Consoles-Fan
19/07/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

2984 articles en ligne

 
Street Fighter V
Il est complet le jeu là ?
Ah !

Street Fighter n’est pas qu’un jeu de baston mythique. C’est un jeu mythique tout court. Aussi, quand un jeu comme Street fighter sort, on peut dire que ça fait du bruit et que les gamers impatients attendent le jeu au tournant. Et quand le jeu manque la case de la Xbox One (sans doute sortira-t-il plus tard en version dérivée), c’est sûr que cela fait très mal. La Playstation s’offre une belle exclusivité console bien icônique, bien symbolique.

01

Pour avoir tâté de la bête à l’E3 et à la Gamescom, je peux vous dire que j’ai été immédiatement rassuré sur le seul point noir que j’avais pu remarquer à l’époque. Ce qui ne veut pas dire qu’il ne reste plus de point noir. On avait pas encore tout vu lors des salons. En tous cas, commençons donc pas la bonne nouvelle, Street Fighter V est vraiment très joli et détaillé. Les décors sont fouillés, profonds. Il y a des interactions avec les décors. Il y a une vraie différence technique avec le IV. C’est indéniable. Le jeu tourne en 60FPS mais à l’époque, j’avais déjà pu remarquer que l’animation des personnages situés dans les décors était un peu sèche. C’était très étrange parce que cela donnait l’impression que des éléments superposés dans une même image n’avaient pas le même framerate. Mauvaise nouvelle : le problème existe toujours bel et bien mais il n’a pas le même impact d’un décor à l’autre.

02

Non, ce qui fâche avec ce Street Fighter, c’est surtout le contenu. Il n’y a pour commencer que 16 personnages. Alors, oui, on connaît la politique de Capcom en terme de contenu téléchargeable et de réédition de réédition mais quand même, il y a pas mal de figures de proue manquantes. D’un autre côté, je trouve aussi du coup que cela fait un roaster atypique de démarrage. S’il fallait chercher à se renouvelr un minimum, au moins, c’est chose faite.

03

Ce qui est moins compréhensible, c’est le mode Histoire limité à 4 chapitres par personnage (3 affrontements et 1 épiloque donc). Que dis-je 4 chapitres. Certains personnages n’en ont même que 3 (2 affrontements : c’est la fête !). C’est un record ça non ? Et les phases intermédiates de combat ne sont que des images fixes... Mais bon, il est vrai que pour terminer le mode histoire, il faudra finir les microhistoires de l’ensemble des personnages. On obient quelque chose de correct mais le tout manque singulièrement de continuité.

04

Que vous dire à présent sur l’intelligence artificielle ? Celle-ci est fort peu présente. Jugez donc ; Il n’est pas possible de se faire un bon petit mode versus contre d’ordinateur. Vous ne pourrez compter sur vos amis. Vous me direz, Street Fighter est un jeu à jouer avec des potes. J’en conviens bien. Mais c’est tout de même symptomatique du manque de finition du titre sort dans l’urgence de la compétition du Capcom Pro Tour. Néanmoins, des mises-à-jour gratuites devraient voir le jour, heureusement...

Disons que pour fêter le 25ème anniversaire de la série, on avait rêvé de mieux... On aurait par exemple aimé un vrai jeu terminé plutôt qu’un très bon jeu, certes, mais incomplet sur tant de point qu’il est même impossible de faire semblant de se réjouir...

05

Graphismes : 94%
Rien à dire : c’est super joli, le choix des couleurs est excellent, les personnages sont détaillés et j’adore la profondeur des décors.

Animation : 85%
Fluide et bien qu’un poil lent, je ne regrette au final que l’effet un peu saccadé des personnages non jouables placés dans les décors.

Jouabilité : 95%
Un système de jeu qui a fait ses preuves avec un bon équilibrage et de vraies bonnes sensations.

Bande Son : 90%
La bande-son est de qualité, dans la lignée de ce que nous sommes en droit d’attendre.

Intérêt : 82%
Un bon titre mais qui manque en générosité. Il est clair que le titre est sorti incomplet et que Capcom travaille pour compléter l’offre gracieusement. Le temps était compté mais c’est franchement une habitude qui n’est pas à prendre. Comment voulez-vous qu’on fasse notre travail de testeur convenablement les gars ?

Note Globale : 87%
Street Fighter V est un très bon jeu et il est aussi très beau : l’écart avec le 4ème opus est net. Il n’aura cependant pas 9/10, la faute à un contenu vraiment pas à la hauteur de mes attentes. En espérant que Capcom corrige vite le tir.


NOTE : 08/10