Consoles-Fan
19/09/2018

Auteur
  

3012 articles en ligne

 
Klonoa 2 : Lunatea’s Veil
La mascotte (apr
Tu Tulututu Wahouuuuuuu !

Klonoa revient sur PS2 apr

Mais si tous les personnages et les boss sont réalisés en cell-shading, tout le reste du décor est en 3D traditionelle. La 3D est épurée mais le style graphique enfantin et cartoonesque n’en souffre pas. Cela passe bien mieux que si les décors avaient été réalistes. Le jeu n’est en tous cas pas laid. Les couleurs sont très agréables : entre le bonbon acidulé et des dégradés pastels des plus réussis. Il y a de nombreuses animations dans les décors, de jolies cascades, des bourrasques de vent... Le nombre de polygones étant assez peu élevé, les programmeurs ont pu se rattraper sur l’animation exemplaire du soft en 60 images/seconde. De ce côté là, il n’y a rien à redire, surtout qu’ils ont même pensé à intégrer un mode 60hz sur la version européenne. En gros le résultat visuel de Klonoa 2 est plutôt agréable et enchanteur. Et puisque c’est Namco qui est à l’œuvre, on a droit une fois de plus à une maniabilité exemplaire. Même si Klonoa 2 est en 3D, la jouabilité est en 2D avec quelques petites interactions en profondeur de champ. Klonoa 2 fait donc partie comme son prédécesseur de la famille des bons vieux jeux de plate-forme oldschool, un genre tellement peu présent sur nos consoles actuelles qu’il serait dommage de le laisser s’échapper.

Klonoa peut donc sauter, frapper et attraper ses ennemis, les balancer sur d’autres ou s’en servir comme appuis pour sauter vers des plate-formes plus hautes. Pas vraiment de grand changement donc par rapport au gameplay du premier épisode !

A la recherche du cinquième monde



Dans chaque stage, vous avez des tas d’items à récupérer, 6 étoiles et des tas de trajets à découvrir. Vous n’aurez donc pas percé tous les secrets du jeu en le terminant d’une traite. Alors pour bien torcher le jeu à fond, il vous est possible de revenir dans chaque stage via la carte ! Cette option est aussi sympa si vous voulez montrer certains passages à vos amis ou si vous voulez rejouer à vos stages préférés sans vous retaper tout le jeu. D’ailleurs le mien (puisque vous me posez la question) c’est le stage du parc d’attraction avec feu d’artifice, palais fantôme et tout ce qui faut. Eeh oui je suis resté un grand nenfant ! Le stage du labyrinthe est culte également avec une ambiance décalée et féérique, vous revisiterez la mémoire de créatures étranges sous forme d’œuvres d’art ! Ce stage offre un design impressioniste, aux dimmensions et effets de perspective étranges : vous allez perdre toutes notions de repère : mais je ne vous en dis pas plus : no spoil !

Non content d’être un jeu de plate-forme, Klonoa 2 propose aussi (toujours comme son prédécesseur, c’est un peu normal aussi) une partie réflexion (accompagnée d’un peu d’adresse et d’audace). Ooooh pas de la haute réflexion de fou mais tout de même, des petites énigmes bien sympathiques ponctueront votre visite de ce monde merveilleux.

Même musicalement parlant un effort a été fait. C’est trognon tout plein et lorsque vous descendrez les Monts Mira-Mira en snowboard vous aurez même droit à une jolie chanson bien débile : l’éclate quoi ! Pour ceux qui connaissent, ça fait penser à mort au générique d’intro de Chip Chap Kick en PC-FX : des voix bien débiles et une mélodie très hachée au coûteau avec un maximum d’intonations exagérées.

Il reste donc en fait que le seul problème de Klonoa 2 provient de sa faible difficulté et dans une moindre mesure, de son scénario gagatisant. Malgré tout il reste un très bon investissement si vous aimez les jeux de plate-forme traditionnels.

Graphismes : 73%
Des graphismes mignons mais peu détaillés qui n’handicapent en tous cas pas le jeu ni son atmosphère féérique. Mais les jeux non-réalistes soufrent en effet moins du manque de détails lorsqu’ils sont comme dans ce cas-ci très colorés.

Animation : 87%
Absolument aucun ralentissement et un très bon framerate.

Jouabilité : 91%
Namco nous offre comme à son habitude une jouabilité profondément riche avec des idées à foison et sans cesse renouvelée. Klonoa 2 est un vrai petit plaisir qui trouve sa place entre l’adresse et la réflexion.

Bande Son : 83%
Tout l’univers de Klonoa 2 a été véritablement transposé musicalement avec brio, dans une homogénéité convainquante et avec un talent que Namco nous resert sans jamais faiblir.

Intérêt : 93%
Le meilleur jeu de plate-forme de la PS2 sans doute parce qu’il est le plus recherché et qu’il fait preuve d’originalité (c’est si rare de nos jours...) . Dommage qu’il soit relativement court !

Note Globale : 86%
Klonoa 2 a tout à fait sa place dans votre ludothèque, même en euro, puisqu’il fait partie des rares jeux PS2 à vous proposer un mode 60hz !


NOTE : 08/10