancer un titre pareil sur le marché.

02

L’histoire est plutôt bien écrite et détaillée, c’est sans doute ici qu’Hatoful Boyfriend tire son épingle du jeu car il est plutôt agréable à lire. Le jeu est bien rythmé. Le jeu se veut au final une parodie des digital comics et il reprend son principe sur bien des points. Vous déciderez ainsi d’assister à tel ou tel cours pour faire évoluer vos compétences (intelligence, vitalité, charisme...) afin d’être encore plus séduisante pour vos camarades de classe qui ont tous un caractère bien trempé et bien typé, histoire de créer une volière très diversifiée.

Sur le fond, Hatoful boyfriend est un ovni, dans la forme également mais sa réalisation est au final assez classique. Des images fixes, une musique doucereuse, des couleurs pastelles...

Graphismes : 65%
Un design correct et adorable.

Animation : 55%
Des images fixes, c’est un peu trop limite à l’heure actuelle.

Jouabilité : —%
Choisir des options et faire défiler des textes : c’est pas trop difficile, ça ira bien merci.

Bande Son : 63%
Rien de bien exceptionnel à vrai dire.

Intérêt : 78%
Un ovni qui brille plus par son concept que par sa réalisation un peu préhistorique.

Note Globale : 68%
Il fallait quand même oser sortir un titre pareil dans nos régions. Ce n’est plus un jeu niche, c’est un jeu perchoir pour poisson rouge.


NOTE : 06/10