Consoles-Fan
19/01/2018

Auteur
A Lire Egalement

  

2888 articles en ligne

 
Hitman
Je me demande...
...combien il coûte si on scanne son code barre ?

Série à l’origine créée par Eidos, Hitman est tombée dans l’escarcelle de Square Enix lors du rachat de la société. Alors que les dernières aventures de l’Agent 47 s’étaient avérées peu convaincantes, Hitman Absolution s’était avéré une franche réussite. C’est pourquoi l’on attendait avec curiosité ce nouveau titre annoncé comme un Triple A...au format épisodique. Premier tour d’horizon maintenant que les deux premiers chapitres sont sortis.

JPEG - 47.1 ko

Hitman nous remet donc dans la peau de l’Agent 47, qui rejoint tout fraîchement l’Agence d’assassin. Sans aucun passé (ou du moins connu de ses recruteurs), 47 va rapidement faire ses preuves et se retrouver envoyé aux quatre coins du globe pour des contrats d’assassinat.

JPEG - 52.6 ko

Après un épisode Absolution plutôt linéaire, on retrouve ici dès le prologue une grande liberté d’action : celui-ci n’a rien d’un tutoriel classique puisqu’il s’agira ici d’une simulation d’assassinat. Il vous faudra donc, dans des conditions similaires à celles vécues par un véritable Agent à l’époque, éliminer une cible sur son yacht de luxe, en plein milieu d’une fête. Rapidement, on se retrouve donc avec bien des manières de réaliser cette mission (répétable à l’envie pour en découvrir toutes les manières de faire) : empoisonnement, accident forcé, ou assassinat pur et dur au pistolet, les manières de faire sont nombreuses en fonction de votre exploration.

JPEG - 51.3 ko

Comme à l’accoutumée, on se retrouvera donc à avancer prudemment, en neutralisant certains personnages pour leur voler leurs costumes. Vous n’êtes pas bienvenu à bord ? Assommez un employé du port pour pouvoir accéder à la partie basse du yacht. De là, neutraliser un membre de la sécurité ou un serveur pour avoir un accès plus étendu au bâteau. Une fois la cible éliminée (pistolet, nuque brisée, corde à piano...), il ne vous reste plus qu’à redescendre du bâteau sans être reconnu pour ce que vous êtes.

PNG - 247.2 ko

Comme dans les premiers opus, les missions sont donc largement ouvertes, avec bien des manières de résoudre les conflits. Ne comptez pas attaquer de front, néanmoins : 47 est un humain, et s’il peut endurer quelques tirs, vous serez bien vite mis au tapis en conflit ouvert et direct. L’objectif sera donc bien souvent de rester caché le plus longtemps possible et de ne briser votre couverture qu’en dernier recours tant l’IA sera agressive. Au point d’être un peu trop implacable : même hors de vue, si vous abattez votre cible, attendez-vous à rapidement vous retrouver avec une armée de gardes sur les bras...

Conclusion :

Difficile, exigeant (au point parfois d’en être injuste), ce nouvel Hitman offre aux amateurs de la série un challenge épicé, dans des environnements dépaysants. Dès le prologue, cet épisode s’avère très proche de Absolution, sans oublier d’ouvrir un panel de possibilités encore plus large dans les approches possibles. Si l’on regrettera parfois une IA un peu trop omnisciente, le jeu n’en demeure pas moins un excellent jeu d’infiltration/assassinat moderne, aux mécaniques réussies. Reste à voir sur la durée si la campagne ne va pas s’avérer répétitive ou reposer sur les mêmes ficelles pour chaque mission.