Consoles-Fan
18/10/2018

Auteur
  

3031 articles en ligne

 
Deadpool
Sortir un bon remake
Ca faisait trop mal au cul

Sorti l’année passée sur Xbox 360 et sur PS3, Deadpool nous revient sur la génération suivante, sans doute aussi pour surfer sur la sortie du film dans nos salles obscure. Si on comprend bien la logique mercantile d’Activision derrière cela pour remplir son calendrier de sortie, la logique d’achat pour le consommateur final est déjà moins évidente.

01

Les remakes, je n’ai rien contre, quand c’est bien fait, quand ça vaut le coup, quand il y a un véritable intérêt, un véritable apport. Et si je vous dis cela, c’est parce que Deadpool passe un petit peu à côté de la plaque de toutes ces exigences qui me permettent de vous dire, ok, chers lecteurs, vous pouvez passer à la caisse, c’est du tout bon. Je ne me permettrai donc pas de vous dire cela avec Deadpool sauf si à la limite vous n’avez jamais eu le jeu entre les mains parce que Deadpool reste un bon petit beat-them-all humoristique qui plaira aux fans et aux autres. Mais n’allez pas redépenser un kopek dans ce que vous avez déjà car vous n’auriez purement et simplement rien d’autre qu’une émulation pure et dure de votre jeu Xbox 360. Dès que Deadpool Xbox 360 sera compatible sur Xbox One, on pourra même dire que la version Xbox One n’aura plus aucun intérêt.

 02

C’est vraiment là que le bas blesse. Si la résolution avait augmenté ou si au moins le framerate serait passé à 60 FPS, j’aurais encore pu faire preuve de tolérance. Mais là, c’est de la pure parresse et rassurez-vous, je serai tout aussi parresseux dans mon attribution de points. Déjà, même en cherchant, c’est difficile de comprendre l’intérêt d’une telle réédition. Par chance, ils n’ont pas appelé ça Deadpool HD, Deadpool final cut edition ou Deadpool Extreme edition, il y aurait vraiment eu tromperie sur la marchandise.

Petite piqure de rappel pour ce jeu : Deadpool est assez plaisant à jouer malgré des caméras pas toujours opportunes et quelques petits freezes. Graphiquement, rien de bien extraordinaire mais le titre se laisse jouer, c’est à ranger dans la classification des jeux popcorn. D’autant que le titre est assez bavard et n’hésite pas à lancer des vannes un peu à toutes les sauces.

Même en terme de gameplay, le titre n’a pas vraiment évolué : oui, l’adaptation de Deadpool est plus que parresseuse et n’intéressera donc que les joueurs qui n’ont pas encore touché au jeu, et encore, il vaut mieux être fan.

03

Graphismes : 68%
Juste propre mais en réalité aucun effort d’adaptation n’a été apporté...

Animation : 61%
A ce niveau de réalisation, 60 FPS étit une obligation, pas ce vulgaire 30.

Jouabilité : 70%
Un gameplay sympathique quoi que parfois un pe brouillon mais dans l’ensemble ça le fait.

Bande Son : 86%
Deadpool est truculent comme à son habitude. A la limite, le jeu est même encore meilleur que le film sur ce point.

Intérêt : 72%
Plaisant à jouer même si on repassera niveau originalité.

Note Globale : 68%
Un manque de visibilité lié à un gameplay au point mais à une réalisation vieillissante ne rend pas honneur à la licence. En bref, une adaptation parresseuse.


NOTE : 06/10