Consoles-Fan
18/10/2018

Auteur
  

3031 articles en ligne

 
Mirror’s Edge Catalyst
Miroir mon beau miroir
Qui est la plus belle ?

Le retour de Faith était loin d’une évidence : d’une part parce que le premier opus n’a pas rencontré le succès commercial malgré des qualités pourtant évidente et d’autre part parce que la lience semblait abandonnée, tout simplement. C’est à l’E3 2014 qu’un premier trailer a été présenté à la conférence d’Electronic Arts. J’ai ensuite pu assister à une présentation à la Gamescom 2015, révélant une continuité graphique mais impossible de mettre la main sur le jeu jusqu’à la sortie de la beta.

04

Le titre a des similitudes évidentes. Il faut dire que le jeu est plus un reboot qu’une véritable suite. Ce titre à la première personne vous permet d’effectuer des cabrioles dans les décors. Pour se faire, il faut prendre les bonnes décisions au bon moment et des éléments du décor sont surlignés d’une couleur vivre pour attirer votre attention.

Le gameplay devra en tous cas être un peu mieux recadré, c’est bien à cela que sert une beta, car pour le moment, la fenêtre que vous laisse le jeu pour effectuer vos actions au paddle est un peu petite : le timing est trop millimétré à mon goût et il est parfois difficile de jauger si l’inclinaison est suffisante pour marcher sur un mur façon Prince of Persia ou si le bouton de saut a été enclenché au bon moment. Afin de ne pas trop souvent couper l’action et donc les sensations de jeu, il sera nécessaire de remédier à cela sous peindre de frustration galopante.

03

Outre l’aspect "parcours", le jeu propose aussi de la baston assez simpliste mais qui se révèle assez jouissive car elle peut se combiner avec les diverses actions possibles du jeu, rendant le tout spectaculaire et parfois aérien. Le résultat plus intuitif offre aussi tout de même plus de possibilités que dans le jeu original. Il est par exemple possible de choisir la direction des coups que l’on donne. On peut également profiter de son élan pour continuer la course, éviter le combat et tout simplement s’échapper. Il est vrai que les ennemis se sont pas très coriaces ou véloces. Une vue extérieure nous montre Faith effectuer une prise finale qui terrassera son adversaire : un petit plus qui permet de se recentrer un peu plus sur le look du personnage et sa personnalité. D’ailleurs, de nombreuses cut-scènes intermédiaires surviennent et posent les bases d’un sénario sur fond, une fois de plus, d’absence de liberté. Faith évoue dans un état policier ou le contrôle est roi. Heureusement, une série de runners évoluent en marge de la société. Nous retrouvons bien l’ambiance original du jeu mais l’univers semble avoir été mieux travaillé, l’histoire mieux écrite.

02

Si le gameplay doit donc être peaufiné, il n’en est pas de même pour le jeu et sa stabilité. Je n’ai pas repéré de bugs ou de disfonctionnement et sur le plan technique, c’est très joli bien qu’épuré mais il est vrai que c’est le design du titre qui veut cela. La modélisation des personnages a par contre été en revanche largement améliorée ainsi que les reflets sur le sol ou dans les vitres que l’on peut également détruire en passant au travers.

Parlons enfin du mode en ligne qui vous propose de faire la course contre des adversaires sur différents parcours. Bien évidemment, la moindre erreur risque de vous coûter cher si vous rencontrer quelqu’un qui maîtrise bien le parcours mais à partir d’un certain niveau, il ne sera plus possible de progresser vraiment ou de s’améliorer et ce mode de jeu basé sur le "par coeur" risque de s’enliser faute de nouveaux parcours.

01

Et c’est justement là que le mode en ligne intervient puisque vous aurez la possibilité de créer de nouvelles courses et de les proposer à vos amis. Soit vous disposez toute une série de check points à franchir obligatoirement, soit vous indiquez juste une ligne de départ et d’arrivée et chacun doit se débrouiller pour relier les deux le plus rapidement possible, comme il le souhaite.

Si Mirror’s Edge Catalyst reprend la recette de base, toutes les améliorations graphiques, scénaristiques et tout le contenu supplémentaire devrait palier le défaut majeur du premier opus : la durée de vie. Il reste malgré tout l’aspect timing du gameplay à peaufiner. Verdict lors de sa sortie le 26 mai !