Consoles-Fan
15/10/2018

Auteur
  

3031 articles en ligne

 
Sword Art Online : Lost Song
Un MMORPG
même pas en ligne

Belle pioche pour Namco Bandai que ce Sword Art Online basé sur le manga éponyme du même nom. J’ai par exemple adoré le générique très moderne mais aussi le bestiaire qui peut s’avérer très délirant et mignon (un peu à la Dragon Quest). Cet action-rpg bien pêchu possède pas mal de qualité, il dispose d’une belle réalisation avec de très grandes étendues remplies d’ennemis. Les zones de combat sont vastes et pour les rejoindre plus rapidement, vous pouvez vous déplacer en volant puisque vos personnages ont des ailes de libbellule. Du moins, ça y ressemble. Mes combats se déroulent donc sur terre ou dans les airs, dans des décors féériques avec des îles volantes à la Skies Of Arcadia. Les thèmes musicaux rappellent un certain Wild Arms.

Le jeu est parfaitement fluide et les combats sont prenant bien que répétitifs. Lorsque votre synergie avec les autres personnages atteint son maximum (symbolisé par une barre), vous pouvez déclencher une sorte de furie.

La plupart des combats sont facultatifs mais il arrive que certaines cinématiques débouchent sur des combats obligatoires qui se déroulent alors dans des zones limitées sélectionnées sur l’énorme terrain de jeu. Les ennemis sont marqués par vos coups, tels des cicatrices. Ces textures évoluantes sont un bon indicateur de la santé de vos ennemis. Cela peut vous aider à choisir d’éliminer de manière stratégique les ennemis plus mal en point afin de réduire rapidement le nombre de vos assaillants.

L’histoire plutôt linéaire vous mènera d’un point à l’autre de la carte. Lors de la découverte des villages, j’ai eu un peu peur car si leur architecture est stylée, ils semblaient bien vides au premier regard. En fait, il n’en est rien. Les habitants sont très nombreux.

Le pitch de Sword Art Online tent en deux lignes. Des joueurs issus du monde réel se retrouvent coincés dans un MMORPG et espèrent retourner dans leur réalité.

Dans Sword Art Online, vous êtes accompagné par de nombreuses fifilles dans votre quête au sein d’un univers très stylé. Oui, des fifilles, puisqu’il s’agit en même temps d’un jeu de dragounette dans lequel votre relation avec chacune d’elles a un rôle prépondérant. Les combats en temps réel sont classiques mais amusants à mener et les mondes sont à la fois vastes et remplis d’ennemis. Mais le bonheur ultime se cache dans l’activation des attaques spéciales vraiment magnifiques. Le fan service vous dit merci par la même occasion.

Notons enfin les cinématiques du jeu naturellement salies qui offrent un joli cachet à ce titre qui se déguste quand même par petite dose, la répétitivité n’aidant pas. Techniquement pas vraiment affolant non plus, on finit néanmoins par s’attacher aux personnages qui bénéficient d’un joli character design.

Graphismes : 85%
Epurés mais classieux et fantasmagoriques.

Animation : 80%
A part l’animation trop sèche des cinématiques, c’est du tout bon.

Jouabilité : 88%
Un gameplay original et aérien qui apporte une aisance dans le déplacement sur le carte.

Bande Son : 82%
Très qualitative, on appréciera d’autant plus la présence de la version originale japonaise.

Intérêt : 85%
Ce n’est pas le RPG du siècle mais cela reste un excellent titre pour ceux qui aiment jouer un personnage masculin entouré de personnages féminins. Oui, c’est un peu niais comme approche mais on adore ça.

Note Globale : 83%
Avec sa réalisation bien propre et son système de jeu classique, Sword Art Online n’étonnera pas grand monde. Pourtant, le jeu reste très accrocheur grâce à un dosage du rythme très réussi.


NOTE : 08/10