Consoles-Fan
18/06/2018

Auteur
A Lire Egalement

  

2958 articles en ligne

 
Animal Crossing Amiibo Festival
Les plus jeunes
ont aussi le droit de jouer

Derrière ce titre basé sur l’univers tout mignon d’Animal Crossing, se cache une sorte de clône du jeu de société Destin. En effet, à chaque tout, des évènements alléatoires del a vie de tous les jours (à la Animal Crossing) vous arriveront. Il y a des cases positives et des cases négatives. Une partie se termine lorsqu’un mois se passe. Un tour équivaut à une journée. Et à chaque tour, l’ambiance lumineuse change, histoire de varier un peu les couleurs et les plaisirs.

JPEG - 18.4 ko

Dans la pratique, le jeu s’apparente à un jeu de plateau assez simpliste adressé aux jeunes enfants. Vous pourrez par exemple acheter des navets le dimanche et espérer les revendre au meilleur prix pendant toute la semaine avant qu’ils ne pourissent le samedi suivant. Vous pouvez acheter le nombre de navets qui vous plait, en fonction de vos possibilités financières. Puis, en lançant le dé, vous arriverez sur des cases qui vous proposent par la même occasion une opportunité de vente à un certain prix. Mais parfois, la bourse du navet est capricieuse. Elle peut proposer des prix plutôt stables ou au contraire plutôt volatils. Tous les prix peuvent s’effondrer tout comme ils peuvent aussi flamber. Si vus n’avez pas de chance, vous pouvez tomber alléatoirement sur une case qui vous fera perdre tout votre stock de navets.

A côté de cela, vous pouvez acheter divers cartes aux protagonistes de l’aventure. Des cartes "renard", "voyance" qui vous apporteront du confort de jeu puisqu’elles auront par exemple une infuence sur vos dés. N’oubliez pas également de récupérer les 4 tampons aux 4 coins du jeu : c’est également un pas vers la victoire ! Enfin, lors des évènements de pêche, vous devrez pêcher le plus gros poisson pour l’emporter. Là aussi, c’est alléatoire.

JPEG - 51.8 ko

Au final, il y a plein de petites missions qui s’imbriquent et qui rythment le jeu mais au final, il faudra être le plus riche en fin de partie pour gagner. Le concept est très basique mais les enfants accrochent bien au côté jeu de plateau à évènements.

Petit bémol cependant en ce qui concerne les amiibos puisque ceux-ci sont obligatoires : ils déclenchent en effet le lancer de dé. Mais heureusement, le jeu est vendu à prix normal avec deux Amiibos en packs. L’avantage de l’usage des Amiibos est que personne ne peut tricher ou jouer par erreur à votre place tant que vous gardez votre Amiibo avec vous.

Une fois la première partie terminée, vous serez libre de choisir le mois de jeu. Ceux-ci présentent des évènements différents et vous porposeront de nouvelles activités ou de nouvelles anecdotes. Par exemple, en décembre, vous fêterez Noël et Nouvel An. De plus, les décors évoluent au fil des saisons.

Si Animal Crossing Amiibo Festival n’a au final pas grand chose avoir avec un Mario Party ponctué de nombreux minigames, sachez néanmoins qu’il y a un très petit nombre de minigames à débloquer et que vraisemblablement, si les enfants devraient y trouver leur compte, les adultes, eux, risquent de trouver le temps long face à ce jeu en manque de contenu.

JPEG - 56.6 ko

Graphismes : 85%
Plutôt mignons mais relativement répétitifs.

Animation : 85%
Pas grand chose à redire sur la fluidité : pour le reste, tout est dans le détail.

Jouabilité : 78%
L’obligation d’utiliser les amiibos un peu contraignante.

Bande Son : 62%
Ce n’est pas du grand Nintendo, c’est même parfois limite énervant.

Intérêt : 75%
Cet Animal Crossing Amiibo Festival divise. Les jeunes l’adorent, les vieux ronchonnent.

Note Globale : 70%
Sa trop grande simplicité fait d’Animal Crossing Amiibo Festival un titre à réserver aux jeunes enfants qui apprécieront ce premier contact avec le monde spéculatif.


NOTE : 07/10