Consoles-Fan
23/07/2018

Auteur
  

2984 articles en ligne

 
Brave Men’s Blood
Seuls les braves
regarderont

Walk This Way est une plateforme de distribution de VOD spécialisés dans les thrillers et polars qui ne sont pas passés par la case "cinéma" pour arriver directement dans votre salon. Les films sont pour l’instant disponibles sur ITunes, Google Play et UniversCiné. A cette occasion, nous avons pu visionner un des titres de référence de la collection : Brave Men’s Blood qui, comme son nom le laissait entendre, est un film d’une violence inouïe.

PNG - 532.2 ko
01

Tout d’abord parce que la violence est traitée sur un ton très sérieux et puis parce que le film est psychologiquement pesant et noir. On est loin d’une exégération tarantinesque ou d’un délire à la sauce des productions Sushi Typhoon. Ici, tout est pensé pour donner un rendu réel, la caméra à l’épaule aidant.

Pour ma part, j’ai été mal à l’aise dans le visionnage qui fait même appel à de la violence gratuite sans sourciller en sous-couche, couche et sur-couche. Un esprit de revanche plane néanmoins sur tout le film et c’est un peu ce qui parvient à garder le télespectateur révolté en haleine et en attente d’une réponse punitive directe et radicale.

JPEG - 153.8 ko
02

L’histoire prend part à Reykjavik où un policier de la division narcotique, Margeir, est corrompu. Alors qu’Hannes se met à enquêter, sa vie privée se voit mélée à l’investigation. Le tout fait tâche d’huile et commence à s’étendre aux mafieux d’Europe de l’Est. Telle une toile d’araignée, les relations se compliquent et la pression monte entre chaque partie au fil de la progression de l’enquête, poussant les uns à l’erreur et les autres à prendre des décisions irrévocables, sous des airs de trahison.

Nous l’avons vu, le point fort du film est sans doute le réalisme et parfois la réalité dépasse la fiction et l’entendement tant le réalisateur ne ménage absolument pas le spectateur prisonnier et scandalisé. Par chance, le film n’est pas inspiré de faits réels mais la réalisation est si rondement menée que l’on passe sont temps à être révolté.

JPEG - 209.6 ko
03