Consoles-Fan
21/01/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

2890 articles en ligne

 
Dragon Ball Z : Extreme Butôden
C’est bon
d’avoir les boules

La première fois que j’ai vu Dragon Ball sur 3DS, j’ai été immédiatement charmé par l’aspect visuel du titre. Je ne suis pas un gagabalien, loin de là. Et je m’emballe rarement quand un Dragon Ball. Mais là, la petite 3DS peut vraiment se sentir honorée par la réalisation de ce titre.

01

Pour être joli, on peut dire que c’est joli. Les spirtes sont gigantesques et le jeu n’est pas non plus avare en zoom. Les décors sont colorés et bien détaillés. Au final, les combats à l’écran sont très impressionnants. Ca explose de partout : tout est fait pour nous flatter la rétine.

Sur cet aspect, Dragon Ball Z Extreme Butoden est une france réussite. Il faut dire qu’avec Arc System Works aux commandes (Guilty Gear, BlazBlue), il n’y avait pas non plus grand chose à cranindre. D’autant que leurs jeux sont plutôt techniques en général. Néanmoins, dans ce cas-ci, il faut bien avouer que c’est un peu la faiblesse du titre. En effet, si le gameplay est très efficace, il est peu varié d’un personnage à l’autre et ce, même si à l’écran, la poudre aux yeux opère.

02La prise en main est géniale et s’adresse aux combattants de tous niveaux mais la progression en terme de maîtrise est vraiment légère alors que la difficulté du jeu devient elle de plus en plus marquée. Du coup, on a un peu l’impression que battre certains adversaires sera mission impossible tant on a du mal à parfaire ses enchaînements.

Néanmoins, si vous êtes peu familiarisé avec la série ou si l’achat de ce titre est destiné à des jeunes enfants qui ne connaissent pas trop l’univers et ne remarqueront pas qu’il manque pas mal de personnages à l’appel, c’est une excellente entrée en matière que je vous recommande donc chaudement tant les combats peuvent être hypnotiques.

03 Généreux en modes de jeu, Dragon Ball Z Extreme Budoken rate quand même la case online. Dommage même si c’est toujours délicats avec les jeux de baston. L’équipe a-t-elle renoncé après avoir rencontré des problèmes de tailles ? On ne le saura jamais. Il faudra donc se concenter d’un mode histoire, aventure, championnat, versus, team versus... En local donc. C’est déjà bien.

Graphismes : 90%
Superbe réalisation : les décors sont en 3D et vont vraiment dans le détail là où bien d’autres épisodes se sont contentés du minimum syndical.

Animation : 92%
Ca castagne de tous les côtés.

Jouabilité : 82%
Une accessibilité à toute épreuve. C’est aussi sans doute le principal reproche qu’on peut lui faire.

Bande Son : 80%
Ambiance classique à la DBZ.

Intérêt : 84%
Un de mes jeux de combat préféré sur console portable.

Note Globale : 86%
Pour ma part, ce Dragon Ball Z : Extreme Butôden reste une valeur sûre malgré ses petits défauts liés à la répétitivité. Gardons en tête que la licence nous a habitué à mieux, certes, mais aussi à bien pire et que dans son ensemble, on se situe quand même avec ce jeu-ci dans le haut du panier.


NOTE : 08/10