Consoles-Fan
15/12/2017

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

2878 articles en ligne

 
Resident Evil 0
Retour aux origines...
..et au old school.

Resident Evil (ou BioHazard pour les fans ayant découvert le jeu au Japon) est LA série qui a fait connaître le Survival Horror à l’occident. Certes, Alone in the Dark est plus ancien, mais c’est bien Capcom qui a apporté le genre horrifique dans son ère moderne dans les années 90 sur Playstation. 15 ans après sa sortie sur Game Cube, l’épisode 0, censé remonter aux origines du mal, nous revient dans une version "HD"...mais pas forcément modernisée pour autant.

JPEG - 57.6 ko

Resident Evil 0 nous met dans la peau de Rebecca Chambers, dans sa première mission avec les S.T.A.R.S., forces spéciales locales à Racoon City. Infirmière, celle-ci va rapidement se retrouver prise dans des évènements lugubres, et pour cause : l’aventure se déroule quelques heures avant Resident Evil 1, et les incidents du manoir qui amèneront la prolifération de zombies aux alentours.

JPEG - 55.6 ko

L’aventure commencera néanmoins dans un premier temps dans un train abandonné en pleine forêt de Racoon City. L’occasion de rapidement croiser le chemin de plusieurs ex-passagers fraîchement devenus zombies. Ajoutez à cela des sangsues géants assez effrayantes et un scorpion anormalement grand, et vous obtenez tout pour un voyage au pays du cauchemard...

JPEG - 58.8 ko

Si Resident Evil 0 démarre sur un rythme plus soutenu que Resident Evil 1, ce remake fait étrangement plus daté que le remake du premier opus. En cause pour commencer, l’introduction tout en cinématique, qui fait étrangement daté : la vidéo semble réellement sortir tout droit de l’ère GameCube, réalisée en pré-calculé avec le moteur de l’époque. Résultat, cette introduction s’avère moins fluide et lisse que le jeu lui-même, comme si la résolution d’époque avait été conservée.

JPEG - 28 ko

Cette première impression s’estompe heureusement assez vite avec le jeu en lui-même...même si l’on rencontre alors le second écueuil dû à un remake d’un jeu de 2002 : sa maniabilité. Ce qui était agréable et moderne à l’époque ne l’est vraiment plus. Caméras fixes, système de visée basée sur les directions et non pas sur un aquelconque viseur...les évolutions de gameplay apportées à la série n’ont pas forcément fait l’unanimité, mais ici, on ressent vraiment un retour en arrière douloureux, surtout dans des environnements plus opressants et exigus qui nous demandent du coup de réagir bien souvent au quart de tour quand un zombie débarque...et c’est difficile de le faire bien souvent tant l’on se perd dans les commandes.

Graphismes : 13/20

Sorti originellement sur Game Cube, le remake a clairement été conçu à destination de la Xbox 360 et de la Playstation 3 : l’on se retrouve donc un bon cran en-dessous des capacités de la console, tout particulièrement quand il s’agit des cinématiques mal compressées.

Gameplay : 13/20

Alors que le jeu offre la possibilité d’une maniabilité "modernisée", même si celle-ci ne parvient pas à faire oublier une chose : la série Resident Evil était dramatiquement rigide à l’origine. Les déplacements, la visée...tout est laborieux. Et les environnements exigus de cet opus n’aident pas.

Bande-son : 13/20

La série à ses débuts était très "nanarde", et cela se ressent dans les doublages, qui font limite parodiques. L’ambiance musicale est discrète, mais réussie, tout comme les grognements des zombies.

Scénario : 12/20

Censé remonter aux origines pour expliquer les dessous d’Umbrella et les causes de Racoon City, le jeu fait hélas aussi beaucoup appel aux clichés de série B comme la majorité des Resident Evil. On aime ou on aime pas.

Durée de vie : 12/20

Comptez environ 8 à 9h de jeu pour plier l’aventure principale. Des modes bonus se débloquent en finissant l’aventure et cette édition contient quelques bonus à se mettre sous la dent, mais le contenu reste light.

Conclusion : 13/20

Ce HD Remake de Resident Evil 0, plus encore que celui du premier Resident Evil, s’adresse avant tout aux nostalgiques de la série. Plutôt raide et pas aussi bien remis au goût du jour que Resident Evil 1, ce remake du 0 risque de rebuter les néophytes de la série qui pourraient avoir du mal à se plonger dans l’univers Biohazard par cet épisode un peu trop léger.


NOTE : 06/10