Consoles-Fan
18/07/2018

Auteur
  

2984 articles en ligne

 
Q*Bert Rebooted : the Xbox One @ !# ?@ ! Edition
La prochaine fois
tu t’abstiens

Un jeu mythique des années 80 revient nous rendre visite. Pour ma part, j’ai collé sur la première version du jeu sur Colecovision. Autant vous dire que je partais sur un à priori positif... Mais j’ai vite déchanté...

JPEG - 52.3 ko
03

Il faut dire que l’interface pue déjà bien : dès le départ on sent bien qu’on a pas affaire à des phoenixs. Mais bon, adapter un vieux jeu au gameplay basique, ça devrait encore passer non ? Non ? Non ! C’est affreux. Quel massacre. Le gameplay est une horreur. Jouer avec la croix directionnelle est presque impossible et les diagonales sont très mal gérées par l’analogique. On appuie donc souvent et il ne se passe rien ce qui fout tout l’intérêt du jeu par terre. A la limite, on se retrouve avec la borne d’Arcade bien pixellisée de l’époque mais aussi avec une version toute lisse et toute moderne mais vraiment complètement moche. Sérieux. C’est du 16 couleurs ou quoi ?

Vous ne connaissez pas Q*Bert ? C’est dommage, parce que le jeu est très chouette en soi : il faut passer sur toutes les cases de couleur pour les peindre d’une autre couleur. Parfois il faut repasser deux fois. Il y a des ennemis à éviter : les balles qui dégringolent et les serpents qui vous suivent comme une mouche à merde.

Visiblement, pour la version moderne, ils ont compris qu’ils avaient foiré avec l’adaptation du gameplau original. Du coup, vous vous retrouvez avec des formes de tableau inédites mais surtout un système de validation complètement saugrenu. Vous chosissez une case aved l’analogique et vous valider avec A. Oui, pour chaque saut... Grrrrrrrrr.

JPEG - 9.1 ko
02

Des ennemis vont s’amuser à rebondir sur votre plateau de jeu pour repeindre d’une autre couleur certaines cases. Et pour rejoindre la case du haut, rien de tel qu’un disque arc-en-ciel volant qui vous y emmènera. Prenez garde à ne pas sauter dans une direction où il n’y aurait plus de case et ne touchez pas les ennemis : vous perderiez une vie malencontreusement. A noter que la gestion des collisions est plus qu’alléatoire.

La nouveauté de la version moderne de Q*Bert est de proposer des gems dans les niveaux, la monnaise du jeu qui vous permet de débloquer des skins du personnage principal. Désormais, vous ne sautez plus sur des carrés mais des hexagones, ce qui multiplie quand même vos chances pour fuir en cas de problème.

Donc vous ne connaissez pas Q*Bert ? Vraiment pas ? Eh bien je ne vous invite vraiment pas à découvrir cette version du jeu. D’autres versions sur d’autres consoles, oui, allez-y, mais pas celle-là. Le jeu vous ferait mauvaise impression et c’est vraiment quelque chose que je veux pas.

Et les nostalgiques ? Ne craquez surtout pas, vous allez ruiner votre enfance. Q*Bert est un jeu raté, la faute à un gameplay complètement foireux et inadapté. Allez : au lit !

JPEG - 135.9 ko
01

Graphismes : 15%
Le jeu d’époque et un remake franchement laid à faire peur.

Animation : 75%
Pas grand chose à redire là-dessus vu qu’il n’y a pas grand chose qui bouge à l’éran et le peu qui bouge le fait correctement.

Jouabilité : 01%
Dégueulasse.

Bande Son : 32%
Nulle et prise de tête.

Intérêt : 05%
Avec son gameplay inadapté, Q*Bert risque juste de faire plus de frustrés que d’heureux. Vous aurez compris dans quel camp je me trouve.

Note Globale : 10%
Voilà, ce Q*Bert est juste une grosse déception. Je ne voudrais pas qu’on croie que je n’aime pas les vieux jeux car ce n’est vraiment pas du tout le cas. J’ai adoré ce titre à sa sortie. Oui je suis vieux. Mais ici, il y a un véritable souci d’adaptation.


NOTE : 01/10