Consoles-Fan
19/07/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

2984 articles en ligne

 
Ratchet And Clank
Il vaut mieux un lombax
qu’un jeu court

Avec son ambiance cinématographique (après tout le jeu est inspiré du film inspiré du jeu), Ratchet and Clank ensorcellera vos enfants du fait que le jeu est souvent coupé de cinématique, qu’il est très bavard et doté d’un doublage en français admirable qui témoigne d’un excellent travail d’écriture et de mise-en-scène. Le jeu informera ainsi les plus jeunes de ce qu’il faut faire, même ceux qui ne savent pas lire.

03

C’est un reboot qui nous raconte la rencontre de Ratchet et Clank. Le jeu s’appelle d’ailleurs juste Ratchet and Clank sans sous-titre comme Tomb Raider l’a fait également il y a peu. En fait, c’est un peu l’épisode idéal pour prendre la série en marche si vous ne la connaissez pas. Certes, vous allez à peu près rater tous les clins d’oeil qu’offrira le jeu mais il en faut aussi pour les fans non ?

Graphiquement, Ratchet and Clank met les petits plats dans les grands en offrant des décors à la fois variés et d’une finesse implacable si propre qu’ils semblent parfois asseptisés. J’attendais un peu plus de folie en terme d’animation dans les décors : ceux-ci sont assez statiques mais en revanche il n’y a rien à redire en terme d’éclairage, de profondeur de champs. Les textures sont superbement colorées, avec harmonie et la finesse du jeu offre un affichage éclatant. La fourrure du lombax Ratchet aurait pu être un peu plus travaillée mais les poils courts n’offrent pas il est vrai une marche de manoeuvre très large. Le nombre d’objets gérés à l’écran lorsque Ratchet détruit des caisses pour récupérer des pièces mécaniques rappelle un certain Knack. Honnêtement, le seul point qui fache, c’est le framerate qui reste bloqué à du 30 images par seconde alors qu’il ne s’agit pas d’un monde ouvert. Les reflets, la plue et l’affichage général du jeu sont très réussis : tout en finesse !

02

Ratchet and Clank fait dans le classique mais propose un armement varié et rigolo. J’ai forcément une certiaine affection pour certains d’entre eux. Le Groovitron fait danser les ennemis : vous n’avez plus qu’à les attaquer. Il y a le truculent Monsieur Zurkon qui s’ocupera de lui-même de vos ennemis. Le Pixéliseur enfin, est un joli clin d’oeil au retrogaming puisque vos ennemis seront transformés en bouillie de gros pixels.

Le gameplay est lui aussi très varié et vous proposera par exemple à participer à des courses d’Hoverboard, un prétexte pour tester votre adresse avec de jolids cadeaux à la clé. Certaines épreuves sont d’ailleurs optionnelles. Le jeu vous invitera toujours clairement à poursuivre votre aventure. Bref, l’ergonomie est excellente.

En gros, votre quête va essentiellement se limiter à découvrir de nouveaux gadgets comme des bottes spéciales qui vous permettront de grinder ou encore un jetpack : autant de prétextes pour vous ammener de nouveaux éléments de gameplay.

Côté durée de vie, c’est un peu faiblard : il ne vous faudra guère plus d’une après-midi pour terminer le jeu, ce qui explique également son prix qui n’est au final pas exagéré pour le contenu qu’offre le jeu.

01

Graphismes : 93%
Un univers cohérent mais surtout très joli et travaillé dans les moindre détails.

Animation : 80%
Le framerate est stable mais bloqué à 30 images par seconde : dommage.

Jouabilité : 92%
Rien à redire : c’est hyperintuitif. Le moindre nouveau gadget est limité en une demi nanoseconde : c’est à se demander pourqoi la voix off fait l’effort de nous expliquer son fonctionnement ou ce que l’on doit faire tant tout est limpide. Cette assistance permanente finit même par irriter.

Bande Son : 90%
Non seulement les dialogues sont franchement réussis et drôles bien que très ciblés pour les enfants, mais en plus les musiques sont excellentes

Intérêt : 83%
Même si ce Ratchet and Clank est sympathique, il est aussi court et manque sérieusement de challenge : choisissez doffice la difficulté maximale à moins que vous ne soyez un joueur débutant.

Note Globale : 85%
Joli jeu soigné dans son ensemble même si j’aurais aimé du 60FPS mais qui ne restera sans doute pas gravé dans ma mémoire à cause de son challenge un peu trop végétatif.


NOTE : 08/10