Consoles-Fan
20/01/2018

Auteur
A Lire Egalement

  

2889 articles en ligne

 
Mad Max
Il est libre Max
Y’en a même qui disent qu’ils l’ont vu voler

Accrochez-vous. C’est le conseil que j’aurais si vous commencez Mad Max car le début du jeu est vraiment plein de défauts. Pour un passionné de jeux vidéo, on est proche de la torture. Il faut dire que le jeu rassemble tellement de mécaniques défaillantes que l’on se demande si c’est fait exprès. Et en fait, oui. Le début du jeu, plutôt dirigiste, est en fait un tutorial. On aimerait bien réaliser certaines actions comme pouvoir appeler la voiture lorsqu’elle est loin de vous comme la Batmobile de Batman ou le cheval Epona de Link. On aimerait pouvoir upgrader ses capacités mais on ne peut pas. Il faut attendre que le jeu vous l’apprenne pour que vous ayez la permission de le faire.

01

C’est dur à encaisser mais au final cela vaut le coup car le soulagement progressif de la découverte d’un gameplay au final moderne est doublé d’une très belle dimension RPG avec boostage de compétence, d’équipement et une bonne customisation de votre voiture qui est un peu au centre du débat puisqu’il va falloir l’améliorer sur bien des points pour progresser dans l’aventure. Tout cela s’accompagne d’un jeu s’ouvrant peu à peu et révélant une belle richesse de contenu même si certaines actions semblent un poil répétitives. Pour vous empêcher de progresser trop rapidement, le jeu vous invite à booster vos compétences sous peine de ne pas avoir la possibilité de débloquer certains éléments du jeu qui vous permettent eux aussi d’évoluer. Et sans évolution, il n’est pas possible de prendre certaines forteresses. On connaît donc clairement la plupart du temps notre objectif mais il faut farmer dans la région avant de se lancer.

Le jeu manque cruellement de logique sur bien des points. Les idées, si vous les acceptez, font très jeu vidéo : les règles n’ont pas beaucoup de sens. C’est comme ça. Il faut s’y faire. Par exemple : lorsque vous vous approchez d’un camp, vous devez éliminer les défenses extérieures comme par exemple des snipeurs. Une jauge va alors se remplir et une fois pleine, le camp sera en mode alerte. Mais cette alerte peut se déclencher alors que vous êtes déjà en train de vous battre comme un dingue à l’intérieur et que tout le monde est déjà contre vous. Cette alerte finira par se déclencher une fois la jauge remplie mais cela n’a vraiment aucun sens puisque tout le camps est déjà en train de se battre contre vous ! De même, un personnage central du camp situé en hauteur sensé surveiller le camp va également avoir une jauge qui va se remplir et quand celle-ci est pleine, tous les combattants deviendront beaucoup plus fort. Que quelqu’un m’explique la logique. Ils ont même pas pris de potion magique. Ce sont des Super Saiyans ?

03

En revanche, l’intérêt de Mad Max surfe beaucoup sur le manque de ressources. Il faut sans cesse trouver de l’essence, de l’eau, des munitions, de la ferraille. Il en résulte un constant malaise renforcé par l’étendue désertique du décor. Certes, graphiquement, on est pas en fasse de quelque chose de grandiose, le thème n’aidant pas. On peut donc se réjouir que les développeurs aient mis en place une gestion du jour et de la nuit avec de jolis changements en terme de température de couleur. A midi, le désert est blanchâtre et devient orangé lorsque le soleil se couche. L’ensemble est bien bleuté de nuit. Cela apporte mine de rien un peu de variété dans des décors qui en manquent cruellement, eux.

02

Les combats en voiture sont plutôt intéressants. Vous pouvez utiliser votre arme mais en général il faudra, à cause du manque de munitions, bourrer dans le tas tout en donnant des coups de boost ce qui ne manquera donc pas d’endommager votre voiture. Quand celle-ci est trop endommagée, descendez et votre acolyte s’empressera de la réparer. Autant dire qu’il vaut mieux s’arrêter à l’abris ou dans une zone bien tranquille. Si vous n’avez pas le choix et que vous devez descendre en plein combat, utilisez votre gun et tirez dans les roues (le jeu fait un effet Matrix bienvenu pour vous aider à ajuster le tir) afin de forcer vos ennemis à quitter leur véhicule. Vous pouvez dès lors les affronter avec vos poings. Ces affrontements ressemblent d’ailleurs très fortement à Batman avec un système de script et un joli ralenti final annonçant que vous avez éliminé tout le monde.

De contenu, Mad Max n’en manque pas. C’est du côté de la variété qu’il y a plus de choses à redire. Certes, les missions sont nombreuses mais elles se ressemblent à la longue. Elles proposent du challenge mais l’aspect désertique a tendance à lasser à la longue.

04

Graphismes : 70%
Des décors correct et une modélisation pauvre des différents personnages pour un character design peu inspiré.

Animation : 70%
Plus ou moins stable mais j’aurais aimé un framerate plus élevé...

Jouabilité : 75%
Pas toujours très clair au niveau de l’attribution des boutons.

Bande Son : 80%
Une prestation honnête : le jeu est plutôt bavard.

Intérêt : 62%
Je n’ai pas trop aimé les nombreuses incohérences et le fait qu’on a pas trop l’impression de progresser dans l’aventure. Booster sa voiture, c’est un peu tout ce qui compte et cela ne suffit pas pour m’accrocher et ce n’est pas le scénarion absolument pas captivant qui me dira le contraire. Le jeu dispose néanmoins d’une bonne durée de vie mais qui a envie de quantité quand la qualité n’est pas au rendez-vous ?

Note Globale : 67%
Franchement pas inoubliable, Mad Max s’inspire pourtant de très bons jeux comme Far Cry et Assassin’s Creed pour les mécaniques de jeu ou de Batman pour le système de combat mais faire la même chose en moins bien, je n’en vois vraiment pas l’intérêt.


NOTE : 06/10