Consoles-Fan
20/01/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

2889 articles en ligne

 
Darius Burst Chronicle Saviours
Fish-sticks
ou saumon cuit à l’unilatérale ?

Assurément, la série des Darius est une de mes séries préférées dans l’univers des schmups. Tout d’abord parce que j’aime les shoots horizontaux bien trop peu nombreux à mon goût mais aussi parce que la série repose sur des pilliers très plaisants.

Le jeu tourne en Arcade sur plusieurs écrans, ce qui fait finalement de Darius un shoot bien plus horizontal que les autres. Le parti pris des poissons en métal (et autres produits de la mer) fait toujours mouche et se prête très bien aux boss. Enfin, les musiques souvent accompagnées de choeurs sont un délice à la fois lyrique et moderne pour nos oreilles.

01

J’ai vraiment apprécié ce titre à sa juste valeur tout d’abord parce que ce genre de jeu se fait de plus en plus rare et ensuite parce que l’expérience proposée ici se fait à 4 : l’aire de jeu est en effet très grande et permet ce genre de fantaisie. Le seul élément que j’ai trouvé moyen, vous allez rire, mais ce sont les explosions qui manquent d’effet d’éclairage infulençant le décor, du coup, elles sont mal intégrées dans le décor : on a l’impression qu’elles sont posées par dessus l’écran : j’ai trouvé cela un peu cheap mais finalement pas bien gênant.

02

L’autre grand atout des Darius est de proposer différents chemins à la manière d’un diagramme en arbre. Les premiers stages sont donc souvent les mêmes mais au fil du jeu, les bifurcations se multiplient. Les stages sont tous différents et proposent donc au joueur une excellente rejouabilité d’autant que de nombreux modes de jeu sont venus se greffer au jeu.

03

L’équation est assez simple et même limpide pour ce Darius vu que le genre est vraiment sous-représenté sur PS4. Il est vrai que ce genre de jeu débarque souvent une fois que le parc installé de consoles est suffisemment grand que pour être viable tant la cible est malheureusement très niche. Pour ma part, il s’agit clairement d’un titre incontournable pour tous les adorateurs de schmups qui se respectent même si j’aimerais vraiment voir évoluer le genre un peu plus. Quand je pense que du temps des 16 bits et des 32 bits, ils faisaient partie des plus jolis jeux sur consoles, à quand le retour de ce temps béni des dieux ?

Graphismes : 78%
Corrects pour de la PS4, c’est bien cela qui me rend triste...

Animation : 85%
Pas grand chose à redire sur ce jeu parfaitement bien débuggé.

Jouabilité : 85%
Un retour classique mais gagnant.

Bande Son : 92%
Toujours aussi somptueux et original.

Intérêt : 91%
Jouable à 4, ce Darius a vraiment tout pour lui. La réalisation est soignée, les musiques sont formidables comme toujours, je ne lui trouve rien à jeter si ce n’est que j’aurais aimé au final un peu plus d’audace.

Note Globale : 88%
Allez, on rate le 9/10 de peu tout simplement parce que j’espère que la prochaine fois cela ressemblera à un jeu PS4. Il y a quelques petites erreurs de jeunesse et un léger manque de talent et de folie dans les décors mais cela reste un très bon schmup.


NOTE : 08/10