Consoles-Fan
24/01/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

2890 articles en ligne

 
Transformers : Devastation
Même en mode light
PlatinumGames a du talent

Activision qui possède la licence Transformers a décidé de rebooter la série même si les derniers épisodes sortis étaient de qualité. Le changement est clair et net et marque un retour aux origines de la série, offrant aux joueurs un look plus dessin animé et c’est la talentueuse équipe de PlatinumGames qui a été chargée de la production : difficile de faire un meilleur choix tant ce développeur est passé maître dans l’art des jeux d’action.

04

Si vous avez aimé les derniers Transformers d’Activision (c’est mon cas aussi), sachez quand même que ce Transformers n’a vraiment plus rien à voir non seulement en terme de look mais aussi en terme de gameplay. Celui-ci est devenu très élaboré et il faut quand même souligné le travail ingénieux de PlatinumGames pour nous pondre de nombreux modes de jeux différents avec le même moteur de jeu. Juste en plaçant la caméra intelligemment de manière aérienne, on se retrouve avec un kiki kaikai like. De côté, place au shoot horizontal. Et le pire, c’est que toute les transitions sont gérées avec intelligence alors que le jeu classique présente déjà un gameplay très complet. Vous pouvez jouer en tant que robot ou en tant que voiture, switcher de l’un à l’autre, combiner, avec un grand panel de coups.

01

Pêchu à souhait, le gameplay de Transformers est en effet à la fois varié et efficace, vous proposant des affrontements avec un système de combo, des coups spéciaux dévastateurs que l’on peut déclencher quand une jauge est pleine. Classique ! Mais On peut également éviter un coup à la dernière minute et déclencher une courte période de jeu en slow motion exactement comme dans Bayonetta. On ne se refait pas. Vous pourrez également tirer à distance sur des ennemis avec votre canon mais les munitions sont limitées. Enfin, vous pourrez incarner différents autobots au cours de l’histoire divisées en de nombreuses et courtes missions réparties par chapitre de jeu. Décidemment, Bayonetta est une influence certaine.

02

Je n’oublie pas de vous parler des attaques rodéo, du dash et du coup porté après un dash qui est naturellement plus puissant. Mais ces éléments n’apportent pas que plus de variété dans les combats, ils ont une utilité dans certaines phases de gameplay.

Si la modélisation est relativement succinte au niveau des décors, le tout est rattrapé par un choix de jolies couleurs acidulées et du cell-shading de qualité qui laisse penser constamment à un dessin animé.

Pleinement convaincu par ce Transformers qui, sans effacer les anciennes productions, prend une autre direction en revenant aux origines du dessin animé plutôt que de surfer sur les films de Michaël Bay. Et dans cette évolution, la réussite est totale : merci PlatinumGames.

01

Graphismes : 90%
Un très joli rendu !

Animation : 92%
Rapide et pêchu.

Jouabilité : 96%
Très complet, offrant beaucou de variété au gré des transformations, une large customisation.

Bande Son : 93%
Les effets "soundchip".

Intérêt : 94%
Un choix excellent pour tous ceux qui aiment les jeux d’action, on retrouve même pas mal d’éléments de Bayonetta.

Note Globale : 93%
Difficile d’être déçu avec PlatinumGames aux commandes qui a fait preuve, une fois de plus, de beaucoup d’ingéniosité.



01

02
NOTE : 09/10