Consoles-Fan
20/04/2018

Auteur
  

2926 articles en ligne

 
Les Chevaliers de Baphomet : la Malédiction du Serpent
Ca vallait le coup
de déterrer les vieux dossiers ?

Adapter un clic and play sur console, ça n’a jamais été simple parce que le pad apporte une forme de rigidité peu appréciable. Et avec les Chevaliers de Baphomet : la Malédiction du Serpent, le cinquième de la série, on ne peut pas dire que l’on soit gâté.

JPEG - 128.7 ko

Le résultat déjà mou n’est pas relevé par les dialogues un peu trop caricaturaux à mon goût. Les énigmes sont très linéaires et n’invitent dès lors pas à une exploration très riche. On patauge dans les mêmes environnements, encore et encore, avant d’être enfin libéré pour explorer de nouveaux décors où l’on va s’embourber encore et encore. Alors, il y a peut-être des gens à qui cela plait mais pour ma part, voir ce genre de titre arriver sur PS4 ne me fait ni chaud ni froid. Ou alors il faut que cela ne soit vraiment pas cher. C’est un mid price. Mouais. Peux mieux faire.

JPEG - 77.7 ko

Le jeu n’a pas subi de relooking complet et le contenu est rigoureusement identique à la version PC ou presque. Il est vrai que quelques petites animations ont été rajoutées et que le scrolling différentiel apporte un peu de profondeur à un monde pas bien vivant et lent à tout point de vue (depuis le déplacement du curseur jusqu’aux différents protagonistes)

JPEG - 49.8 ko

L’histoire est même au final assez peu intéressante au premier abord tant le système d’énigme et d’évolution avance plutôt rapidement. Les évidences se succèdent et il ne faut pas bien longtemps pour comprendre ce qu’il faut faire d’autant que le nombre de possibilité n’est pas bien énorme. Mais par la suite, le jeu devient plus complexe et sans vraie progressivité.

JPEG - 148.6 ko

Au final, il en ressort un bilan plutôt mitigé. D’un côté, on notera de belles énigmes même si elles ne sont pas toujours très originales et de l’autre une réalisation qui ne donne pas trop envie de continuer l’aventure. a vous de voir donc si vous êtes un fan de point and clic et plus particulièrement de cette licence.

Graphismes : 60%
Les graphismes sont aussi naïfs que colorés. Pour ma part je n’ai pas trop aimé le design bien trop occidental dans son ensemble.

Animation : 64%
La fluidité est correcte mais vu ce qu’il y a à animer à l’écran, c’est quand même le strict minimum.

Jouabilité : 67%
Lent et pataud.

Bande Son : 70%
Des dialogues proches de la caricature et un ensemble quand même relativement bien ficelé.

Intérêt : 65%
Ni intéressant, ni passionnant, ni impressionnant, ce nouveau chevalier de Baphomet ne restera pas inoubliable.

Note Globale : 66%
Loin d’être révolutionnaire, ce chevalier de Baphomet n’apporte que l’ennui. Est-ce la fin d’une série culte ou d’un genre devenu désuet ?


NOTE : 06/10