Consoles-Fan
10/12/2018

Auteur
A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

A Lire Egalement

  

3056 articles en ligne

 
E3 2018 : Soulcalibur VI
Transcending history and the world,
a tale of souls and swords, eternally retold.

La série fête déjà ses 20 ans. Alors oui, on est encore loin de l’éternité, mais pour le moment, Bandai Namco tient ses promesses et nous raconte donc la même histoire depuis 20 ans.

02

J’ai toujours adoré cette série, plus classe que Tekken et souvent impressionnante dans ses décors (c’est un peu moins le cas pour les derniers épisodes), Soulcalibur revient donc sur le devant de la scène pour une sortie cette année. Et je dois dire que j’ai été largement séduit par la démo fort généreuse en stages (9 sur 11) et en personnages jouables (13 sur 24...). Sur un salon, c’est une situation plutôt rare, un signe que le développement du jeu est déjà bien avancé. On retrouve entre autres Ivy, Sophitia, Yoshimitsu, Mitsurugi, Taki, Maxi et du côté des surprises Gearal de Riv de The Witcher dont l’insertion semble vraiment naturelle. En tant sur sorceleur, ce personnage gagnera en efficacité si vous tenez vos distances.

03

Véritable pause en plein E3, cette séance de Soulcalibur VI m’a vraiment détendu. J’ai oublié que j’étais sur un salon et j’ai bien du traîner sur la borne pendant 45 minutes, oubliant tout le reste, l’occasion de jouer avec tous les personnages et de voir tous les stages.

Le jeu est vraiment très propre avec une belle place pour les cascades dans les décors. Sur cet aspect, c’est un peu décevant de voir que les développeurs n’aient pas trouvé d’autres idées pour donner de la vie à votre téléviseur. Les combats sont par contre passionnants, intenses, on retrouve bien les marques de la série. Les jeux de lumière sont magnifiques, la modélisation des personnages laisse pantois et la gestion de la lumière est juste sublime.

01

Au rayon des nouveautés, doit on préciser que le cours de silicone est à la baisse et que les protagonistes ont pu encore rajouter un peu de volume à leur poitrine à moindre coût. Il faut aussi noter la présence c’un système de contre qui s’apparente à un pierre-papier-ciseau, ajoutant ainsi du hasard à l’affrontement : voilà qui ne devrait pas faire plaisir aux puristes. A foce de vouloir laisser trop de chance aux novices, ne risque-t-on pas de dénaturer une série ?

Le jeu devrait débarquer sur Xbox One, PS4 et PC. Après avoir tenté d’autres types de système économique, Bandai Namco semble être rentré dans le droit chemin avec un modèle plus classique, on ne peut que s’en réjouir.