Consoles-Fan
15/12/2018

Auteur
  

3057 articles en ligne

 
King’s Quest
Royal
ou pas encore ?

Sierra a décidé de ressuciter King’s Quest. Mais quelle bonne idée. Le jeu est une réussite sur toutes les coutures. Techniquement, tout d’abord avec un character design très Disney et des décors magnifiques qui accueillent énormément d’effets en 2D pour rajouter au cell-shading une qualité d’animation exemplaire d’autant que celle-ci ne sourcille jamais et affiche un framerate insolent de 60 FPS. Tu as des jeux en boîte bien moins fichus que King’s Quest dont le seul défaut finalement est de sortir en dématérialisé et sous la forme d’épisodes : il va donc falloir attendre...

05

J’ai été émerveillé par la qualité de ce titre jusqu’à la narration qui est excellente et qui se prolonge même jusqu’à l’écran "continue" lorsque vous échouez. Le jeu est intelligent et propose une expérience variée et bien dosée. Exploration, action, réflexion : King’s Quest emprunte ses idées à différents genres : le point and clic tout classique mais aussi le jeu de plate-forme. Les énigmes sont teintées d’humour : elles viennent pimenter l’expérience du joueur qui se retrouvera transporté dans un univers fantastique et féérique.

04

Le jeu est tordu comme j’aime avec des énigmes qui sont bien barrées et les scènes humoristiques et souvent ridicules sont bien nombreuses. Il faut dire que les scénaristes se sont lachés avec un maximum d’idées débiles et alambiquées pour nous offrir un univers cohérent mais complètement déjanté.

03

Il est vrai que le début du jeu est très vendeur et qu’on aurait espérer d’autres belles trouvailles graphiques comme en début de jeu. C’est magnifique de A à Z même si on est plus vraiment surpris au bout d’un moment. Il y a de plus en plus d’aller-retour et de moins en moins de nouveaux endroits à visiter. Soit.

02

Mais il n’en est pas moins vrai qu’un seul chapitre reste assez copieux en terme de durée de vie puisqu’il faudrait quand même environ 5 heures pour boucler l’histoire. Si les 4 prochains chapitres sont aussi longs, cela promet.