Consoles-Fan
19/04/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

2926 articles en ligne

 
Saint Seiya : Soldiers’ Soul
Les chevaliers du Zodiahaques
s’en vont toujours à lattahaque

C’est vrai. C’est moche. Sauf la modélisation en cell-shading des personnages que je trouve très réussie. Mais les jeux vidéo Saint Seiya, ça a toujours été bien laid. Rappelez-vous. Alors au moins, maintenant, c’est toujours laid (en tous cas pour de la PS4) mais c’est fluide ! Et puis au moins, les voix japonaises ont été conservées !

04

Et le jeu va tout simplement vous faire revivre les moments épiques du dessin animé comme par exemple les 12 temples des chevaliers d’or qu’il va falloir traverser afin de sauver la déesse Athena car seul le Grand Pope que l’on peut trouver au bout du chemin peut retirer la flèche d’or de Ptholémée qui s’enfonce ineluctablement dans le poitrail de Saori et qui atteindra son coeur dans 12 heures. L’issue sera-t-elle fatale ?

03

A l’instart de Saint Seiya Brave Soldier (Saint Seiya : Soldier’s Soul est un peu son adaptation sur PS4), le jeu est ultra-bourrin, les coups spéciaux sont vraiment limités mais il faut reconnaître au jeu un certain dynamisme et les spéciales ont de l’esthétisme comme dans le dessin animé. En fait, c’est ça la clé de voûte, ce n’est pas très technique mais on a l’impression de jouer au dessin animé. Dommage du coup que cela ne soit pas beaucoup plus beau. Même les dialogues en plein combat, les échanges entre les personnages sont très respectueux de la série originale : "non, impossible, comment y-est-il parvenu..."

02

D’un point de vue technique, on peut se demander pourquoi le jeu n’est pas mieux équilibré. En effet, une fois que vous touchez votre adversaire, vous pouvez enchaîner très facilement les coups sans que celui ne puisse s’en dépêtrer. Même certains personnages bien plus forts que d’autres apportent un certain déséquilibre que les débutants remarqueront.

01

Saint Seiya reste fun à jouer mais, La Palice en aurait sans doute dit autant, être un fan de l’anime est un plus. Et puis, ne soyons pas trop bougons : le jeu est en japonais sous-titré français ce qui fera quand même plaisir aux puristes. Et puisque vous ne trouverez pas les notes de ce jeu dans votre horoscope, je vous les sers dès à présent.

Graphismes : 65%
Des décors très épurés mais une modélisation honorable de l’ensemble des chevaliers en cell-shading.

Animation : 88%
Mais au moins ça ne ralentit pas. 60 FPS inside.

Jouabilité : 72%
Basique et pourtant amusant à jouer pour l’aspect mise en scène des attaques spéciales.

Bande Son : 80%
Des voix japonaises et un respect (merci, merci) des thèmes musicaux : les fans vont adorer.

Intérêt : 78%
Pour ma part, j’ai trouvé cet opus très amusant et ça a été l’occasion de faire découvrir cette série à mes enfants. Ils ont bien accroché, comme quoi, Saint Seiya, c’est intemporel.

Note Globale : 73%
Namco Bandai devrait faire un jour un jeu de baston vraiment assumé et plus technique. Arriver déjà à quelque chose d’équivalent d’un Jojo’s Bizarre Adventure serait vraiment génial.


NOTE : 07/10